• Les Tricycles

    Les Tricycles

    Tricycle couché avec carriole

  • En juillet 2008

    En juillet 2008

    Devant le parlement de Bretagne

  • Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT  juillet 2008

    Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT juillet 200

  • Au Thabor

    Au Thabor en Juillet 2008

  • « Catrike Expédition » avec un Rolhoff et un pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant…

    Le Cartrike à travers le Caucase le 11 aoôt 2014

    Le Catrike à travers le Caucase le 11 août 2014

  • Moyeu arrière Rolhoff

    Moyeu arrière Rolhoff

    Après 20 000 kms et un coup de polish, il semble neuf ... !

  • pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant 02

    pédalier Schlumpf Speed drive à l'avant 02

  • Arrivée à Osaka le 11 décembre 2014

    Arrivée à Osaka 01

    Un peu perdu avec tous ces kanjis pas facile de trouver sa route .

  • Laurent bivouaque à tokaïdo

    Laurent bivouac tokaïdo

    Asiatrek va vers son but : atteindre le Mont Fuji ; ici bivouac le 14 décembre 2014

20 000 kms en Tricycle couché n°11 ter : Noël au Japon

Posté par LPBSM le 20 décembre 2014

bonnet de père Noël 02  Konnichiwa,

Littéralement : Bonjour (dans la journée) en flag_jap Hinomaru

guerrier et cerisiers en fleurs 1885

 Samouraï et Sakura (cerisier)

Le Japon traditionnel et féodal, celui des samouraïs, se termine en 1867 à la mort du dernier Shogùn ; en 1871 les terres des derniers daimyo sont vendues à l’empereur dont le Kikû (Chrysanthème) est le symbole représenté ci-dessous :

Kiku emblème du Chrysanthème celui de la famille impériale

, kikû

 

.

Pont japonais de profil  Japonaises en habit traditionnel  Pont japonais 02

Des Geishas et des ponts en fleurs …

Cerisiers et pont japonais

drapeau de la marine militaire 01

Ici, le drapeau de la marine japonaise avec son soleil rouge et ses 16 rayons .

(Cela ne vous rappellerait-il pas l’image d’un « tunduk »  emblème du Kirghizstan ? 

http://jmmartin.unblog.fr/2014/08/15/20-000-kms-en-tricycle-couche-n9-ter/)

Cérémonie du thé 02

Geisha confirmée (col blanc)  enseignant la cérémonie du Thé aux Maïkos (cols rouges) ;

L’Okasân (« la mère » certains diraient : « la tenancière ») assiste à cette cérémonie dans son riche Kimono

 

La cérémonie du thé s’est peaufinée entre le VII ème et le XVI ème siècle où un moine bouddhiste zen ((Sen Rikyu Cérémonie du thé 05 Sen Rikyu 01 (1522-1591)) codifia en un rituel consistant à préparer le thé vert en poudre de manière cérémonielle et développant une véritable philosophie de vie centrée autour du thé (le « Matcha » qui apparaît au 12éme siècle, utilisé par la religion bouddhiste dont les moines se servaient pour se tenir éveillés pendant leurs longues heures de méditation .  Mais ce sont les « samouraïs », de l’école « ZEN », qui vont transformer cette pratique en une véritable tradition qui fera « florès » …) .

Cérémonie du thé 04

Cette cérémonie est très liée à la Calligraphie et à l’art de l’arrangement floral .

Pour tous les accessoires de la cérémonie du thé, les Maîtres de thé recherchent la beauté des objets : bol (Chawan), bouilloire (Chagama), boîte à thé (Natsumé), fouet en bambou (Chassen), poteries aux formes simples et épurées, spatule très fine (Chashaku) en bambou elle sert à transvaser le thé du « Natsume » (ou « Cha-ire« ) au « Chawan » ; objet sobre et raffiné, à l’image de la cérémonie, elle est crée dans une seul pièce de bambou, présentant un nœud vers le centre ; toujours en bambou, l’ « Hishaku » est une louche à long manche qui permet de verser l’eau de la bouilloire (« Kama« ) dans le bol (« Chawan« ) ; puis des étoffes servant à nettoyer les ustensiles comme le  « Chakin » qui est blanc et rectangulaire (plutôt en lin ou en chanvre) et qui est utilisé pour le « Chawan » .   L’autre (le « Fukusa« ), est en soie, plutôt de forme carrée, et sert pour les autres objets .

 

Cérémonie du thé 06

https://www.youtube.com/watch?v=9JoQhxUd_K4&feature=player_embedded

Cérémonie du thé 03

.

Mais Laurent aujourd’hui préfère sacrifier à la cérémonie du café :

 

café japonais 02 café japonais 01

 Il est dommage que je ne puisse pas vous fournir le lien vidéo qui ne fonctionne pas, mais il suffit de verser l’eau chaude de la bouilloire électrique sur le petit sachet retenu par ses ailettes et l’infusion se fait simultanément .   Les photos proviennent de Laurent .

https://mtc.cdn.vine.co/r/videos/F79BCE5D4B1157663057120575488_24c5e25461f.5.1.2327377347978367581.mp4?versionId=vWKNCPgwjGDTeS6xipfmOXabQejn40o4

Cette dernière tentative pour réinstaller la vidéo étant couronnée de succès, je réitère mes propos sur « To hit her » avec ses « m… » incorporées qui m’ont fait recommencer deux fois mon article alors que j’essayai juste d’intégrer leur propre lien sous les images .  Joyeux Noêl !   Vous êtes habillé pour l’hiver !

Bonnet-de-Noel

.

.

