• Les Tricycles

    Les Tricycles

    Tricycle couché avec carriole

  • En juillet 2008

    En juillet 2008

    Devant le parlement de Bretagne

  • Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT  juillet 2008

    Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT juillet 200

  • Au Thabor

    Au Thabor en Juillet 2008

  • « Catrike Expédition » avec un Rolhoff et un pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant…

    Le Cartrike à travers le Caucase le 11 aoôt 2014

    Le Catrike à travers le Caucase le 11 août 2014

  • Moyeu arrière Rolhoff

    Moyeu arrière Rolhoff

    Après 20 000 kms et un coup de polish, il semble neuf ... !

  • pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant 02

    pédalier Schlumpf Speed drive à l'avant 02

  • Arrivée à Osaka le 11 décembre 2014

    Arrivée à Osaka 01

    Un peu perdu avec tous ces kanjis pas facile de trouver sa route .

  • Laurent bivouaque à tokaïdo

    Laurent bivouac tokaïdo

    Asiatrek va vers son but : atteindre le Mont Fuji ; ici bivouac le 14 décembre 2014

20 000 kms en Tricycle couché n° 9 septies

Posté par LPBSM le 7 octobre 2014

Bonjour,

Badakhshan 02

Le drapeau ci-dessus est celui de la province autonome du Badakhshan (GBAO sous l’empire soviétique) :

GBAO

 

Laurent aborde actuellement une région occupée par des pamirii de langue Chougnane (une douzaine, qui change suivant la vallée où l’on se trouve) et de confession Ismaélienne (les lieux de cultes ne se remarquent en général que par les cornes d’Ibex qui les ornent … petit jeu de mot pour les locuteurs parlant l’anglais, « horn » en anglais voulant dire « corne » ) .

mosquée de Yamg 01  mosquée de Yamg 02

Mais que sont exactement les Ibex, allez-vous me dire :  Ce sont (pour les mâles) des bouquetins ; donc des chèvres, des caprins :

Ibex mouflon 03  Ibex bouquetin 04

Ibex mouflon 02  Tadjikistan itinéraire des Pamirs 02

Tadjikistan itinéraire des Pamirs 02 bis

Mais on voit, au milieu du lieu de culte ismaélien, sur le sommet de la porte principale, une paire de corne différente ? …  Bonne question, car il s’agit des cornes d’un Argali dit mouflon de Marco Polo (*) qui est un ovin différent du mouton commun (54 chromosomes) alors que l’Argali en a 56 .

Argali 07 Argali 03

Argali 04

(*)   Marco Polo n’a pas été le premier découvreur de la Chine, mais étant vénitien, il fut capturé par les génois (la république de Venise étant en compétition avec celle de Gênes sur le plan commercial) ; comme c’était de plus un excellent conteur mais un piètre rédacteur, il a bénéficié de l’amitié d’un pisan : Rustichello de Pise, rencontré en prison, pour rédiger son « Livre des Merveilles » où est raconté ce qu’il a vu à la cour de Kubilai Khan, l’empereur mongole .

Ce récit permettra moins de cent ans plus tard à un cosmographe vénitien, Fra Mauro, de réaliser une carte du monde pour le roi du Portugal  et pour la république de Venise .

carte du monde de Fra Mauro en 1459

carte du « monde » de Fra Mauro réalisée en 1459

 

Vous allez, sans doute, mieux comprendre cette longue introduction avec les images suivantes :

pétroglyphe de la vallée de Whakhan 02 pétroglyphe de la vallée de Whakhan 02 bis

Ca  y est ; vous êtes comme par magie sur la grande dalle des pétroglyphes de Langar qui vous indique que l’ibex était déjà chassé avec des arcs, mais également avec des chiens, au VIème-Vème siècle avant J.C. .

pétroglyphe de la vallée de Whakhan 05 un cavalier pétroglyphe de la vallée de Whakhan 06 un cavalier

La comparaison entre ces deux glyphes représentant chacun un cavalier est évidente dans l’évolution du dessin .  Certains de ces dessins pourraient avoir été réalisés entre 2000 et 1000 avant J.C. .

pétroglyphe de la vallée de Whakhan 07 bis cavaliers pétroglyphe de la vallée de Whakhan 07  cavaliers

Ici, les chevaux sont « remplis », si j’ose ainsi dire ; mais regardez plus précisément sur la deuxième image à gauche ; il y a un drôle de bonhomme à un seul pied .  D’après les experts ce serait un dieu totem ; forme que l’on retrouve souvent et déclinée .

pétroglyphes de Langar 01

Langar, malgré son altitude de 2900 m., n’échappe pas au saccage et au vandalisme :

pétroglyphe de la vallée de Whakhan 08  vandalisme patrimonial pétroglyphe de la vallée de Whakhan 08  bis vandalisme patrimonial

Le russe, le chinois, l’arabe et très certainement quelques langues européennes, sont ajoutés à ce qui devrait être considéré comme une dégradation patrimoniale .

pétroglyphe de la vallée de Whakhan 09 dalle

Le site dans la moitié de son envergure

Pour autant, tout le monde n’est pas sensible à l’archéologie ou à l’histoire de l’effort des « humains » pour se civiliser .  Voici, une réponse que Laurent CLAUDEL a l’honnêteté de me faire sur les commentaires de http://onechai.fr/2014/10/tadjikistan-premieres-impressions-dun-voyage-au-kiffistan/, puisqu’il vient de passer à Langar : « Non, je ne suis pas allé voir les pétroglyphes à Langar. Ils sont certainement très intéressants d’un point de vue historique, mais plusieurs voyageurs m’ont dit avoir trouvé les dessins très grossiers, un peu comme des dessins d’enfants. J’imagine que les spécialistes vont être proches de hurler à la lecture de cette réponse, mais j’avoue avoir préféré me balader autour de Langar et plutôt profiter de la vue depuis les hauteurs, une des plus belles de la région avec les vallées du Pamir et de Wakhan qui se rejoignent ici. »

Il est tout à fait vrai que pour vraiment comprendre l’importance de l’archéologie et de la défense du patrimoine, un minimum d’éducation dans le domaine est nécessaire et que lorsqu’on ne dispose pas des codes permettant de déchiffrer, par exemple des hiéroglyphes, on ne peut y voir que des petits dessins en passant à côté du langage induit et de la représentativité de la pensée de toute une culture .

A quoi donc peut servir de voir quelque chose dont on ne peut rien comprendre … ?

C’était, en d’autres termes, le message de Laurent CLAUDEL (désolé d’être obligé de spécifier à chaque fois le nom des deux Laurent, mais la confusion maintenant est devenue difficile à gérer) .

Laurent CLAUDEL me pousse donc à justifier l’importance de ces petits dessins enfantins .

Pétroglyphes du Pâmir 01

Sur cette image, provenant d’un site russe, (http://www.international.icomos.org/world_heritage/TS_CentralAsia_20111220.pdf)  vous pouvez voir plusieurs chariots tirés par deux chevaux mais représentés en géométrie plane  (je vous rappelle que la géométrie en trois dimensions d’Euclide date du IIIème-IVème siècle) et que même si ces pétroglyphes, plus élaborés que les autres (les chevaux sont « remplis » et les hommes sont représentés avec tous leurs membres ; ce qui ferait penser à une période datant plus après le VIéme siècle … ?), sont plus tardifs que des dessins plus primitifs élaborés sur les même sites, vous voyez les roues représentées de chaque côté du char ; le conducteur est mis en dessous car il est difficile, sans surcharger le dessin, de le représenter sur le plancher .

pétroglyphes de la vallée de Whakhan 02

Si jamais quelques esprits contestataires (ceux qu’en général j’apprécie car ils sont souvent dénonciateurs  de contradictions non perçues par celui qui rédige) avaient envie de s’exprimer sur ce sujet, ils pourraient aisément le faire sur les « commentaires » qui sont libres d’accès sans la moindre contrainte et théoriquement « sans le moindre cookie », même si je ne maîtrise pas tous les paramètres de « unblog » et que je ne me lis pas fréquemment mes articles sur un autre ordinateur autre que celui où je compose le texte .

Une autre difficulté se présente à ces « artistes » d’il y a 3500 ans : représenter un joueur de Robab (rubab, robab ou rabab, et en Tadjik : рубоб), instrument d’Asie-Centrale traditionnel  :

Rubab instrument de musique d'Asie centrale

Robob

Puisque je vous délivre le code, vous pouvez accéder à l’information ; mais sans ce code, vous passez à côté de la plaque, si j’ose faire référence à Langar … et confondre aisément avec

pétroglyphes de Langar 01

En septembre 2011, René CAGNAT est à Langar et fait la « grimpade » jusqu’à la dalle :

«   le  site  – une  immense  dalle  à  flanc  de  falaise – est   superbe,   vertigineusement   accroché   au-dessus   du   Wakhan.   Mais   les   dessins   eux-mêmes   sont   décevants   beaucoup   moins   variés   que   ceux   du   Kyrgyzstan   et,   souvent,  irrémédiablement   gâchés   par   les   graffiti   de   nos   brillants   contemporains…   La   grimpade   en  tout  cas,  suante  à  souhait,  vaut  le  détour » .

http://www.rene-cagnat.com/docs/pamir_2011.pdf

.

.

Nous allons quitter les pétroglyphes de Langar pour prendre la route vers Alishur où Laurent est arrivé, il y a trois jours maintenant (nous sommes le 7 octobre au matin quand je rédige cet article) .

Laurent à Alichur le 4 oct 2014

« Magasin traditionnel à Alishur » (4 oct 2014)

Alichur bourg 02

Alichur le village

Alichur bourg 01

Ak-kalpak à Alichur … (chapeaux de feutre blanc aux motifs brodés) .

Alichur mosquée 01 Alichur panneaux solaires

Une mosquée d’Alichur et les panneaux solaires

Alichur les toilettes 02 Alichur les toilettes

Ici, c’est un endroit commun où tout le monde se rencontre ; prière de nettoyer avec un seau d’eau après chaque usage .

pont sur la pianj 04 Alichur 2012

Sans oublier le « célèbre » pont d’Alichur … ici encore visible le 13 juin 2013 (http://www.travbuddy.com/travel-blogs/109399/Pamir-Highway-begins-4)  ; mais depuis, il semble que beaucoup d’eau soit passée sous le pont et même au-dessus (voir les dires de Laurent HOUSSIN, en oct 2014, dans les commentaires ci-dessous …)

pont sur la pianj 06

Certains ponts ont tendance à s’emporter plus que les autres … surtout quand la rivière se fâche ; ils ne supportent pas !

Plus nous allons nous rapprocher de la frontière chinoise, plus les visages deviendront mongole ou chinois .

près de la frontière chinoise près de la frontière chinoise 02

Mais Laurent vit à son rythme, qui est celui imposé par les contraintes du voyage, et j’ai quelques fois du mal à le rattraper .  Il est déjà à Och . 