Bien sûr, nous sommes bien loin d’une des maisons de thé de Tokyo le 21 décembre 2014 :

Laurent à tokyo le 21 décembre 2014

« Un Assu, deux mecs saouls… » dixit Laurent

(pour tous ceux qui auraient du mal à décoder le langage franco-japonais, « Assu » veut dire le mec qui assure et dont le foie lui permet de détoxiquer plus que les autres une certaine quantité d’alcool ingérée sans que le cerveau n’en ressente les affres bien connus) .

Au Japon, ceux qui tiennent bien la boisson sont surnommés « hidari-kiki » ce qui signifie « gaucher », peut-être afin de pouvoir sortir plus facilement le « sabre » de la main droite … ?

Sur cette photo le dernier personnage à droite s’appelle Yann ou Steeve (?) ; Laurent l’appelle « lapin » .  Il est arrivé à Kyoto le 22 décembre 2014 ;  donc « Yann « No lapin », un beau matin, accueilli par, Laurent Houssin, à l’Haneda se sentit bien »   (« Kyoto-Haneda » aéroport de Kyoto) .

Aéroport international de Haneda Tokyo

Par la suite, j’ai appris qu’il s’appelait Steeve et pas Yann ; mais les quelques commentaires de Laurent sont parfois si sibyllins (les Sibylles dans la Grèce antique étaient ces dames qui rendaient des oracles, dont la difficulté du genre était qu’il devaient être interprétés dans un sens positif aussi bien que négatif, et qui en vivaient grassement et non pas avec grâce ; et pourtant très souvent la grâce ment …) que mes déductions ne tombent toujours pas justes .

Je laisse cependant le « Yann No lapin » puisque cela m’aura permis de faire un jeu de mots amusant .

Cela s’est fêté avec plus d’un Kanpaï ! (l’équivalent du « Tchin tchin » chez nous ; sauf que « Tchin tchin » en japonais signifie « zizi »…  !   Donc à éviter) .

.

Les fêtes approchant à grands pas, je me sens dans l’obligation de vous faire un « mi-cadeau » :

cadeau 08

Mikado 02

Ci-dessus, ancien jeu du Lansquenet en Europe

Mikado 01

Mi (honorable) et kado (porte) ; titre porté par certains anciens empereurs du Japon ; vous pourrez vous demander si « la sublime porte », nom par lequel on désignait l’empereur de Chine, n’aurait pas eu une certaine influence mimétique  voire  concurrente avec ce dernier ?

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

.

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°11 bis ou « Enfin le Japon ! »

Posté par LPBSM le 12 décembre 2014

Bonjour,

Drapeau-Japon_240-gif

Hinomaru : drapeau national japonais

 

Laurent dans le bateau près de Fukuoka 02 Carte du japon par laurent 01

Le 10 décembre 2014, il passe en bateau près du port de Fukuoka .

La douane

La douane à Osaka (11 décembre 2014)

 Laurent touche le sol japonais

 http://instagram.com/p/wc5FigOcpG/

 Il arrive enfin sur le sol japonnais et débarque le 11 décembre 2014 .   L’émotion est trop forte les nerfs lâchent .

Carte du japon  02

Dernière nouvelles de Laurent le vendredi 12 décembre à 1h18 du matin :

 

Arrivée à Osaka 01

« Hello ! La route m’amène d’Osaka où j’ai atterri avec le ferry vers Kyoto puis vers Tokyo…. Par le Mont Fuji… »

Photo et commentaire de Laurent le 11 décembre 2014

Laurent à_redimensionner

‘Toute la difficulté est de penser à rouler du bon sens lorsque tu es sur une route sans voiture et que tu en croises une »

Photo et commentaire de Laurent le 12 décembre 2014

carte du FUJISAN 01

Mont Fuji 07 vu depuis Tokyo à 100 kms

Fuji San vu de Tokyo à environ 100 kms .

carte du FujiSan d'hakone et du lac Ashi

Mont Fuji 09 avec La pagode Chureito dans le temple d'Arajura Sengen

Mont Fuji vu de la pagode Chureito dans le temple d’Arajura Sengen

Mont Fuji 08 avec Sakura fleurs de cerisier

Une dernière du Mont Fuji avec Sakura, c’est-à-dire des fleurs de cerisier .

Nous sommes le 19 décembre 2014,

Et si vous avez ressenti une sorte de manque de mise à jour, c’est parce que je me suis fait renverser par une voiture à Rennes en face de l’ancienne cathédrale (à savoir Saint-Mélaine) par un pasteur qui regardait la circulation à six heures du soir (en hiver, il fait nuit) et qui ne m’a pas vu sur le bord du trottoir .

Il pleuvait et j’avais un parapluie ; heureusement ma tête n’a pas heurté le bord du trottoir, ce qui m’a évité le trauma crânien dont le pronostic est toujours incertain .  Une côte fêlée me fait souffrir et j’ai dû abandonner le clavier quelques jours .

Il n’est pas utile d’aller à l’étranger pour risquer sa vie … le soir, même si cela n’est pas très esthétique, pensez au gilet jaunes voire réfléchissants .

Revenons au voyage de Laurent et au temps perdu qu’il va falloir rattraper .

Kokeshi 03

Kokeshi, petite poupée en bois laqué qui servent de présent amoureux .

Kokeshi 04

IKURA DESU KA ? = Combien ça coûte ?

ou DONOGURAI どのぐらい ou encore DOREGURAI どれぐらい qui veulent dire aussi « Combien ça coûte ? » mais de façon moins précise ; donc plutôt : « Cela vaut dans les combien ? »

Chochin lanterne en papier avec cadre de bois 01

Le CHOCHIN, lanterne en papier avec cadre de bois ; ici avec l’emblème du Chrysanthème, le « KIKU » (celui de l’ancienne dynastie impériale) .

  Maintenant nous allons voir les photos de Laurent qui aborde un Noël japonais sans le passer dans sa famille (je vous rappelle qu’il est parti en début novembre 2013 …) !

Station de Kyoto sans décor de Noël

La gare de Kyoto

 

Laurent dans les rues de Kyoto Geishas Geisha de Tokyo revenant de son okyia

Laurent dans les rues de Kyoto … Non, il n’est pas déguisé mais il prend la photo de la geisha ; je pense que vous l’aviez deviné ?

Photos prises par Laurent .   La légende de Laurent est : « Geisha se rendant à son Okyia«  ; 

Mais qu’est-ce qu’une Okyia ?  C’est le lieu où travaillent les Geishas ; comme elles sont situées dans les vieux quartier de Kyoto (ou de Tokyo), elles sont généralement encore en bois (je parle des Okyias bien évidement) :

Okyia à Kyoto 03 Okyia à Kyoto 04 dans le quartier de Gion

L’Okyia détient les riches costumes en soie que portent les Geishas ou les Maïkos (jeunes future Geishas en formation) .  La formation est longue car il faut apprendre la musique, la peinture, la danse, le chant, l’étude de la poésie et de la littérature japonaise, la cérémonie du thé (le CHANOYU) dont le premier principe est « Wa » ce qui signifie « harmonie », le second « Kei » ce qui signifie respect, le troisième « Sei » signifiant « pureté » et enfin le quatrième « Jaku » qui appelle à la « tranquilité »,

Cérémonie du thé 01

… et celui du maquillage, etc …  Geisha vient de « Gei » qui signifie « art » en japonais et « Sha » qui signifie « pratiquante » ; c’est donc quelqu’un qui pratique des arts .

Geisha de Kyoto 04

Pour reconnaître une débutante d’une Geisha confirmée, il suffit de regarder le col de son kimono ; s’il est rouge c’est celui d’une Maïko ; s’il est blanc, c’est une artiste confirmée .  Cette formation n’est pas gratuite et la dette est souvent très longue à rembourser .

Laurent perdu dans les petits villages ruraux 02

Et puis, Laurent perdu dans les petits villages ruraux ; « mayoimashita«  (je suis perdu en japonais) le 15 décembre 2014 .

Un sanstuaire le 15 décembre 2014 vers Tokaïdo

Un peu de réconfort grâce à un sanctuaire avec son Torii (portail shintô typiquement japonais) ; photo prise par Laurent le 15 décembre 2014 

.

Laurent est arrivé à Nagoya le 17 décembre 2014 ; il neige .

Carte du japon  03

Noël dans la station de Nagoya

Laurent Noël à Nagoya 01 Laurent Noël à Nagoya 02

http://t.co/TBlJZm5ElT

Laurent à Nagoya neige 01 Laurent à Nagoya neige 02

http://t.co/BbF93N0yE2

Pour toutes celles et tous ceux qui auraient oublié :

« Le vrai héritage de mes parents, c’est l’honnêteté sans compromissions, la franchise, l’intégrité, la bonne chère, l’amour et les voyages. Je suis fier que mon Papa ait eu la carrière qu’il a eu, des galères des années soixante à son passage au Japon, sa facilité de rebondir, son altruisme. J’ai hérité de ses yeux, de son caractère, de sa séduction… Il était fier de moi, fier que je sois devenu journaliste, je suis fier de lui. Je suis fier du nom Houssin qu’il ma donné. Quant au nom Julien celui qui figure sur ma carte de presse avec mon pseudo, je suis fier de lui aussi. C’est à ma Maman que je le dois. C’est son nom de jeune fille. C’est elle qui m’a épaulé au moment où je suis devenu journaliste. Et puis on l’appelle une fois Maman, elle le reste toute notre vie. Et ça n’a pas de prix !

« Mes parents, je vous aime, vous resterez toujours dans mon coeur…« 

Extrait de :   http://asiatrek.skynetblogs.be/index-7.html

 Mont Fuji 05

« A quoi bon vivre lorsque l’on abandonne ses rêves ?« 

Extrait de : http://asiatrek.skynetblogs.be/archive/2012/08/27/asiatrek-va-etre-reporte-de-quelques-semaines.html

Mont Fuji 06 avec Sakura fleurs de cerisier

.

.

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

.

J.M. MARTIN  pour Tricycles Rennais

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en tricycles couché n°11 ou « De la Chine au Japon »

Posté par LPBSM le 8 décembre 2014

Bonjour,

drapeau de Cine animé 03

Nous sommes le 8 décembre 2014 et Laurent est arrivé à Shanghai puisqu’il nous envoie une photo de la vieille cité (pas trop représentative mais diffusée presque de façon privative … cela fait plus d’un an qu’il a quitté sa famille Laurent dans le train menant ç Shanghai dans le train menant à Shanghai) ; l’important est que nous puissions savoir où il en est .

 

Laurent à Shanghaï le 8 décembre 2014

« Il y a 6 heures · Old City of Shanghai Pensées à ma Pepette ! Je t’embrasse ! » (dixit Laurent) .

Bon, si vous voulez avoir plus de photos sur Shanghai, allez sur :  http://www.tripadvisor.fr/Tourism-g308272-Shanghai-Vacations.html#photos

Cependant si vous souhaitez avoir une carte du vieux Shanghai :

Shanghai carte 03 bis Shanghai carte

Shanghai 06 viieille ville

The old City entourée d’un cercle bleu sur la carte ci-dessus .

Shanghai 07 viieille ville

Ici le temple du bouddha de Jade éclairé la nuit .