Aujourd’hui, grâce à Laurent CLAUDEL de « One Chaï » (http://onechai.fr/2014/10/tadjikistan-premieres-impressions-dun-voyage-au-kiffistan/), je sais pourquoi, le rythme de suivi était différent .  Laurent HOUSSIN, avait laissé son tricycle à Bishkek et avait réussi à réserver un autre moyen de transport, qui sont assez rares dans ce genre de région, car les amortisseurs souffrent particulièrement .  Au vu de l’état de son pied, à ce moment précis du voyage, on peut parfaitement comprendre qu’il ait joint l’inextinguible envie de savoir au désagréable .

carte vers col pour Kahsgar

carte Osh 02  carte Osh 01

Laurent à Osh devant un sonem 6 oct 2014

« Repas du midi : sonem ! Pâtes fraîches légumes et viande sautée légèrement épicée ! » (6 oct 2014)

Quelle différence y-a-t-il entre un « Sonem » et un « Laghman » ?  

Laghman

Laghman : Pâtes fraîches, légumes et viande sautée légèrement épicée …

C’est probablement dans la frustration la plus absolue que je vais clore cet article, sans avoir obtenu de réponse, tout en étant également frustré de ne rien avoir vu de Murgab, de l’Hindi Kush et du Mir Samir (sommet qui ne fait que 6000 mètres) .

Mais cela peut se rattraper dans un petit additif ;

Il y a dans les « commentaires » (ci-dessous), un commentaire de Laurent avec des images arrivées mercredi 8 oct 2014, et une URL avec des commentaires plus étoffés de Laurent sur chaque photo .

.

A bientôt donc .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

P.S. :  Pour plus d’informations sur les pétroglyphes  :

 http://www.elamit.net/yaghnob/yaghnob_petroglyphs.pdf

Pour certaines images sur Alichur :

http://yolistan.over-blog.com/6-categorie-12174789.html

.

Ma frustration sur Murgab s’estompe petit à petit, car maintenant je dispose de deux sources sur ce lieu, à pratiquement une semaine d’interval .  Laurent HOUSSIN avec un commentaire conséquent et daté :

Murgab de Laurent Houssin

« Vieux Kirghizes en train de se reposer. Si la ville de Murghab est au Tadjikistan, elle est pourtant peuplée à 70 % de Kirghizes. Outre leurs traits asiatiques qui diffèrent des Tadjiks, on les reconnait facilement grâce à leurs chapeaux de feutre blanc, ak-kalpak aux motifs brodés. 3 septembre 2014. »

Et Laurent CLAUDEL,

Murghab 05  Murghab 04

Un super article tout en finesse …  http://onechai.fr/2014/10/tadjikistan-premieres-impressions-dun-voyage-au-kiffistan/

daté également .

Pour les autres blogs :

Murgab 3650 m  Murghab mosquée

En résumé, à part le fait d’être la première bourgade offrant la possibilité de se ravitailler, Murghab n’offre aucun intérêt touristique sinon celui d’être une sorte de caravansérail permettant de se restaurer et de s’approvisionner pour ceux qui remontent vers le nord et pour ceux qui vont aborder les routes du Sud-Ouest .

Allez juste jeter un coup d’oeil sur : http://www.stephenlioy.com/Archive/Central-Asia/Tajikistan/Wakhan-Corridor/Vrang/i-TsKPzjn/A, sur https://www.flickr.com/photos/sekitar/10102231224/in/photostream/lightbox/   sur  http://galyagorshenina.livejournal.com/36908.html  « juste pour le plaisir des yeux » comme disent les tunisiens et sur http://www.t3d.fr/tadjikistan.html pour une autre vision du voyage .

.

.

Nous sommes aujourd’hui le mardi 14 septembre 2014, et je commence à avoir quelques inquiétudes sur la véritable et entière « réparation » du pied droit de Laurent HOUSSIN ; il devrait se retrouver à Bishkek pour reprendre « le vaisseau à voile des steppes » afin d’arriver à Kashgar (en Chine) .

carte du Kyrghyzstan 099

La route qui « descend » de Bishkek à Osh, jusqu’à Sary-Tash fait 190 kms .  Sur la carte ci-dessus vous voyez une autre route pouvant aller (semble-t-il) plus directement à Kashgar … mais, nous sommes dans un pays de montagnes où les aléas du temps font qu’une route peut devenir impraticable d’un jour sur l’autre .  Seuls, ceux qui sont sur le terrain, sont à même d’apprécier les possibilités offertes au jour le jour .

carte vers col pour Kahsgar 03

Pour ne pas terminer sur des pensées négatives, voici quelques images de l’Hindu-Kush et plus particulièrement du Mir Samir qui est reconnaissable entre tous :

pamir 02 pamir 02 bis Mir Samir Hindu Kush

pamir 02 quinquies Hindu Kush mir Samir pamir 02 quater Mir Samir Hindi Kush

pamir 03  petite fille tadjickh

chameaux enfant pamiri

route belle ... 02 route belle 01

Si vous avez besoin d’un peu d’air pour retrouver les fondamentaux de l’existence que nous font oublier les villes modernes et la gestion « inhumaine » des grands nombres, surfant sur la vague des illusions nécessaires à une vie de plus en plus concentrationnaire,  le Tadjikistan et le Kyrgyzstan sont des pays accessibles quatre mois dans l’année .  A vous de choisir la bonne période en fonction de savants calculs sur la prévision du temps (je n’ai malheureusement aucun conseil à donner sur cet état de chose, n’étant pas « voyant » … juste un peu prévoyant) .

J’espère que le prochain article se fera sur la Chine qui comporte, au bas-mot, 5000 kms d’Ouest en Est .

En attendant, un petit additif sur des images sublimes de ces lieux qu’il faut visiter comme le dit Laurent CLAUDEL sur « One Chaï » :

vallée de Bartang

Sur la vallée de Bartang

Marko Polo 04

Marko Polo 02 Marko Polo 01

Mi Samir

Ours

« avant de s’occuper de la viande. Pour une fois ça ne sera ni mouton, ni boeuf, mais de l´ours. Issu du braconnage, car protégé officiellement par les autorités, de temps en temps un kirghize revient au village avec une bête et la viande vendue meilleur marché finit en quelques instants dans les marmites de tout le quartier. »

viande d'ours 01  viande d'ours 02

« La soupe aura un goût savoureux et la viande d´ours est fondante après sa cuisson de plusieurs heures. »

Extrait de :  http://yolistan.over-blog.com/6-categorie-12174789.html

Jeudi 16 octobre 2014 :

N’ayant aucune nouvelle de Laurent HOUSSIN à ce jour, et en références aux images fournies ci-dessus, je vais vous faire prendre conscience que le « tourisme » n’a pas que de bons côtés .

Déjà, sur la plaque des pétroglyphes de Langar nous avions pu observer que certains « petits coqs » incultes avaient eu l’idée de graver leur nom avec celui de la petite amie du jour ; mais même si je ne souhaitais pas vous fournir, au début de la rédaction de cet article, ces images semeuses de mort (l’homme étant l’un des animaux les plus destructeurs sur la planète), je pense, a posteriori, qu’il est quand même important de vous les donner à voir .

argali argali ter

Marko Polo 03 argali bis

Mais ne croyez pas que cela est dévolu seulement à la sécrétion d’hormones masculines …

Marko Polo 05 argali quinquies

Désolé de vous faire toucher du doigt sur la gâchette un monde qui ne correspond pas à l’idéal des sommets purifiant toutes les perversions humaines, mais il faut aussi savoir que sur la route vous allez rencontrer ce genre d’individus qui peuvent être particulièrement civils au premier abord  .

Comme je ne souhaite pas quitter le Tadjikistan sur ces images mortifères, je vais terminer sur un petit récapitulatif que nous avons déjà vus sous d’autres angles, mais dont la beauté reste époustouflante :

forteresse de Ramt - Langar 02 Panj river

Panj river.jpg 04 Panj river.jpg 05

Panj river.jpg 06 route des pamirs de Khorog à Murghab.jpg 02

un pont sur l'Obikhingau près de Lyangar en 2012 Vrang troupeau 01

Wakhan 02 stupa de Vrang avec la Panj river en arrière plan 2014

Wakhan 03 yapchuar vallée du Bartang 01

yapchuar vallée du Bartang 02 yapchuar vallée du Bartang 03

Je vais terminer ce concert d’images sur une image qui vous paraîtra peut-être insignifiante mais qui prouve que la vie, sous toutes ses formes, s’accroche dans ces paysages de pierres sous des formes que nous ne comprenons pas encore très bien à ce jour :

plantes poussant dans la région

Sur le prochain article, en brouillon actuellement, nous aborderons la Chine avec une province autonome Ouïghour ; et vous comprendrez que la différence s’affirme très nettement .

A plus tard au n°10 .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

Publié dans Non classé | 4 Commentaires »

La route des pamirs en vélo couché

Posté par LPBSM le 25 septembre 2014

Bonjour,

Angélique et Vincent 03

 Angélique et Vincent 01

 

Subjugué par l’article d’Angélique et Vincent sur leur voyage au Tadjikistan en août 2013, je n’ai rien à rédiger puisque tout est déjà fait ; juste à vous communiquer l’URL du blog :

http://desandesauxindes.wordpress.com/2013/08/06/tadjikistan-des-montagnes-escarpees-au-desert-daltitude-sur-la-route-du-pamir/

 

Angélique et Vincent 02

 

Tricycles rennais ne pouvait vraiment pas passer à côté du fait de relayer des expériences aussi riches .

 

Bonne lecture .

 

J.M. MARTIN pour LPBSM

P.S. : Je n’ai pas souhaité mettre de commentaire sous les photos pour stimuler votre curiosité ; les photos produites sont formidables et la rédaction du texte exemplaire .

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n° 9 sexies

Posté par LPBSM le 25 septembre 2014

Bonjour,

Emblème du Tadjikistan

Nous venons d’avoir une information capitale :  Laurent se trouvait, il y a deux heures, à Ishkashim ; donc il a pris la route du sud (celle qui longe la rivière : « Panj Pamir ») .