Shanghai le temple du bouddha de Jade

De jour

Shanghai 03

La nouvelle cité avec la tour de radiodiffusion et de télévision “Perle de 1’Orient” qui avec ses 468 m de haut est la première en Asie .  Les visiteurs peuvent y monter jusqu’à 263 m d’où ils ont une vue panoramique de Shanghai .

Shanghai 06

Shanghai 07

Nous sommes maintenant le 9 novembre 2014 et je vais juste vous faire une rapide visite de la vieille ville de Shanghai et de son temple du bouddha de Jade avant de quitter ce continent avec les images de Laurent .

« C’est  l’un des  rares temples à subsister dans l’immensité de cette mégalopole qu’est Shanghai, mais aussi le plus connu .

Le Temple du Bouddha de Jade abrite trois statues, dont deux taillées dans le jade ramenées de Birmanie par un bonze qui s’appelait Huigen .

Il a été d’abord érigé une première fois en 1882, afin d’y préserver les deux statues de Bouddha de jade rapportées de Birmanie .  Le temple d’origine a été malheureusement détruit pendant la révolution où la Chine a assisté à la chute de la dynastie Qing .  Les statues de Bouddha de jade ont néanmoins bien heureusement pu être mises à l’abri, et un nouveau temple a été construit au même emplacement en 1928 .

La plus haute des statues mesure 1,90m .  Elle représente le Bouddha en pleine méditation et en phase d’illumination .  Il a été taillé dans la jade d’un seul bloc avant de se voir orner de nombreuses pierres précieuses qui lui confèrent cet éclat tout particulier: émeraude et agate sont la parure de cette très belle pièce .  Quelques 5000 livres sacrés minutieusement rangés dans les armoires aux alentours entourent cette statue divine .

Une autre, la plus petite qui mesure 96cm de long, représente un Bouddha en position allongée, les traits du visage détendus et heureux .    Il symbolise ainsi le « repos chanceux » et la sérénité parfaite .

Enfin, une troisième statue mesurant 4 mètres de long a été rapportée de Singapour en 1989 par le 10ème abbé du temple .  Elle est en fait la réplique du Bouddha de 96cm . »   Extrait remanié de  http://www.monnuage.fr/point-d-interet/temple-du-bouddha-de-jade-a53268

Shanghai bouddha de Jade de 3 tonnes 03

Il est absolument interdit de photographier cette statue comme il est indiqué sur la pancarte de l’entrée du temple et que vous pourrez lire sur les divers blogs traitant du sujet qui ont tous leur image « personnelle » … !

Shanghai le temple du bouddha de Jade 02 Shanghai le temple du bouddha de Jade 05

Shanghai le temple du bouddha de Jade 06 Shanghai le temple du bouddha de Jade 08

Shanghai bouddha de Jade allongé de 4  mètres de long 03 Shanghai bouddha de Jade allongé de 4  mètres de long 04

Le bouddha allongé de 4 mètres

Shanghai le temple du bouddha de Jade 04 bis

Plafond de la salle de réception pour le thé .

Mais pour autant, Shanghai subit le même problème que Kashgar :

Shanghai chantier 01Shanghai chantier 02

On détruit les anciennes maisons parce que la surface au sol peut être rentabilisée de plus de dix milles fois avec une tour .

Laurent à Shanghai

Laurent à Shanghai 02

Bye bye China ! (dixit Laurent) .

Yuan ou reminbi -RMB- ou 1 jiao ou mao

 

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en tricycle couché n°10 septies ou : « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 2 décembre 2014

Bonjour,

drapeau du turkestan oriental

Ce drapeau est celui du Turkestan oriental ou plus précisément le « Kok Bayraq » celui de la première République du Ouïghouristan  de 1933 à fin février 1934 et est interdit en Chine .

Un esprit séparatiste persiste donc toujours dans la communauté ouïghour qui reste pour elle le Turkestan oriental .

.

Dernier message de Laurent puisqu’il ne date que de quelques heures et que nous sommes le 2 décembre 2014 au petit matin (il est exactement 6 heures) .

Laurent tricycle le 17 janvier 2014 en Serbie

Cette image a été prise le 17 janvier 2014 en Serbie

 

« Hello, Le vélo est prêt à partir dans un train pour Shanghaï ! Eh oui, depuis Kashgar, je n’ai pas roulé. Pour différentes raisons, mais la plus saisissante : c’est la pollution. Usines qui travaillent à plein rendement, cimenteries, usines électriques, charbon. C’est vraiment irrespirable ! A mon arrivée à Kashgar, j’ai cru avoir repris le tabac, c’est irrespirable. 

Kashgar photo de la fenêtre de l'hôtel de la nouvelle ville 02 juin 2014

drapeau de Cine animé 02

J’aurai peut être opté pour la route sud, effectivement, si j’avais roulé. Mais je ne regrette pas. Ces balades dans le désert n’en sont pas de vraies. les routes sont très encadrées et on n’aperçoit que très peu la réalité du Taklamakan. Pas de regret à avoir. 
 
Je serais donc prochainement au Japon où je continuerai de pédaler jusqu’au Mont Fuji…  »
Mont Fuji au Japon 3776 m
Mont Fuji au Japon 3776 mètres
.
.
Pour atteindre Kashgar Laurent est passé par la montagne où l’air est encore pur :
Laurent sur la route de Kashgar 02
Accompagné par nos deux cyclistes australiens rencontrés au col d’Irkeshtam :
Laurent et les deux australiens  sur la route de Kashgar 03
Mais à cette vitesse, pas étonnant qu’il ait eu très, très faim en arrivant à Kashgar … !
Laurent sur la route 01
.
Je pense que vous avez tous maintenant compris qu’il n’y a aucuns progrès écologiques à attendre de ceux qui se comportent comme des patrons voyous .
.
.
.
« En septembre 2014, après deux jours de procès, Ilham Tohti est condamné à la réclusion à perpétuité, accusé notamment d’avoir écrit des messages favorables à l’indépendance du Xinjiang sur son site web.
La BBC remarque que le verdict est surprenant : membre du Parti communiste chinois, Ilham Tohti avait toujours insisté, dans ses écrits universitaires ainsi que sur son site web, que le Xinjiang devait rester chinois, et avait fermement dénoncé la violence de certains séparatistes ouïghours »   Extrait de :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ilham_Tohti
.
Le peuple Han au pouvoir se charge de faire en sorte que la « minorité ouïghour », ou désignée comme telle, devienne une minorité effective en nombre comme avec le peuple tibétain .
Yacks
.
Il est dommageable qu’une aussi grande nation comme la Chine se comporte de façon aussi méprisante vis-à-vis de ses « minorités » et que le lucre (le seul profit pour les richesses du sous-sol) reprennent vie comme seul « dieu » et seul but de l’existence humaine sans la moindre envie de partage .
Ce travers chinois est bien connu, mais il renaît comme le phénix grecque de ses cendres (le phénix chinois fenghuang phénix chinois étant le symbole féminin de l’impératrice alors que le dragon était celui de l’empereur drapeau de la Chine en 1889 sous la dynastie Quing) malgré sa révolution populaire .
.
.
Laurent devrait embarquer pour le Japon de Shanghai Shanghai et se retrouver au « pays du soleil levant » très prochainement (l’immense décapsuleur au cœur du quartier des affaires Pudong, au centre Lujiazui, est le Shanghai World Financial Center de 101 étages et de 492 mètres, près de la tour Jin Mao, qui s’élève à 421 mètres et possède 88 étages Shanghai La tour Jin Mao 01 et d’un nouvel hôtel de luxe encore plus haut et plus tordu, le deuxième bâtiment le plus haut du monde avec 121 étages et 632 mètres de hauteur Shanghai La deuxième tour la plus haute du monde 02)  .   http://www.ambafrance-cn.org/La-tour-de-Shanghai-a-hauteur-de-l-ambition-de-la-municipalite
.
carte Chine 02
.
Nous aborderons à cette occasion le n°11 .
.
Cependant, pour quitter Kashgar en gardant le fil …
Tisseur de soie 01
Il s’agit d’un fileur de soie de Kashgar
Kashgar 01 Taklamakan 11
Et de fil en files …
Taklamakan 12 Taklamakan 14
.
Mais …
Demain est un autre jour 01 ter
J.M. MARTIN pour Tricycle Rennais
.
.
.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°10 sexies ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 19 novembre 2014

Bonjour,

 

J’ai enfin de très bonnes nouvelles de Laurent et du devenir d’Asiatrek …  C’est reparti mon « qui-qui » … ou mon Laurent (selon votre choix) ! 

Laurent col d'Irkestan dans les TianShan aprés le Sary Tash Kirghizstan 16 nov 2014

Le Massif des Tian Shan entre Sary Tash et le col de l’Irkeshtam, Kizrghizstan, 16 novembre 2014 (dixit Laurent)

Cela signifie qu’il est en route vers Kashgar ; alors vous pouvez deviner mon soulagement … il est parti pour y arriver sans baisser les bras (je devrais plutôt dire le pavillon car l’identité 4w64g-drapeau_normandnormande, que je salue au passage, est bien présente sur le mât du tricycle) .

.

Je n’ai rien d’autre à communiquer ce soir que mon plaisir de voir Laurent s’engager dans une fin de périple qui a encore énormément de choses à nous apporter .

Les jours passent vite ; Laurent a atteint les baraquements d’Irkeshtam qui servent aux camions pour se ravitailler avant de traverser la frontière chinoise :

Camion attendant de passer la frontière chinoise à Irkeshtan pass 01 Village d'Irkeshtam 02

carte d'Irkeshtam pass carte d'Irkeshtam pass 02

Camions à Irkeshtam Pass

Cependant Laurent nous envoie le photo de deux cyclistes australiens qui n’étaient pas pris dans ce défilé …

Laurent et deux cyclistes australiens au col d'Irkeshtam mercredi 19 nov 2014

Tout arrive à qui sait attendre … Il y a une heure (j’écris cette portion d’article le jeudi 20 novembre à 9H20 du matin) « Laurent est arrivé é é, sans s’presser er er … » à Kashgar et il a filé tout droit au bazar pour se restaurer (voir la vidéo ci-dessous)

" target="_blank">/57a317a2a21147118163851468800_18cd20a7e5f.4.6.12204346749781119599.mp4″][/video]

Si jamais cette URL ne marchait pas (théoriquement vous devriez voir une page intitulée « 404 Not Found » apparaître ; il suffit de fermer la page et la vidéo apparaît) en voici une autre :

Laurent arrive à Kashgar le 20 novembre 2014

https://v.cdn.vine.co/r/videos/57A317A2A21147118163851468800_18cd20a7e5f.4.6.12204346749781119599.mp4?versionId=ecdMC6xyoO_6stTc4gp0D5c6Vf8mfa5n

J’ai cru qu’il allait dévorer le support de la brochette ; en tous cas, heureusement que personne ne s’est approché pour lui serrer la main ; je pense qu’il l’aurait mordue … !

Pour se remettre dans le bain de Kashgar :

carte de la ville de Kashgar en entier 02 carte Kashgar  03

Ci-dessus, vous repérez bien, maintenant, le bazar où l’on peut manger toute la journée

vieillr ville 03 vieillr ville 04 vieillr ville 05 vieillr ville 06

.

Chose promise est chose due et vous avez un début de photos typiques ou atypiques de la vieille ville de Kashgar, comme je l’avais laissé entendre .