Gorno-Badakhshan 01  Gorno-Badakhshan 02

Tadjikistan itinéraire des Pamirs

Nous le savons grâce à cette image :

Laurent à Ishkashim route du sud

 

« Les trois T du bonheur, Tadjikistan, Thé, Tesson ! Merci Hervé du cadeau… » (commentaire de Laurent)
Au passage une petite pensée pour Sylvain en lui souhaitant un rétablissement sans trop de séquelles résiduelles (en bleu mon commentaire) .
.
En général, les cyclistes prennent celle « du nord » (je vous rappelle que de Duchanbé à Khorog, il y a environ 500 kms)  :
route des pamirs en cycles
mais celle du sud reste la route principale ; donc, théoriquement, la mieux entretenue .
Dans peu de temps, Laurent devrait longer le corridor du Wakhan, où nous pourrions bénéficier de photos comme celle-là :
Collecte de bois au début de l'automne dans le corridor du Wakhan
Collecte de bois au début de l’automne dans le corridor du Wakhan
Tadjikistan itinéraire des Pamirs
Ou bien une comme celle-ci, quant-il passera par Murghab :
route des pamirs de Khorog à Murghab
Cependant cette image ayant été prise sur le route de Khorog à Murghab … nous avons le droit de penser que les siennes ne seront pas identiques car c’est une route que Laurent n’a pas choisi d’emprunter (?)
.
.
Laurent à Vrang
« Un ancien des montagnes montera plus vite en chaussures de ville qu’un quadra normand en chaussures de randonnée ! » (commentaire de Laurent il y a six heures et nous sommes le lundi 29 septembre 2014)
Je vais ajouter : « c’est une chose sure ! »
Je vais encore compléter le commentaire pour vous expliquer que ce qu’on voit sur la photo est un ancien stupa bouddhiste datant du VI-VII éme siècle avant J.C., sur les hauteurs du village de Vrang ; mais les fouilles de 1979 n’ont pas encore permis de réellement savoir s’il s’agissait d’une ziggourat ou d’un stupa .  Cependant certains sont convaincus qu’il s’agit bien d’un stupa :
Cette vidéo, datant de 2011, est longue et n’a aucun intérêt sauf celui de vous montrer qu’en pays à majorité islamisante (je parle de la Malaisie), d’autres tendances cultuelles persistent .
Vrang et son stupa  stupa de Vrang avec la Panj river en arrière plan
Ce stupa est situé sur le site d’une ancienne forteresse
Vrang et son stupa 02 Vrang et son stupa 03
situation de Vrang
Le petit appareil photo vous montre où est situé le « stupa » par rapport au village sur le plan satellite .
.
Pourtant, juste avant Vrang Laurent a dû passer par Yamchun :
Carte avec Yamchun
Et là, à une altitude de 3060 mètres, subsiste encore les ruines de la forteresse Kaakha-Kala (appelée aussi forteresse de Yamchun) :
forteresse de Yamchun 01 - 12 èm s  forteresse de Yamchun 03 - 12 èm s
Ces forteresses sont nombreuses tout au long de la vallée et permettaient de contrôler la route avec une vision exceptionnelle à des dizaines de kilomètres .
forteresse de Langar forteresse de Yamchun 04 - 12 èm s
forteresse de Yamchun 06 - 12 èm s
Des céramiques montrent que la continuité des fortifications anciennes remontent du III ème siècle jusqu’au VI-VII éme siècle .  Les forteresse plus tardives : Shughnan-Imom-Khona, Van-Kala, Rivak, Jamchun, Darshaj, Vrang, Issor, Ratm … etc …  montrent combien le danger pour  les riches oasis fertiles situés plus à l’ouest de la région du Panj venait du canyon pamirien .  C’est là que passait le flot des tribus nomades en route vers le sud-ouest et également les envahisseurs .
.
Donc toute la route, qui reliait le Khanat de Boukhara, les vallées afghanes et la Chine, était contrôlée par des petits forts situés sur les hauteurs, datant environ du XI ème-XII ème siècle ; par exemple celui de Ratm (image ci-dessous) près de Langar  où nous irons visiter les pétroglyphes .
forteresse de Ramt - Langar
.
Si Laurent n’est qu’à Vrang, il y a beaucoup de chance pour qu’il utilise le tricycle le long du fleuve .  Petit rappel de la carte :
carte du tadjikistan grand
Laurent à Vrang 02
mardi 30 septembre 2014, il y a 7h.

« Un matin calme dans le village de Vrang… « 
Cependant si vous souhaitez voir des images stupéfiantes d’un trek de Vrang à Jelondy (de la route du sud à la route du nord), allez sur : 
et vous ne serez pas déçus ; petit aperçu pour vous stimuler :
de Vrang à Jelondy carte  de Vrang à Jelondy
Laurent Lyangar
« Route Langar Alishur ! Superbe et sauvage ! Mais un pur moment de flip ! » (commentaire de Laurent)
Nous sommes le jeudi 2 octobre 2014 et cette photo vient d’être diffusée il y a 14 minutes ; heureusement j’avais anticipé l’insatiable curiosité de Laurent .
.
carte de Lyangar 02 carte Alichur  - Murgab
carte du coridor de Wakhan 02 Afghanistan
Je vous parlerai plus tard de l’importance des pétroglyphes de Lyangar (ou Langar), mais sur la carte ci-dessus, il faut comprendre que le corridor de Wahkhan appartient à l’Afghanistan et que le village de Vrang a été afghan en son temps .
Pour justifier « le pur moment de flip ! », cité supra par Laurent, voici quelques images :
route du Wakhan 01 route du Wakhan 02
.
Devinez où est l’autre partie du camion … ?   Voici un petit indice …
Panj river.jpg 02  Panj river.jpg 03
images de la gentille rivière Panj
.
Toujours pas trouvé … ?  Alors un autre très gros indice :
Camion emporté par un oued au Maroc près de L'atlas 01 Camion emporté par un oued au Maroc près de L'atlas 02
Ces trois là, sont des rescapés de l’avant dernière semaine de novembre 2014 au Maroc par l’hélitreuillage des Force Aériennes Marocaines ; les photos proviennent des hélicos ; mais trois gros taxis ont été emportés avec tous leurs passagers ; il y a 36 morts et 6 disparus .  Même si cette scène est prise au Maroc dans des oueds très calmes en période d’été, l’arrivée des pluies, que tous les marocains attendaient, peut se révéler d’une violence redoutable .
.
Le haut du toit de la remorque est resté sur la route, parce qu’en tôles légère, et le bas de la remorque ainsi que la cabine, beaucoup plus lourds, ont été rejoindre la rivière .
.
.
Désolé mais l’article sur les 6000 pétroglyphes (gravures dans la pierre) de Langar est un peu long à préparer …
Quand vous êtes arrivés à Langar, ne croyez pas que tout est fini .  Si vous voulez voir les pétroglyphes, il va falloir rechausser vos chaussures de marche pour une belle escalade de deux heures et suer sang et eau .
Le pétroglyphe, ça se mérite … !
Ensuite vous reviendrez sur vos pas, et même si les images ci-dessous sont prises sur le côté afghan de la rivière Panj Pâmir (vous avez dû voir sur l’une des cartes qu’elle arrose également le nord de l’afghanistan), imaginez-vous franchir le petit pont de bois (rien à voir avec celui d’Yves DUTEIL) tout en ayant dans la tête les images du camion précédemment fournies …
sentier pamiri côté afghan  sentier pamiri côté afghan 02
Là, bien sûr, vous êtes à pied .  Mais en tant qu’ancien himalayste, je peux vous affirmer qu’avant d’y engager le premier pied, vous serrez les fesses !  même si d’autres semblent plus décontractés …
sentier pamiri côté afghan 03
.
Allez, une petite dernière pour la route …
pont sur la pianj 03
.
Le n°9 sexies devient trop long (à interpréter suivant l’humeur gauloise de chacun(e)) Tadjikistan itinéraire des Pamirs 03 et nous aborderons les pétroglyphes (gravures dans la pierre) dans le n°9  septies .
.
.
Rendez-vous au prochain article,

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9 quinquies

Posté par LPBSM le 18 septembre 2014

Bonjour,

kg-flag1

 

Malgré son problème de pied Laurent à Bishkek de retour d'Almaty « réparé », comme il le dit, à Bishkek, il semble simplement qu’après avoir parcouru 500 kms dans la montagne, pour aller à Almaty, notre colosse montre qu’il peut de temps en temps avoir un pied d’argile .

Tadjikistan

Comme il est impossible dans les circonstances précitées de franchir la frontière tadjik et d’arriver à Duchanbé comme par miracle ; donc il a dû prendre le train .

.carte Tadjikistan 01

Il nous envoie une image de Duchanbé (la capitale) :

.Laurent à Dushanbe

 

… complètement inintéressante, mais qui a l’avantage de nous signifier qu’il y était arrivé, encore fébrile ; cependant il avait dû serrer les dents car la date de l’expiration du visa est prédominante .

Duchanbé 01  Duchanbé 02

J’ai donc dû rechercher sur le net une image de Douchanbé pour vous montrer que les montagnes sont et seront omniprésentes tout le long de la route qui mène à Kashgar .

Nous allons donc devoir envisager prendre la célèbre M31 soit en cycle …

route des pamirs en cycles

… soit en 4×4, ce qui me paraîtrait plus raisonnable par rapport à une certaine convalescence .

Un autre fait me semble important à souligner, c’est que la population tadjik vient à plus ou moins 80% de population iranienne ; vous allez comprendre facilement qu’avec les anciens « Scythes » du Kyrghizstan une sorte de fracture historique persiste .

petite fille tadjickh

Si on s’en réfère à l’émir Ismaël SAMANI (mort en 907 donc environ l’an mil sur un empire Samanide) qui a comme par hasard une immense statue à Duchanbé et également par hasard, le visage d’ « Ismaël SAMANI » (ou Ismail SOMONI)  a les traits du Président actuel :

Monument d'Ismail SAMANI à Douchanbé

« Cette statue de onze mètres de haut est la pièce centrale du mémorial imposant inauguré à Douchanbé par Emomalii Rahmon le 9 septembre 1999, jour du 8e anniversaire de l’indépendance nationale, pour commémorer les 1 100 ans de l’Etat samanide. Il se veut le symbole de l’unité nationale (d’où son nom, Vahdati Milli) et du destin historique radieux du peuple tadjik. Ismoil Somoni est ainsi représenté sortant cape au vent d’une arche dorée, surmontée d’une imposante couronne d’or, et gardée par deux lions puissants. L’arche signifie la concorde et la prospérité de la nation. La couronne, ou todj (présentée comme la racine étymologique de Tadjik), fait des Tadjiks un peuple grand, souverain, voire élu. I. Somoni brandit un sceptre d’or, signe du pouvoir et de la connaissance, garni de sept étoiles. Ces dernières, que l’on retrouve au-dessus de la couronne sur le drapeau national, représenteraient officiellement depuis 2000 les sept centres socioculturels du pays (et non plus les sept régions du peuple aryen décrites dans l’Avesta) » .

Extrait de : « https://dictionnaires.ensad.fr/cairn/revue-le-courrier-des-pays-de-l-est-2008-3-page-28.htm »

Monument d'Ismail SAMANI à Douchanbé 02

Rond point de l’avenue Roudaki avec son fameux terre-plein central

.

On comprend facilement les privilèges ethniques exploités afin de créer une identité singulière à cette république « indépendante » depuis 1991 .