Marchand de pain dans la vieille ville 02 Marchand d'ail dans la vieille ville de Kashgar

marchand d'outils 02 marchand d'outils 01 marchand de poterie 01

marchand d'outils 05  Marchands  dans la vieille ville de Kashgar 09

.

.

Nous sommes le dimanche 23 novembe 2014

Laurent ne perd pas de temps si j’en juge par les photos qu’il nous fait parvenir :

Laurent découvre la police anti-émeute le veille de la graande prière le 21 nov 2014

« Policiers anti-émeutes dans les rues de Kashgar la veille de la grande prière » (dixit Laurent, il y a 3jours)

Laurent au Bazar de Kashgar devant un marchand de toques de fourrure 21 nov 2014

« Marchand de toques en fourrures de vison. Un à un les différents chapeaux sont dépoussiérés avec une tige et tapotés ; ensuite ils sont brossés et peignés. Bazar de Kashgar, Turkestan oriental. »  le 21 novembre 2014 .
Laurent au Mal bazar devant le bourrelier qui travaille à la demande 23 nov 2014
« Mehmet, bourrelier à la demande. L’artisan travaille au cœur du Mal bazar, le grand marché aux bestiaux du dimanche à Kashgar photo prise il y a  6h «   envoyé le 25 novembre 2014 .
Et puis le fameux mouton à queue grasse que nous avons déjà vu sur le http://jmmartin.unblog.fr/2014/10/20/20-000-kms-en-tricycle-couche-n10-ou-en-passant-par-la-chine/   mais cette fois pris par Laurent toujours le 23 novembre 2014 (je vous rappelle que c’est le grand marché du Dimanche) :
Laurent au Grand marché des animaux du diamnche à Kashgar - mouton à queue grasse 25 nov 2014
« Mouton à queue grasse en vente sur le Mal bazar, marché dominical de #Kashgar Turkestan oriental ».
Laurent au Grand marché des animaux du diamnche à Kashgar - mouton à queue grasse égorgé 25 nov 2014
« Mouton à queue grasse en train d’être égorgé, monton à queue grasse prêt à être débité, carcasse de mouton à queue grasse, clients en train de déguster du mouton à queue grasse. Mal Bazar, marché dominical de Kashgar, Turkestan oriental. »
Tout ici est improvisé ; cela semble plus structuré dans la ruelle aux bouchers de la vieille ville :
boucher 01 Kashgar ruelle de la vielle ville allée des bouchers 02
Kashgar ruelle de la vielle ville allée des bouchers Kashgar ruelle de la vielle ville allée des bouchers 04
Quoi que …?
.
Pourtant on ne fréquente pas impunément le grand marché de Kashgar sans être atteint de la fièvre acheteuse …
Laurent 26 nov 2014
Cette photo vient d’être envoyée le 26 novembre 2014 .
.
Ce même 26 novembre à 13h30 (5h30 GMT) 11 émeutiers ouïghours auraient lancé des explosifs dans une rue commerçante de Yarkand (Yarkand est située à 200 kms au sud-est de Kashgar ) .
carte du Talamakan 03 bis
Yarkand s’appelle aussi Saché en chinois .
 
 
L’AFP se contentant d’un communiqué liminaire ne citant même pas la ville où cet événement s’est déroulé attendant certainement l’article de « Chine Nouvelle » pour voir ce qui est autorisé à diffuser ou pas !
 
 
.
.

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

J.M.  MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°10 quinquies ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 16 novembre 2014

Bonjour,

 

Je reviens d’un court séjour à Marrakech où j’ai pris le « chems » (soleil en arabe) et ai revisité, entre autre, la villa « Majorelle » IMGP9343 IMGP9344

IMGP9354 IMGP9347

IMGP9373

Il a été particulièrement difficile de ne sélectionner que cinq images tellement tous les coins du jardin s’améliorent d’années en années (voir qui était Jacques Majorelle sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Majorelle) .  Je vous ai épargné l’image de la stèle d’Yves Saint-Laurent, même si elle s’embellit depuis 2008 .

IMGP9340

Je n’ai pas pu résister à vous en envoyer une sixième .

Le jardin MAJORELLE contient une très grande variété de formes et d’essences végétales collectionnées, provenant des cinq continents, faisant de Jacques MAJORELLE un des plus important collectionneur de plantes de son époque .  

IMGP9364

Depuis sa restauration par Yves Saint-LAURENT et Pierre BERGER, le jardin ne fait que s’embellir sous l’égide de « la fondation Pierre BERGER-Yves Saint-LAURENT » qui en assure la pérennité et l’ouverture au public dans la continuité de l’esprit qu’avait insufflé Jacques MAJORELLE en 1947 .

.

.

Pendant ce temps, Laurent HOUSSIN prenait le temps de faire une petite randonnée dans le sud de Bishkek :

Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 01 Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 03 Mts Célestes

Laurent s’est donc payé une petite randonnée dans l’Ala Archa National Park pour aller voir les « Monts Célestes » … (Tian = céleste et Shan = montagne ; alors monts du ciel ou monts divins … ?)

Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 04 Mts Célestes Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 05 Mts Célestes Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 02  Mirgulya en rando Mts Célestes

Il rencontre à cette occasion une jolie randonneuse Kirghize, le 5 novembre 2014, dont l’utilisation d’un homme de bât semble être en cohérence avec son portrait … (j’ai volontairement grossi la première image en grossissant également le trait …) .