Pour autant avant de quitter Douchanbé, je tiens à vous faire part de l’histoire récente du pays : http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_du_Tadjikistan    même si Wikipédia est une source à minima .

Pour plus de précision, je vous encourage à lire un article formidable d’Antoine BUISSON sur : https://dictionnaires.ensad.fr/cairn/revue-le-courrier-des-pays-de-l-est-2008-3-page-28.htm  et vous aurez une idée beaucoup plus claire de la politique du Tadjikistan d’aujourd’hui avec son influence pan-iranienne .

Pour une vision de la vie quotidienne et des inquiétudes (*2) exprimées en 2009 ((je vous rappelle que Emomalii Rahmon (ou Imamali Charipovitch Rakhmanov signifiant « Imam Ali, fils de Charif, (descendant) de (Abd-el-)Rahman » est d’origine russe) a été réélu en 2013)), consultez le blog de Bertrand RENOUVIN : http://www.bertrand-renouvin.fr/chronique-12-lettre-de-douchanbe/

  et http://francekoul.com/articles/emomalii-rakhmon-reelu-president-du-tadjikistan-2 .

(*2) Mardi 7 novembre 2006 : Les électeurs étaient appelés aux urnes lundi 6 novembre 2006 pour élire leur président. Le président sorant Imomali Rakhmonov, au pouvoir depuis 1992, reconduit en 1999 avec 96,4 % des suffrages, devrait sortir vainqueur pour un nouveau mandat de 7 ans. Il avait fait modifier la Constitution de manière à pouvoir se présenter à nouveau, et ce jusqu’en 2020. Le 5 octobre, le ministère des Communications a écrit aux 12 fournisseurs d’accès Internet du pays, réclamant que “certains sites dont le contenu mine la politique de l’Etat dans le domaine de l’information » soient rendus inaccessibles dans un délai de 10 jours. Le 10 octobre 2006, 5 sites d’information indépendants – charogiruz.ru, tajikistantimes.ru, ferghana.ru, centrasia.org et arianastorm.com – ont été rendus inaccessibles par les autorités, le 10 octobre 2006, parce qu’ils « interfèrent avec la politique de l’Etat ». (Source Fil-info-France) .

.

.

Pour revenir aux pieds de Laurent (j’espère que certains apprécieront la double interprétation possible de la phrase), ils semblent aller beaucoup mieux (Lui aussi) .

.

Laurent repos au parc Rudaki 19 sept

« Repos au parc en attendant le GBAO permit pour aller dans les Pamir. »
« permis » pour tous ceux qui ne mélangent pas le russe, le Kirghiz, le tadjik et autre chinois à venir .  Repos bien mérité dans le parc Rudaki dont nous reparlerons plus tard .

 

Gorno-Badakhshan Autonomous Province  Province autonome de Gorno-Badakhshan

 

« La M41 nécessite un permis facilement réalisable à l’OVIR de Douchanbé moyennant 3 ou 4 dollars. On vous demandera d’abord d’aller déposer cette argent dans une banque à proximité puis de patienter quelques heures. N’hésitez pas à être insistant si on vous demande de revenir le lendemain… Ce permis est aussi faisable lors de la demande de visa en fonction de l’ambassade dans laquelle la procédure est effectuée » .

Extrait de : http://www.passelegrandplateau.fr/la-pamir-highway/

 

Tadjikistan itinéraire des Pamirs

L’itinéraire des Pamirs (littéralement « toit du monde ») est le suivant et a l’avantage de se trouver sur une route dite « principale » par rapport à la route secondaire allant vers Garm (ou Gharm) .

carte du tadjikistan grand

 

L’importance de Rudaki se trouve symbolisée non seulement par ses différentes statues dans la ville …

Statue de Rudaki 02  Statue de Rudaki 03

… son avenue, citée supra, son parc ci dessous :

Rudaki parc 00  Rudaki parc 02

 

 Rudaki park à Duchanbé Rudaki park à Duchanbé en 2014

Ici, celle du parc portant son nom

Rudaki park à Duchanbé en 2014 il y a 2 jours Rudaki park à Duchanbé en 2014 il y a 2 jours détail

… mais également par son effigie sur un billet de 500 somonis tadjiks (ou samanis) :

portrait de Roudaki sur un billet de 500 somoni tadjik

Sur un timbre iranien de 1960, Rudaki est représenté comme aveugle :

Rudaki  sur un timbre de 1960 iranien 02

Suivant les sources, certains l’ont présenté comme aveugle de naissance, d’autres comme un impondérable de fin de vie .  

D’après   http://tajikqmp.org/?p=95 , de son nom   complet    Abu Abdullah Jafar ibn Mohammad    serait né dans le village de Rudak (*1) (quelque part près de la ville de Balkh), dans le Khorasan l’année 859 .

 (*1)  Le « i » marquant l’appartenance ou simplement le « de » en tadjik .

Mais d’après  http://www.teheran.ir/spip.php?article630 , il naquit vers 865 ap. J.C. à Banoj, un petit village près de Samarkand . 

D’après Wikipédia : « Il nait à Rudak(en 859), un village situé près de Samarcande en Transoxiane, dans ce qui est maintenant Panjakent, au Tadjikistan. Beaucoup de ses biographes affirment qu’il était totalement aveugle, mais sa connaissance des couleurs dans ses poèmes rend cette affirmation très douteuse. Il fut poète à la cour du dirigeant samanide Nasr II (914-943), à Boukhara, qui le combla de richesses et d’honneurs. À la disgrâce de son protecteur, le vizir Abol-Fazl, il tomba dans la pauvreté et retourna finir ses jours dans son village natal.« 

Les noms de lieux qui changent sont dus au fait que les Samanides imposent leurs lois sur des territoires conquis auparavant par les Arabes (637-751 sous le Califat des Omeyyades) mais ensuite par l’empire turc Seldjoukide (1037 – 1194) et par l’empire des Timourides (1370 – 1506) .

carte de l'empire samanide de 819 à 999

Tout le monde est, en revanche, d’accord pour considérer Roudaki  comme un grand poète iranien et père de la littérature persane .

 

 Avant de quitter définitivement Douchanbé pour emprunter le route du sud des Pamirs (la mythique « M41″), régulièrement asphaltée (sur certains tronçons) par des travailleurs chinois (*3) et tout aussi régulièrement défoncée par les éboulements qui percent le goudron, nous ne pouvons pas ne pas évoquer la construction du nouveau palais présidentiel .

(*3) http://french.xinhuanet.com/chine/2014-09/14/c_133641139.htm

  »Le chef spirituel de la communauté juive du Tadjikistan, le rabbin Mikhaïl Abdourakhmanov, a annoncé lundi 23 juin 2008 que l’unique synagogue du pays, vieille de 104 ans, située dans le centre de la capitale Duchanbé, a été démolie afin de permettre la construction du nouveau palais présidentiel. La démolition a été décidée en 2004. Les autorités avaient alors promis d’accorder à la communauté juive un terrain pour la construction d’un nouveau lieu de culte, mais ont refusé de participer à son financement. »  http://www.fil-info-france.com/2008_juin_24_tadjikistan.htm .

D’autres semblent avoir eu moins de chance … car expulsés sans la moindre promesse d’accord d’un nouveau terrain .

Palais présidentiel ancien 01 Palais présidentiel ancien 02 timbre du 16 nov 2004

L’ancien palais présidentiel de 2004

Palais national 01  Palais national 02

le nouveau palais présidentiel, bien visible depuis les jardins nouvellement tracés .
Palais présidentiel nouveau en 2014 il y a 3 jours
Photo prise il y a 3 jours (le 20 sept 2014)

 

A plus tard pour la suite .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9 quater

Posté par LPBSM le 11 septembre 2014

Bonjour,

 Si vous souhaitez vous y retrouver en consultant « Instagram » sur le parcours de Laurent, vous risquez d’en perdre votre latin (si vous avez encore pu l’apprendre en compétition avec l’option « planche à voile ») …

 

Visa pour Almaty   visa pour la chine du 20 août au 20  nov 2014

 

Nous avons un Laurent, Jean-Pierre HOUSSIN qui part le 2 septembre vers Almaty et n’a que jusqu’au 12 septembre pour parcourir les 240 kms qui séparent Bishkek d’Almaty et vice-versa, et un Laurent, Jacques, Georges HOUSSIN qui va passer la frontière chinoise  … ???

.Almaty-Bishkek

 

Les bivouacs ne sont pas toujours un long fleuve tranquille et parfois ils sont un peu paumés … .

 

02 09 2014 Bivouac vers Almaty 02  02 09 2014 Bivouac vers Almaty 01

 

« Mon bivouac aurait pu être ici… Mais le bruit de l’eau était trop puissant pour mes oreilles. Décidément le pays offre une diversité de paysages incroyable. »
« Plaisant bivouac avec le bruit des pommes qui tombe… »  (j’ignore si Laurent a voulu faire un jeu de mots avec « la tombe » … autrement, je rectifie avec les pommes qui tombent) .

 

27 08 2014 la tour Eiffel d'Almaty 2014 la tour Eiffel d'Almaty 02

« La tour Effeil… D’Almaty ! » … C’est le commentaire de Laurent qui nous a été fourni, il y a plus de deux semaines, lorsqu’il résidait encore à Bishkek ; mais il a dû la récupérer d’un de ses copains, car il n’avait pas encore obtenu son visa .  Je vous ai mis en pendant, une image récupérée sur le net et qui n’affiche pas les « -70% » .

Cette Tour Eiffel sert de devanture au centre commercial : « La maison française »  donnant sur la rue Furmanov jouxtant le parc Panfilov .

« Situé en plein centre-ville, avec l’entrée principale sur la rue Gogol, le parc Panfilov est l’un des sites incontournables d’Almaty. Ses 18 hectares furent aménagés à la fin du XIXe siècle et il est demeuré depuis cette date l’un des lieux de promenade et de détente favoris des habitants de la ville. Les zones d’ombres alternent avec les places ensoleillées, les petits recoins dissimulent les amoureux au regard des passants, les pigeons se massent autour des moindres miettes de pain… Le tout est animé par quelques manèges, stands de tirs, karaokés de plein air… Le parc Panfilov est un lieu où l’on se promène, où l’on se recueille, autour du mémorial de la Grande Guerre patriotique et de sa flamme éternelle, et où l’on fait la fête à la nuit tombée, au Chukotka, le bar le plus bondé de la ville. Une étape incontournable de votre visite de la ville, et où vous ne manquerez pas de retourner encore et encore pour tester les différentes ambiances au long de la journée » .

Extrait de : http://www.petitfute.com/v50473-almaty/c1173-visites-points-d-interet/c971-parc-jardin/210683-parc-panfilov.html

A l’est du Parc Panfilov se dresse le bâtiment architectural unique – le musée des instruments de musique.

20 000 kms en Tricycle couché n°9 quater almaty_parkEntre la cathédrale et le musée vous remarquez le mémorial de la Victoire dédié aux 28 soldats, membres de la division Panfilov qui perpétue l’exploit de ces héros .  Le 16 novembre 1941, ils ont à eux seuls contenu l’assaut des chars allemands qui se ruaient vers Moscou .

On peut voir aussi dans ce parc l’ancienne cathédrale orthodoxe du début du XXème siècle, une construction de bois haute de 56 m, un des rares édifices en bois de cette dimension. Pas un clou n’a été utilisé dans sa construction.

Extrait de : http://www.asie-centrale.com/kazakhstan/almaty_museemusique.htm

A trois rues à l’est du bazar s’étend le plus grand parc de la ville, et le plus luxuriant. Il a été aménagé en 1856 comme jardin municipal de Vierny. Après la splendide entrée sur oulitsa Gogolia s’offre le choix entre plusieurs promenades, en chameau ou en pédalo, pique-nique ou flânerie parmi 2000 espèces de plantes.

Quand je vous disais qu’il y avait de quoi en perdre son latin …   Pour autant, il ne faudrait pas considérer Laurent comme un chameau convaincu ; ce ne sont pas ces deux chameaux de Bactriane du parc Gorky d’Almaty qui viendront déblatérer(*) des histoires de jalousies sur le fait qu’il soit un concurrent des « vaisseaux du désert » avec son vaisseau terrestre à voile .

.Almaty chameaux de Bactriane dans le parc Gorky 01

 Almaty est une ville-jardin ; outre le parc Panfilov et le parc Gorky cités supra et pratiques à visiter puisque situés en centre ville, il existe environ 8000 hectares de pacs, jardins et squares à Almaty .  Il sera cependant difficile d’oublier de mentionner le parc en altitude Kok Tobe au Sud-Est de la ville et relié par un téléphérique au centre ville .

Sur Almaty, après vous avoir dit que la ville avait perdu son statut de capitale en 1997 au profit d’Astana, n’ayant reçu aucune information sur le ressenti de la ville, je vais me borner à vous raconter la légende de l’homme d’or .

Almaty statue de l'hoome d'or en face du palais vu de côté   01 Almaty - l'homme d'or en face du Palais  monument de l'Indépendance 03 Almaty - l'homme d'or en face du Palais 01

 

C’est dans l’une des kurganes (tumulus) que l’on a trouvé le fameux « homme d’or » (altin adam) ; il s’agit d’un prince guerrier scythe du 4ème-3ème siècle avant J. C. .

Pourquoi le gouvernement kazakh met-il en avant cette reconstitution ?

L’homme d’or, sur son piédestal, devant le palais présidentiel d’Almaty, porte un aigle sur la main droite et un arc dans la main gauche .  L’aigle fait référence au drapeau kazakhe et donc à Genghis Khan (et également à la chasse à l’aigle, une tradition typiquement kazakhe) .

Sa monture, une sorte de lion ailé (pourrait-être un léopard des neiges qu’on retrouve sur la monnaie en Ouzbékistan et qui a été prise depuis un millénaire pour un tigre par les historiens … ?), est basée sur un motif retrouvé également dans la kourgane d’Iessyk près du village de Bérel (*1) .

Avec la mise en avant de l’ « Homme d’or » comme symbole national, il s’agit de montrer que le territoire kazakh était déjà occupé par des « Ur »-kazakhs, les nomades Sakas (scythes) de l’Antiquité .

Aujourd’hui, seulement 50 % de la population est kazakh, ethniquement parlant .  Cette proportion augmente chaque année, car la pression est de plus en plus forte pour imposer la langue kazakhe sur l’omniprésence de la langue russe .

 

Almaty Musée archéologique reconstitution de l'Homme d'or . Almaty Musée archéologique reconstitution de l'Homme d'or 02 Almaty Musée archéologique reconstitution de l'Homme d'or 03

Il y a beaucoup de copies de l’homme d’or dans tout le pays Kasakh  dont la première image provient du Musée d’Almaty .

 

 

Cette reconstitution a été faite d’après les fouilles archéologiques de la kourgane d’Iessyk, à une cinquantaine de kms à l’Est d’Almaty, à Bérel (*1), dans l’Altaï (voilà pourquoi on parle de tumulus gelé) .

Bérel 01 Bérel 02

(*1) La Belaïa Bérel (en russe : Белая Берель, c’est-à-dire la « Bérel blanche » est une rivière qui rejoint l’Ob ; le village tire son nom de la rivière qui y coule) .

C’est une équipe franco-italo-kasakhstanaise (Mission archéologique française en Asie centrale du ministère des Affaires étrangères, Centre national de la Recherche scientifique, Centro Studi Richerche Ligabue et Institut d’Archéologie Margulan d’Almaty) qui au bout de trois années de fouilles ont mis à jour ces restes dans des tumulus gelés de l’Altaï (31 tumulus sur une terrasse située à 1200 m d’altitude, dite « nécropole de Bérel » ; cette initiative de fouilles, suspendues dès l’hiver, a commencée en 1998-1999) (*2) .

L’importance de la revanche des Scythes de l’Altaï sur la domination des Perses Achéménides qui considéraient les Scythes comme un peuple tributaire, soumis et vaincu est aujourd’hui exploitée pour stimuler une identité nationale qui n’a plus rien à voir avec les « Scythes » de l’époque .

 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/arasi_0004-3958_2000_num_55_1_1443

Pour voir en couleurs les pièces sorties :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Kourgane_de_Iessik 

car il s’agit d’un « jeune » guerrier (ou d’une « jeune » guerrière pour les plus féministes ; mais c’est une hypothèse qui n’est absolument pas à exclure dans des périodes de crises où les Scythes dominant devenaient soudainement vassaux (*3)) enterré avec son armure de guerre, et d’autres riches présents funéraires, qui totalisent près de 4 000 objets en or .

Le fait que la colonne sur laquelle l’homme d’or trône soit située en face du palais présidentiel d’Almaty, n’est donc pas anodin .

J.M. MARTIN pour LPBSM

P.S. :

  • Quand l’ami Laurent doit se plier aux contraintes institutives de chaque pays traversé cela donne cela :

 

.visas photos

  • La ville d’ALMATY, est jumelée avec la ville de RENNES en Bretagne .

 

(*)  Quand le chameau crie, il blatère (pour tous ceux qui ne fréquentent pas de chameaux au « quotidien » …) .

(*2)  http://asiecentrale.revues.org/637?lang=en  et en PDF : http://archeozoo-archeobota.mnhn.fr/IMG/pdf/Article_S-_Lepetz.pdf  .   Si toutefois vous n’arriviez pas à ouvrir directement l’URL du PDF, voici un autre chemin pour y accéder et arriver à le télécharger :  http://archeozoo-archeobota.mnhn.fr/spip.php?article234   .

 

Je me sens dans l’obligation, pour les plus exigeants, de leur transmettre l’URL d’une thèse du CNRS de 412 pages qui est assez pointue sur le sujet : http://www.academia.edu/1996199/VOLUME_I_-

Comme pour chaque thèse, les remerciements prennent environ 8 pages ; mais dès la page n°9, le début de la préface vous mettra dans l’ambiance d’un presque roman ; après, c’est à vous de voir si vous y adhérez ou pas .

(*3) Si vous en avez le courage, vous vous rendrez compte au cours de la lecture de la thèse évoquée ci-dessus, que la détermination du sexe à partir de restes d’os pelviens n’est pas si évidente que ça .

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9 ter

Posté par LPBSM le 15 août 2014

Bonjour,

Jeudi 14 août 2014

Nous avons reçu, comme vous, deux photos de Bishkek de la part de Laurent .   L’une ne vous a pas été étrangère car vous saviez pertinemment où la situer, après la lecture du n°9 .

.Bishkek statue de Manas 10 prise par Lauent

La seconde Biskek Laurent argent iranien avec ce commentaire : « Je ne pouvais rendre mon hôte plus heureux en lui offrant deux billets iraniens .  500 rials avec la prière et le 2000 avec la Kaaba .  Il est Haji »,

appelle quand même à quelques petites explications supplémentaires :

  • Je vous rappelle que 50 000 rials = 1,52 euros et que les iraniens comptent en « toman » 50 000 rials = 5000 tomans
  • Que le « Haji » est celui qui a fait son voyage à La Mecque Haji la mecque 01  Haji la mecque 03 Haji la mecque 02

 

.

.

Maintenant, je vais revenir à nos moutons, chèvres et chevaux kirghizes pour vous reparler du tunduk et de sa fabrication .

Il faut déjà infliger une courbure à un bois « dur » pour obtenir le rayon de la couronne ou de « la porte du ciel » ce que signifie littéralement « tunduk » en kirghize .

tunduk 17 courbure du cercle tunduk 18 courbure du cercle avec et sans ouks

Sur la deuxième image ci-dessus vous avez le résultat du premier cintrage brut au-dessus (avec une jonction assurée par une cheville de bois) et sur le tunduk du dessous, les mortaises des « ouks » (les perches qui viendront s’y insérer) sont déjà percées .

Cette opération est particulièrement délicate :

tunduk 04  mais surtout celle-là  tunduk 05 mortaise du dôme -16 ou 12

correspondant aux petites mortaises qui vont former le dôme proprement dit ; beaucoup plus proche du bord, le percement risque de faire éclater le bois .

Ces petites mortaises peuvent être au nombre de 12, 16 ou 20 et même 24 .

tunduk 08 tunduk 13 tunduk 15

.tunduk 11

Mais à quoi peut bien servir une structure aussi performante si elle ne repose pas sur une base aussi démontable qu’elle ?

tunduk 03

La yourte (mais ne devrais-je pas dire : « les différents type de yourte ») ont toutes un point commun : elles sont transportables .

tunduk 19 le kerenge et une structure de porte yourte kirghize 13 tunduk 10

Pour assister au montage, vous pouvez consulter le site ci-dessous assez explicatif même si vous n’en comprenez pas la langue .

http://tumar.com/en/craft/boz-ui-yurta-description-and-construction-order-boz-ui

yourte kirghize  07 yourte kirghize  04 yourte kirghize  05 yourte kirghize  06 yourte kirghize 10 yourte kirghize 11 yourte kirghize 02

Voilà, nous allons terminer en grandes pompes ce n°9 ter avec une dernière photo de Laurent à Bishkek :

.Bishkek qu'on quitte en grande pompe

Avec cette réflexion philosophique importante : « Ne jamais traîner dans une boutique » …

Je vais prendre mes quartiers d’été (pardon de fin d’automne si je me réfère au temps)  dans la steppe bretonne pour y coller mes chevaux vapeur dans un village de yourtes modernes qu’on appelle par ici : Mobil-home (j’ai quelques doutes sur le côté entièrement démontable du système …) .