Laurent HOUSSIN le 12 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 06 Mts Célestes

Enfin le 12 novembre, Laurent est entrain de se préparer « one tchaï » bien chaud (avec sa nouvelle acquisition) car l’hiver s’annonce dur dans le « Tian Shan kirghiz » d’après Laurent ; or sur mes cartes je n’ai que carte du Kirghizstan fournie par Laurent 01 qui nous indique les montagnes Kirghizes et non pas les « Tian Shan » se trouvant en Chine    carte des routes autour du lac d'Issyk Koul et Son Koul  jusqu'à Bishkek 02 carte des routes jusqu'à Kashgar 03 ; mais cette dernière carte tendrait à donner raison à Laurent :

carte Tian Shan  01 quoi que … carte du Talamakan 01 bis

 

Dans mon dernier article, je vous avais promis, pour patienter, une dernière visite de Kashgar mais avec un oeil plus pragmatique posant des questions naïves qui peuvent déranger (du genre : « mais d’où vient l’électricité ?) …  Vous n’allez pas être déçus .

Cependant les conditions géographiques sont également très prégnantes à Kashgar avec la proximité du Taklamakan :

« Aujourd’hui un vent de sable venu du désert du Taklamakan rend l’atmosphère brumeuse, une poussière insidieuse s’infiltre partout, je tousse… »  Extrait de :  http://cathahk.blogspot.fr/2013/09/kashgar-xinjiang-chine.html   en septembre 2013 .

Taklamakan 06 tempête de sable

Sur cette image satellite, on voit bien la tempête de sable se lever sur le Taklamakan

« Le Taklamakan est vaste, sablonneux à 85% (dunes), minéral,  montagneux, parsemé d’oasis .
Un désert en chantier :
La vie est fixée dans de vastes oasis où dans les centres industriels créés par les Chinois qui traitent là le charbon et différents minéraux provenant des mines alentours par des voies ferrées et convois dédiés. Les ouvriers et leur famille sont logés sur place.  Ces centres, ainsi que les villes traversées ont souvent leur propre centrale atomique. J’ai dormi 36h… en 1500 kms donc (3000:2), j’ai pu compter depuis ma fenêtre,  9 centrales atomiques, toutes en pleine ville (pas au centre), sans protections spéciales, à côté des habitations,  des rues. Celle de Kashgar de 4 réacteurs est à 150 m de la gare. Un cyclo japonais, voyant que la majorité des Chinois se déplacent en scooter électrique dont les batteries se rechargent sur le secteur (220V), me disait  » mais d’où provient leur électricité? «
Des millions de m3 de béton ont été coulés dans des aménagements colossaux, routes, autoroutes, ponts, tunnels, champs d’éoliennes, murs et digues protégeant de l’ensablement, canaux amenant l’eau.
Dans les villes les bulldozers,  les tractopelles sont à l’œuvre,  creusant et éliminant tout ce qui gêne les nouveaux aménagements.  Des voies surélevées sont en chantier, des avenues ouvertes, des buildings et logements en construction…
Entre les centres industriels, les paysans cultivent et regagnent des terres sur le désert. Des milliers d’arbres ont été plantés pour arrêter le sable et la poussière,  fixer l’humidité,  protéger les cultures… »
Taklamakan 15 vers Urumqmi 01  centrale atomique
Régis Régis qui a rédigé cet article sur le blog de Sylvie D. Sylvie D  dit JannieSylvie D. 02, a cru qu’il n’y avait pas de dangers parce qu’on lui a affirmé plus tard (lire la totalité de son article) que ce n’était qu’une centrale au gaz … !
(« Rectificatif: Selon Pierre, notre webmaster, ce que j’ai pris pour des centrales atomiques seraient des centrales à gaz. Me voilà rassuré.« )
.
Une centrale à gaz se repère par la grande tour rouge et blanche qui envoie les produits de la combustion plus haut dans l’atmosphère .  Mais rien n’empêche de combiner deux sources d’énergie …
centrale combiné gaz
centrale thermique au gaz image d'une centrale à gaz
.
Or, il est nécessaire de savoir que les deux grosses tours de ciment, que vous voyez sur la photo avant celle de Régis dans la maison de thé, sont des tours Aéroréfrigérantes .
« Dans une centrale à gaz « Il y a les risques d’affections respiratoires dues aux très fortes émissions de SOX (oxydes de soufre) et de NOX (oxydes d’azotes), et de micro-particules, etc..  6000 tonnes par an issues de la combustion du gaz.
Ils nous alertaient (les professionnels de santé) aussi sur les risques de propagation de la légionellose, qui provoque régulièrement des accidents mortels en France, et dont la première cause est le voisinage de Tours Aéroréfrigérantes (TAR). « 

Extrait de :  http://www.saintines.net/?p=724

centrale nucléaire de Nogent sur seine -Aube- 04 vue d'avion 2 tours aéroréfrigérantes centrale nucléaire de Nogent sur seine -Aube- 03
Il s’agit ici de la centrale atomique (ou de la filière nucléaire) de Nogent sur Seine, en France (Aube), à 50 kms à l’ouest de Troyes
centrale nucléaire de Nogent sur seine -Aube - 05 vue EDF
Image et présentation EDF de la même centrale … !
Dites-le avec des fleurs …
Dans toutes centrales en général :
« A SAVOIR : Pour éviter un trop grand échauffement du cours d’eau, un réfrigérant atmosphérique peut être utilisé (réfrigération en circuit ouvert ou fermé) pour y refroidir l’eau avant son rejet dans la rivière.
Ces eaux usées, dont les quantités varient énormément selon la nature du combustible et les conditions d’exploitation de la centrale, peuvent également contenir des matières en suspension (métaux lourds, acides, produits alcalins, ammoniac, huile…).

Le traitement de ces eaux usées est essentiel, et requiert l’usage de procédés physiques, chimiques et thermiques.