Si mes calculs sont exacts 15 jours devraient entièrement suffire à cette transhumance ; donc, il resterait encore 1 mois entier à Laurent, après sa petite balade à Almaty, pour entreprendre le long voyage vers le col de « Torugart Pass » avant d’atteindre Kashgar .

.carte des routes jusqu'à Kashgar

Cela m’étonnerait quand même s’il n’allait pas voir la tour de Burana,

Tour de Burana 02  du 11ème siècle  carte du Kirghizstan

Le lac d’Issyk-Koul et celui de son « fils » Son-Koul (j’attire votre attention sur le fait qu’étymologiquement parlant, cette dernière assertion pourrait n’être qu’humoristique …) 

.carte des routes autour du lac d'Issyk Koul et Son Koul  jusqu'à Bishkek 02

 

J’essayerais cependant de fréquenter quelques caravansérails pour me tenir au courant de l’évolution des choses et pour obtenir la gratuité de connexion qui se paye 10 euros pour 8 heures dans ces villages .

Je préfère donc terminer sur des images revigorantes de villages de yourtes :

village kirghize  03 village kirghize  04

 

A vous revoir …

 

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9 bis

Posté par LPBSM le 13 août 2014

Bonjour,

Mercredi 13 août 2014

Six minutes en fin d’une émission de France inter : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=949998  ;  mettez directement la lecture sur 46 minutes et vous aurez pendant six minutes l’écoute d’une très mauvaise liaison téléphonique où vous n’apprendrez rien de nouveau, si vous suivez régulièrement ce blog sur le voyage de Laurent .

La seule information intéressante provient de Skynet où l’on apprend qu’il a deux mois de visa au Kirghizstan, ce qui lui permet de prendre le temps de voir venir .

.

.

Donc, pour apporter un peu de contenu culturel, nous allons aborder maintenant ma dernière phrase du n°9 qui aurait pu paraître sibylline à certains, en visitant le « Osh bazaar » accessible au coeur de la ville de Bishkek (1 000 000 d’habitants) .

.carte de Bishkek centre 02

Bishkek Osh Bazaar 01 bis Bishkek Osh Bazaar 01 Bishkek Osh Bazaar 02 Bishkek Osh Bazaar 03 Bishkek Osh Bazaar 04 Bishkek Osh Bazaar 05

Mais pourquoi Osh ? 

Osh est la seconde ville en importance du Kirghizstan carte osh, souvent surnommée la capitale du sud (235 000 habitants), car séparée de Bishkek par plusieurs cols de plus de 3000 mètres d’altitude ; la région d’Och vit principalement de l’agriculture, avec des productions de coton, de riz, de tabac, de fruits et de légumes .

Le marché d’Osh est un des plus célèbre de la région Och grand marché 01 ; d’où sa renommée au sein de Bishkek .

.

Mais, aujourd’hui, le plus grand bazaar se trouve à environ 1 kms au nord du centre ville de Bishkek, au-dessus du cimetière nord,  et s’appelle « Dordoy market » .  Là, les marchandises arrivent directement de Chine à des prix défiant toute concurrence et dans des conditions de vente dont la rivalité ne peut se faire avec la location d’une boutique même à Osh bazaar :

.Bishkek Dordoy bazaar section vêtements 04

carte de Bishkek centre 01  Bishkek carte Dordoy market 02  Bishkek carte Dordoy market 01

Bishkek Dordoy bazaar plan 02  Bishkek Dordoy bazaar pain-naan 02

Comme vous pouvez le constater, sur l’avant dernière image, il est très facile de se perdre dans cette presque « petite ville » concentrée en tout et surtout en prix, ce qui fait venir des gens d’Almaty jusqu’à Dordoy bazaar de façon quotidienne .

Le « FK Dordoi » (club de Football du Kirghistan) appartient au groupe « Dordoi Association », propriétaire notamment du « Dordoy Bazaar », le plus grand marché de détail d’Asie Centrale et poumon économique du pays, ainsi que d’innombrables supermarchés, restaurants et sociétés de services .  Une puissance économique qui permet au club Bishkek Dordoi club 06 de salarier de façon satisfaisante plusieurs de ses joueurs, bien que la Top-Liga Kirghize soit officiellement un championnat amateur .  Daniel TAGOE, attaquant ghanéen, expliquera, lors d’un bref entretien, gagner l’équivalent de 2 000EUR/mois ; donc un excellent salaire selon les standards locaux .

.Bishkek Dordoy bazaar section vêtements 05

Ceci pouvant expliquer cela .

.

Mais Bishkek n’est pas renommée que pour ses marchés .  Elle est également connue pour la qualité de ses programmes d’opéra, de symphonies et de ballets .

L’opéra se trouve situé Bishkek carte du centre 03 entre le Parc des chênes et la place de la Victoire .

Bishkek l'Opéra 01 Bishkek l'Opéra 02

et le Théâtre Philharmonique que vous connaissez maintenant Bishkek statue de Manas 02 et que vous devriez savoir situer … (c.f. n°9) .

.

.

Il y a de fortes probabilités pour que je ne sois plus aussi disponible durant les 15 derniers jours du mois d’août ; donc je crois pouvoir vous dire que nous aborderons la Chine en septembre après que les yourtes aient été démontées …

.

.

.

Mais demain est un autre jour .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9

Posté par LPBSM le 7 août 2014

Bonjour,

Rappel du N°8 quinquies : « Pour se balader au Kazakhstan il FAUT s’enregistrer ; bon, ils ne sont pas chiants à la sortie »  pensée de Laurent

Jeudi 7 août 2014

Cette fois-ci, Laurent est arrivé à Bishkek, la capitale kirghize à 750 mètres d’altitude … quand même avec environ 1 million d’âmes  :

Billet kirghize Som ou tiyin

« Encore un taux de change à connaître… » dixit Laurent

La monnaie Kirghize est le « Som » qui s’écrit « com » en kirghize et qui se divise en « Tiyin » .  Le billet ci-dessus est donc un billet de 1000 tiyins, ce qui est plus facile à prononcer en somme .

Billet kirghize Som ou tiyin 02  Billet kirghize Som ou tiyin 05 Billet kirghize Som ou tiyin 03

Là, Laurent devrait faire un peu la pause, trouver un endroit afin de faire garder le tricycle et prendre son billet de train pour Almaty, après avoir, quand même, fait une visite rapide de la ville .

.

carte du Kirghizstan

Mais qui a eu la même idée que lui … ?

Mikael en partance vers Almaty

« Devinez qui j’ai croisé ! Il partait vers Almaty ! » dixit Laurent
Vous vous souvenez de Mikael ?        danois en vélo couché        qui a fait un bon bout de route avec Laurent .
.
.
Drapeau
.
On ne peut pas dire qu’il pédale dans la « y »a »ourte »  Yourte kirghize 01 même si Laurent est un adepte du précepte : « qui veut voyager loin, ménage sa monture » … (exemple kirghize Nomade sur la route de Khasgar) .
Chapeau, l’artiste !   Kirghize avec le chapeau traditionnel (ici le chapeau traditionnel Kirghize le « Ak Kalpak » même si sur la photo, on s’aperçoit que la casquette est entrain de le remplacer) …. quoi que …
Bishkek réunion sur la place Ala Too Bishkek - homme avec son Ak-KAlpak 03 Bishkek - homme avec son Ak-KAlpak 04   Bishkek -  hommes avec leurs Ak-Alpak au marché 03    Bishkek - homme avec son Ak-Alpak 02
Ici, nous sommes sur la place Ala Too (ancienne place Lénine) avec cette drôle de statue Bishkek statue d'Erkindik 04 représentant la liberté kirghize tenant le « tunduk » annulaire tunduk 02 du sommet de la yourte qui sert de structure de toit et de cheminée .
Bishkek statue d'Erkindik 02    Bishkek le Muséum de l'histoire Kirghize 01    Bishkek statue d'Erkindik 03
.
.Bishkek statue d'Erkindik place de la victoire 06
.
.
Avec en arrière plan, sur la seconde image, le Musée historique de l’état .
carte de Bishkek centre 03 Oak Park  carte de Bishkek centre 01
Vous trouverez d’autres photos qui porteraient à confusion si vous étiez ignorant du fait que dans la nuit du 15 août 2003 la statue de 17 tonnes a été déplacée à 600 mètres d’où elle se situait sur la place Ala Too « Le trône d’Alah » pour venir devant le Muséum de l’histoire kirghize .  En 2001 elle a été remplacée par la statue équestre d’Aikol Manas (Manas le magnanime, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de Tamerlan) devant le Musée historique de l’état .
  Bishkek La statue de Manas sur la place principale      04 Bishkek La statue de Manas sur la place principale      02 Bishkek La statue de Manas   devant le musée historique de l'état   01  Bishkek Musée National 05  Bishkek La statue de Manas      03
.
.
 Bishkek statue de Manas 03
.
.carte de Bishkek et de la statue de Mana
La statue est représentée sur l’image du plan par le petit piédestal ai milieu de la place

.

 .Bishkek Ala Too parc avec le monument Erkindic fr la libération 01
Avant 2003
Bishkek La statue de Manas sur la place principale      05
en 2014
.
Cependant, il existe une autre statue équestre de Manas sur son cheval magique « Ak-Kula » tuant le dragon qui symbolise la Chine « le pays du dragon » sous l’empire mongol et qui se trouve devant  le  Philharmonic Hall
(carte du Philharmonique 01 sur la gauche de la carte)  ; à côté de lui, à sa droite, la statue de son épouse Kanykey et sur sa gauche celle de son fidèle conseiller Bakay :
.
.Bishkek statue de Manas 08
.
.
Bishkek statue de Manas 05  Bishkek statue de Manas 04Bishkek statue de Manas 07
..Bishkek statue de Manas devaant le théâtre National 09  Bishkek statue de Manas 01
Les contes et légendes kirghizes ont été transmis par oral d’une génération à l’autre, comme la culture Celte .  C’est la plus grande épopée, en nombre de volumes, dans le « monde-Manas » et qui est racontée depuis plus de mille ans .  Composée de cinq cent quarante mille vers, elle représente à peu près vingt fois l’Iliade et  l’Odyssée réunis, de l’aède Homère et deux fois la longueur du Mahābhārata .  Manas, est un héros kirghize, qui a réuni tous les Kirghiz de l’Altaï et les a mené sur le territoire de l’actuel Kirghizstan .  Il s’installe dans la région de Talas, vers 995, carte de Bishkek 01 où se trouve aujourd’hui son tombeau Tombeau de Manas à 5kms de Talas sur la route de Bishkek 01 à 5 kms de la ville sur la route menant à Bishkek .
Les conteurs de l’histoire de Manas s’appellent les « manas »t »chïs » qui perdurent encore au XXIème siècle manaschïs  Urkash Mambetaliev 02  manaschïs Saiakbai Karalev 01 (Saiakbai Karalaev (1894-1971), mais aussi manaschïs Kaba Atabek-Uulu 01 et manaschïs Seidena Modoke-Kïzï 01 pour les plus anciens ;  et pour le plus emblématique de la nouvelle génération Bishkek -  manaschï  Talantaaly Bakchiev 02 Talantaaly Bakchiev est un de ses plus visibles représentants car il a produit une vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=NqMtl_iFMK4  accompagné parfois d’une ou d’un musicien Bishkek -  musicienne accompagnant un manaschï  Talantaaly Bakchiev 01 .  Mais il n’est pas le seul à perpétuer cette tradition dans les villages ou les yourtes d’été accompagnant la « transhumance » .
Bishkek -  manaschï   01 Bishkek -  manaschï   02 village de yourtes 02
Dans sa forme courante actuelle, l’épopée est composée de trois parties racontant les aventures des trois héros principaux dont elles portent le nom :

  • Manas le noble, le héros de référence, guide et unificateur des Kirghizes, fort, parfois cruel et rusé, mais le plus souvent généreux et loyal, qui se sacrifie à sa destinée historique en unifiant les clans et en imposant sont royaume dans la région de Talas ;
  • Semetey, qui après l’assassinat de Manas, part à la reconquête du Khanat détenu par son grand-père ;
  • Le règne de Seytek, représentant de la troisième génération, petit fils de Manas et fils de Semetey .
« Le thème central est la lutte d’indépendance des nomades kirghizes contre les Chinois, sous dynastie mongole, qui les amène à marcher sur Pékin .
Né dans l’Altaï, où les kirghiz sont exilés, Manas ramène ceux-ci dans leur Ala-Too d’origine où Manas constitue sa garde rapprochée de quarante preux et s’adjoint un guerrier d’origine Oïrat, Almanbet, avec lequel il projеtte une marche sur Pékin .  Manas se marie à la belle Kanykey, mais pendant la trêve traditionnelle des festivités, la zizanie renaît entre les kirghizes, et particulièrement entre Manas et son oncle Köchkö Khan, passé au service des mongols .  Manas est assassiné et son fils Semetey s’enfuit à Boukhara avec sa mère .
Dans le second volet, Semetey reconquiert le pays kirghiz en affrontant son grand-père, puis meurt lui aussi assassiné, au sein de sa cour, submergé par les multiples trahisons .
Né dans des conditions scabreuses, Seytek, le petit-fils, traverse les mêmes vicissitudes, mais parvient à étendre la domination de son khanat jusqu’à Tachkent . »
D’autres manachïs, tout aussi célèbres au Kirghizstan, mais moins connus sur le plan international sont également renommés :
manaschïs Yusup Mamai 01 issu d'une famille de conteurs depuis 17 générations  Ici, Ysup Mamai, issu d’une famille de conteurs depuis 17 générations (sur la troisième photo en noir et blanc ci-dessus) ; ainsi que Urkash Mambetaliev   manaschïs Urkash Mambetaliyev  01 sur la première photo en noir et blanc, ci-dessus) et Seydena Moldoke Kizi manaschïs Seidena Modoke-Kïzï 01 (sur la quatrième photo) .
Mais toutes les formes de récits parcellaires ont été rassemblées dans un travail colossal accompli par Sayakbay Karalaïev (dans les années 1950) et mis en valeur par le cinéaste kirghize Bolotbek Chamchaiev dans son premier court métrage en 1966 .
Cependant, si vous désirez en savoir plus sur la réalité des tribus « kirghizes » de l’époque de Manas et différents groupes kirghizes actuels, vous pouvez lire : http://fr.inforapid.org/index.php?search=Le%20Bateau%20blanc
.attaquant
.
.
.
Si vous voulez prendre un repère facile dans le centre de Bishkek (Bischkek désignant un bâton de bois pour baratter le « koumis » une sorte de boisson fermentée à base de lait de jument ; la fermentation dure 3 jours (2 à 3 % d’alcool)), le parc des chênes (Oak park)  est facile à repérer ainsi qu’au-dessus de lui le parc des ormes ou ormaie (elm grove) .
.carte de Bishkek centre 01
.
Dans l’immense parc des chênes on trouve un superbe bronze de Karl Marx discutant avec Friedrich Engels
Bishkek dans Oak-park -le parc des chênes - statue de Marxs et Engels discutant  Bishkek dans Oak-park -le parc des chênes - statue de Marxs et Engels discutant 02  carte de Bishkek centre 03 Oak Park
L’amitié qu’Engels vouera à Marx dépasse de beaucoup la norme .  Engels fera vivre toute la famille de Marx quand celui-ci résidera à Paris et outre les ouvrages écrits ensemble à quatre mains, non seulement Engels ira jusqu’à demander une avance sur héritage pour continuer à alimenter Marx et il ira également jusqu’à reconnaître l’enfant adultérin que Marx aura avec la bonne de la famille .  Si ça, ce n’est pas de l’amour … ?
Engels sera fidèle à Marx jusqu’à la fin lui payant un luxueux tombeau à Londres où Engels résidait .
.Tombe de Marx à Londres dans le cimetière de Highgate -1883 -
.
Mais ici, il s’agit de continuer à marquer l’influence soviétique comme dans le Musée historique de l’état où l’on retrouve ces bronzes à l’intérieur :
.Bishkek Musée National intérieur 01 glorification de la révolution russe Bishkek Musée National intérieur 02 Lénine arraguant la foule  glorification de la révolution russe
A la gloire de la révolution
La couleur du drapeau kirghize drapeau Kirghize ne reste peut-être pas dans les rouges par hasard ?
L’explication officielle est la suivante : Le fond rouge du drapeau kirghize symbolise la bravoure et la valeur, le soleil qui entoure le tunduk symbolise la paix et la santé et le tunduk central la maison familiale .Le soleil est pourvu de 40 rayons représentant les 40 tribus kirghizes unies par la maison familiale au centre .
Bishkek place Ala Too 03
Ici, place Ala Too
.
.
.
Un autre point de référence, sur une carte, est la gare .
carte de Bishkek centre 02      carte de Bishkek centre 04 Erkindik Avenue
Près de la gare, au sud de l’avenue Erkindik (ci-dessus en gros plan sur la deuxième carte), on trouve cette statue :
.Bishkek La statue de Mikhail Frunze commandant de l'armée rouge sous Lénine devant la garefull moon 02  Bishkek La statue de Mikhail Frunze commandant de l'armée rouge sous Lénine pr_s de la garefull moon 02
On voit distinctement la gare sur la première image
C’est celle de Mikhail Frunze qui fut le commandant en chef de l’armée rouge sous Lénine .  Et, sur la vieille photo ci-dessous …
.Bishkek Railway Station
… vous allez reconnaître la gare et la statue de Lénine qui est décidément une statue bien migratrice .
.
.
.
.Drapeau
Mardi 12 août 2014
Toujours aucune impression de Laurent sur Bishkek .
La seule image reçue a été la suivante il y a deux jours :
.Bishkek full moon
Avec cette note laconique : « Full Moon »  .   Mais maintenant vous savez ce que cela représente puisque c’est l’emblème du « tunduk »  tunduk 01 placé au sommet d’une colonne et qu’on retrouve sur le drapeau .  Il représente l’union de tous les rameaux formant la nation kirghize .
Je vais donc continuer à vous faire visiter la ville en commençant par le mémorial des morts de la dernière guerre contre le nazisme en forme de Yourte avec son tunduk au sommet   .
Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 01  Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 08  Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 02
.Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 05
carte de Bishkek centre 05 Frunze avenue et place de la VictoireErkindik Avenue Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 03 Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 09
Facile à repérer sur le plan par rapport à ses trois arches bien visibles et le repère du parc des chênes, sur la gauche du plan, vous permet de mieux le situer .  Les deux photos qui suivent le plan, sont là pour illustrer les jardins qui entourent le monument .
.
.
.
.
Après ce début de n°9 (comme je vous l’ai déjà annoncé) nous allons très certainement repartir vers un « n°8 sexies » si les photos ou les commentaires transmis sur Almaty, nous donne matière à consacrer un article entier à cette visite .
Mais, pour ne pas « mettre le bazar », en attendant un éventuel n°8 à venir, nous allons devoir créer un n°9 bis sur Bishkek .
.
.
Mais demain est un autre jour ….
J.M. MARTIN pour Tricycle Rennais
.
.
.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Une belle virée … !

Posté par LPBSM le 6 août 2014

Bonjour,

Certes, l’article de la « Manche Libre » date de presqu’un an ; mais ces vacances me semblent plus adaptées, aux deux ou trois semaines qui vous restent, que le challenge de Laurent HOUSSIN systématiquement relayé sur ce blog .

Outre le fait que Laurent emporte avec lui le fanion aux deux léopards jusqu’au Japon, et si le sujet proposé reste moins ambitieux, il semble toutefois plus conforme à un voyage non préparé et qui reste accessible grosso modo à toutes et à tous .

L'usure ...

 Le moment me paraît donc particulièrement choisi pour réactualiser cette suggestion .

Bonnes vacances .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

 

Aventure : le Tour de Normandie en tandem mixte

Aventure : le Tour de Normandie en tandem mixte

Laurie Rabier et Benjamin Dupont ont parcouru plus de 1 000 km sur un drôle de vélo. Leur arrivée avait lieu le 16 août à Vire.

Décidément, en juin dernier, nous avions rencontré Denis Bodennec et Jean-Marie Veron lors d’une halte à Vire. Le premier effectuait un périple de 1 600 km dans le grand Ouest à bord d’un vélomobile, un curieux engin ressemblant à une formule 1 à pédales.

Le 16 août, nous avons fait connaissance avec d’autres cyclistes, un couple venant tout juste de boucler le Tour de Normandie sur un vélo tout aussi étrange, un tandem mixte. D’une longueur de 3,50 m remorque comprise, ce deux-roues combine une position classique à l’arrière et une position couchée à l’avant. « On a essayé le tandem ordinaire mais sur de longues distances, ce n’est pas agréable de voir continuellement le dos de son partenaire. Tandis que là, on peut admirer les paysages en même temps », indique Laurie Rabier.

Avec son compagnon haut-normand, cette jeune femme de 25 ans d’origine viroise s’était lancé un défi : faire le Tour de France. « Je lui ai dit que pour un début, la Normandie serait déjà bien », sourit Benjamin Dupont, cycliste chevronné. Ensemble, ils sont partis le 4 août dernier, de Vire où habitent les parents de Laurie. Direction Granville en passant par la baie du Mont-Saint-Michel, Champeaux…

« Le lendemain, on a longé la côte jusqu’à Coutances, en contemplant les prés-salés, avant de dormir à Saint-Lô. Ensuite, on est allé jusqu’à Barneville-Carteret, puis La Hague où on fait du camping sauvage. Voir cette mer bleue turquoise et ce coucher de soleil face au phare de Goury, c’est magique. Sans doute le plus beau moment du séjour. »

Laurie et Benjamin ont fait le tour du Cotentin, longé le littoral du Calvados, franchi le pont de Normandie en se faisant de grosses frayeurs – « c’est loin d’être sécurisant pour des cyslistes » – poussé jusqu’à Fécamp, fait une pause à Saint-Pierre-Bosguérard (près d’Elbeuf) dans leur famille, avant de revenir à Vire. C’est là, alors qu’ils venaient à peine de poser le pied pour se prendre en photos devant la Porte-Horloge, que nous les avons abordés pour ce reportage. Le plaisir d’avoir bouclé leur aventure était encore tout frais et l’envie de repartir manifeste. « Le Tour de France se fera sans doute l’année prochaine, avec un objectif sur deux mois. »

 

 

.Laurie Rabier et Benjamin Dupont 02 à Vire

  Publié par C.D le 16/08/2013 à 18h08

 

 http://www.lamanchelibre.fr/vire/actualite-45105-aventure-le-tour-normandie-en-tandem-mixte.html

4w64g-drapeau_normand

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°8 quinquies ou rouler au Kazakhstan

Posté par LPBSM le 4 août 2014

Bonjour,

kazakhs

Lundi 4 août 2014

Laurent pédale même le dimanche .  Pas moi ! 

Même sans esprit de chapelle, le dimanche est sacré et consacré à l’indolence, la lecture, la musique voire le farniente .

Pourtant, il m’avait fourni l’URL  (le lien) de la dernière vidéo d’Asiatrek n°5 sur You Tube : http://www.youtube.com/embed/MvO7Mvt331E  ; je l’ai également inséré dans http://jmmartin.unblog.fr/2014/06/17/20-000-kms-en-tricycle-couche-n6-bis/  dans la deuxième visite de Chiraz .

 

Cependant, si vous avez bien lu son dernier message, il ne nous parle plus d’aller vers Astana ; mais seulement vers Almaty  (Almaty/Astana ~ 1000 kms)  .

 

Astana (qui signifie « capitale » en kazakh) a été créée de « toutes pièces » en 1998 et ne compte, au grand détriment de Noursoultan Nazarbaïev, qu’environ 700 000 habitants  alors qu’Almaty en compte le double .

  Astana 01 La tour d'observation de Bayterek, symbole d'Astana.

image « A »

 Astana de jour, avec la tour d’observation de Bayterek (« le grand peuplier », représenté par un petit drapeau sur la carte ci-dessous) ; elle est située au centre de « l’allée verte », qui démarre dans …

Astana Bayterek vue depuis le palais présidentiel  carte Astana le boulevard vert 01  Astana avec ses deux tours mtalliques et Ak Orda avec son dôme Bleu 02

…les jardins du président ; le ministère de la défense est sur sa gauche dans l’image « A » ; dans le fond de l’image « A », en forme  de tente, on voit un immense marché commercial contenant également un parc de loisir (capable de contenir 10 stades de football) chargé de rappeler la tente de Khan Shatyr, mesurant 150 mètres de haut,  au bout de Water green Boulevard (voir cartes ci-dessus et ci-dessous en gros plan) .

Astana la tente du Khan Shatyr qui est un immense centre commercial carte Astana le boulevard vert 02

.

Astana – Bayterek  : Ce monument représente le mythe kazakh du Samruk, un oiseau sacré qui pond chaque année un œuf d’or, également symbole du soleil, à la cime d’un arbre de vie gigantesque inaccessible aux hommes .

Astana Bayterek

Astana 02 La tour d'observation de Bayterek, symbole d'Astana.

Ici, de nuit, la tour, avec la boule, mesure 105 mètres et cette boule a un diamètre de 22 mètres ; elle a été crée en 1997 ; elle représente l’oeuf en or pondu par l’oiseau d’or le Samruk .  À l’intérieur, il y a une salle panoramique .  Au centre du salon panoramique, installé dans l’œuf de la tour Bayterek, l’empreinte de la …

Astana l'intérieur de la boule de Bayterek Astana l'intérieur de la boule de Bayterek.jpg 02

…paume du président est gravée dans une plaque de 2 kg d’or massif .  Les visiteurs y apposent leur propre main, les yeux vissés sur le palais présidentiel  (voir l’image ci-dessous) .

 Astana 04 le jour

image « B »

Au premier plan Bayterek, au second plan les deux tours métalliques et maçonniques appelées respectivement Boaz et Yakin ; elles abritent toutes les deux des ministères .

Astana avec ses deux tours métalliques et Ak Orda avec son dôme depuis Bayterek Bleu 03

Astana le palais Ak Orda - la maison blanche en kazakh avec les deux tours métalliques 01

Au troisème plan de l’image « B », le palais présidentiel appelé Ak Orda, signifiant en Kazakh : « maison blanche », a été construit en 2004 .

Astana Ak Orda  01

Au fond de l’image « B », derrière Ak Orda, on voit la pyramide de la paix et de la concorde, …

 Astana la Pyramide de la paix et de la concorde

Astana l'intérieur du palais de la paix   Astana l'intérieur du palais de la paix partie supérieure  Astana l'intérieur du palais de la paix 02

(Intérieur de la pyramide de la paix avec 130 colombes représentant les 130 tribus kazakhes ou nationalités qui vivent au Kazakhstan)

… derrière la pyramide, sur l’image « B »,  on voit la colonne sur laquelle se trouve perché le Samruk, avec en fond la palais de l’indépendance (déjà visible sur l’image « B »),

Astana colonne de Samruk 01

car après avoir pondu son oeuf, il s’envole et va se poser ailleurs, dit la légende .

 

Laurent a pourtant pédalé comme un chef avec des étapes de 200 kms depuis la mer d’Aral (la même allure que Luo Weixiao ; voir : http://jmmartin.unblog.fr/2014/07/23/15-000-kms-en-velo-de-dengchigou-a-espelette/ )  pour arriver à Shymkent alors que je le croyais encore vers Kyzylorda .

carte Kazakhstan Kyzylorda Shymkent  Shymkent -Tachkent

Mais le visa kazakh doit certainement être encore trop court pour lui permettre de faire plus de 2000 kms Aller-retour entre Bishkek-Almaty/Astana-Bishkek, donc revenir à Bishkek (même en train) ce qui entame d’autant le visa Kirghize pour ensuite récupérer le tricycle et rejoindre la frontière chinoise, puis Kashgar  .

Train vers Shymkent 3ème classe  Train à Shymkent 02

Train kazakh en 3ème classe (Rappel : 3ème classe/platskarny : N’existe théoriquement que sur le transsibérien, c’est une voiture dortoir sans compartiment, et donc pas d’intimité .  Le billet coûte la moitié de celui d’une 2ème classe/kupeyny)  .

 

 

Comment pouvais-je deviner le 29 juillet 2014, en voyant cette photo sur http://asiatrek.skynetblogs.be/  et sa légende sur TWITTER, …

 Mosquée de Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan - Shymkent 02  mars 2013.jpg  29 juillet 2014

  »Ce moment où tu imagines @Nadaderien chanter pa la la pap palala bref la musique du cirque » dixit Laurent .

… qu’il s’agissait de la nouvelle mosquée, la plus grande de Shymkent, financée par l’émirat d’Abu Dhabi et ouverte en mars 2013 .

 

 Mosquée de Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan - Shymkent 02  mars 2013

 Mosquée de Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan – Shymkent 02  mars 2013

 

 

Shymkent ne signifie pas « ville verte » en kazakh, par hasard .   Elle est en effet renommée pour son agriculture (notamment les tomates, melons et pastèques) et ses parcs .

Souvenez-vous :

étape rafraichissante 29 07 2014

Cette image, prise par Laurent, en date du 29 juillet 2014 …

Mais aussi par ça :

Nursultan Nazarbayev visite le nouveau complexe résidentiel de Shymkent

Nursultan Nazarbayev visitant la maquette du nouveau complexe résidentiel de Shymkent le 16 septembre 2013 .

 

 Shymkent statue de Baydibek Karashauly  1356-1419 compagnon et ami de Tamerlan.jpg 02

 Shymkent statue de Baydibek Karashauly  (1356-1419)  compagnon et ami de Tamerlan au sud de la ville .

Shymkent statue de Baydibek Karashauly  1356-1419 compagnon et ami de Tamerlan

 La statue pèse 9 tonnes et mesurera 10 mètre de haut ; elle sera la plus haute du Kazakhstan .

Shymkent statue de Baydibek Karashauly  1356-1419 compagnon et ami de Tamerlan.jpg 03

Inauguration réalisée en septembre 2012 ; il ouvre ses bras protecteurs sur les nouveaux complexes résidentiels de Shymkent.

.

Mais aujourd’hui, Laurent se dirige vers Bishkek :

 carte Kazakhstan

 Voici les deux dernières photos fournies sur cette route de …

 Highway to Hell

« Highway to hell ! (*) Joli mais roulette russe quand même ! Imaginez l’a1 sur une grosse voie où l’on circule dans les deux sens ! » dixit et photo de Laurent

(*) Traduction : « route de l’enfer » ou « route vers l’enfer » … à vous de choisir !

 

  Les faits-divers - l'effet divers - ou l'effet d'hiver

« Quand les faits-divers roulent ! » dixit et photo de Laurent

Déduction : j’ai éliminé « l’effet d’hiver » trop chaud pour la saison ; seule solution logique : Croisant un français tricycliste, ce paysan kazakh honore sa présence en illustrant la chanson de Zazie (française), magistralement interprétée par notre Johnny national, « Allumez le feu ! »

Autre solution trouvée par « falcone18″ : « Camion poubelle avec système d’incinération automatique » … (pas mal non plus) .

.

 

les soutiens début août 2014

Laurent affiche le nom de ses soutiens sur sa voile .  Nous sommes toujours début août au Kazakhstan .

Allez, une dernière pour la route :

Mercredi 6 août 2014 ; il est 17 h. en France .

dernier repas kazakh mercredi 6 août 2014 .

« Dernier repas Kazakh » (sous-entendu avant la frontière, il y a dix minutes) dixit et photo de Laurent

« Pour se balader au Kazakhstan il FAUT s’enregistrer ; bon, ils ne sont pas chiants à la sortie »  pensée de Laurent

.

Nous allons certainement devoir écrire un n°9 sur le Kirghizstan, avant de revenir terminer le n°8 quinquies sur la balade à Almaty (qui reste l’ancienne capitale, la plus riche sur le plan historique et encore la plus peuplée du Kazakhstan) .

.

Mais demain est un autre jour .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...7
 

lasixfr |
synthroidfr |
ciprofr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bâtir au Féminin fait son R...
| Les Sportifs-Chasseurs
| Statistiques baseball Ile d...