Impact pour l’homme et son environnement
Pour l’être humain, les effets néfastes des centrales thermiques peuvent s’exercer soit directement sous l’action des gaz nocifs sur l’organisme (affection des voies respiratoires…), soit indirectement par le biais de la chaîne alimentaire ou des dégradations du cadre de vie.
Les retombées de polluants peuvent également avoir des effets néfastes sur les forêts, les lacs et les fleuves, susceptibles de conduire à long terme à d’importantes dégradations du paysage.
La dégradation des paysages est également une conséquence néfaste des centrales thermiques (construction des voies de transport pour acheminer les combustibles et évacuer les résidus…). »
centrale Bugey 1 centrale du Bugey 02
Ici, c’est la centrale du Bugey où Quatre réacteurs de la filière des réacteurs à eau pressurisée (REP) fonctionnent à une puissance nominale unitaire d’environ 900 mégawatts électriques .  Les réacteurs sont refroidis par l’eau du Rhône : directement en ce qui concerne les unités no 2 et 3 (puissance unitaire de 925 MW), alors que les unités no 4 et 5 (puissance unitaire de 905 MW) sont chacune refroidies par 2 tours aéroréfrigérantes de 128 mètres de hauteur .  Ceci se passant à moins de 35 kms à l’est de Lyon et à 19 kilomètres d’Ambérieu-en-Bugey, (sur la commune de Saint-Vulbas (Ain)) … !!!
.
J’ai été obligé de vous fournir des exemples français pour que vous puissiez comparer de visu ce que certains gouvernements tiennent à cacher .  Si nous revenons à Kashgar, vous allez pouvoir lire l’extrait suivant :
« Il existe une réelle volonté de l’Etat de préserver cette richesse historique et culturelle bien que les habitations ne soient pas conformes aux règles en matière de catastrophe naturelle telle qu’un tremblement de terre. »
.
Il me semble inutile de rajouter le moindre commentaire sur cette assertion .
Je vous avais prévenu, les questions naïves engendrent souvent des réponses redoutables .
J’ai cependant gardé, par-devers moi, quelques autres images plus pittoresques du vieux Kasghar qui feront un peu plus rêver que les images précédemment fournies …
.
.
Voici une image complètement anachronique par rapport à cet article sur la Chine mais qui correspond au temps (chronos sans mètres mais géré avec maestria)  de Laurent :
Laurent Place Ala Too relève de la garde Bishkek 14 nov 2014
« Je voudrais du foie gras de canard, pas de l’oie ! Relève de la garde Place Ala-Too, Bishkek, 14 novembre 2014″ (dixit Laurent)
Nous avons testé et détesté durant notre dernière guerre ceux qui marchaient (pas Georges) comme ça et qui semblaient sans foi ni loi … !
Mais j’aime beaucoup celle de Laurent .
Bishkek place Ala-Too 01 Bishkek place Ala-Too 02
Pour rester dans le « dites-le avec des fleurs » …
.
Ceci va clore le quinquies .  Cependant une petite surprises vous est réservée dans le sexies ….

 

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

 

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en tricycle couché n°10 quater ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 3 novembre 2014

Bonjour,

Puisque Laurent ne nous donne toujours pas de nouvelles en « live » (les dernières connections sur face de bouc 01 sont datées du 26 octobre 2014  face de bouc 09 bis

marché au animaux de Kashgar 05  face de bouc 15

Ici la version Kashgar …

 Possible explication : « Les communications sur Internet dans le Xinjiang sont particulièrement surveillées par les autorités chinoises, qui n’avaient pas hésité en 2009 à couper durant des mois les accès au web après une violente émeute à caractère interethnique à Urumqi. »   15 mai 2014

 

… même si le 20 octobre 2014 est une date anniversaire qu’il est difficile de ne pas évoquer sur ce blog … ) .

anniversaire du départ de Laurent 20 octobre 2014

 Pour ceux qui l’ignoreraient encore, Laurent est parti le 20 octobre 2013 du Mont Saint-Michel ; donc il y a un an jour pour jour !

.

Pourtant, à ce jour, j’ignore toujours sa position en Asie centrale .

.

Souvenez-vous de son arrivée à Bishkek le 18 août 2014 :

« Arrivé à  Bishkek, capitale du Kirghizistan, je suis sous le charme du Kirghizistan. Des gens extrêmement gentils… Merci Adilet pour cette image.

 je suis en cours de demande du visa chinois. Un premier refus m’a été signifié car mon passeport était trop vieux. C’est un modèle delphine de 2005 dont la partie photo est abimée. L’ambassade de Chine n’en veut pas. Malgré la présence d’un autre visa chinois de 2013. En allant récupérer les 160 dollars (cher visa), j’ai présenté à tout hasard mon nouveau passeport. L’agence a pris les deux et m’a assuré que c’était bon.
Laurent passeports 2
Passeports de Laurent x 2
Bref, je n’y crois qu’à moitié…
.
Si ma demande de visa est refusée je suis coincé. Asiatrek s’arrête ici. A moins que je ne file vers le nord du Kazakhstan vers Astana et transiter par la Russie puis la Mongolie et encore la Russie pour arriver au Japon ? Je ne me vois pas prendre l’avion… Bref, j’ai des doutes.
.
Si j’obtiens ce visa chinois, trois possibilités de parcours sont envisageables :
.
-  Filer vers Almaty  Kazakhstan me rendre vers Umruqi, c’est plat, simple.
-  Prendre la route vers le col de Torugart à 3752 m, ce qui serait le plus simple en terme de route, pas en tracasseries
M’enfiler toutes les montagnes jusqu’à Osh vers le col de l’Irkeshtam et ses 3000 m. Plus simple de passage mais vraiment beaucoup de dénivelé avant d’arriver à Osh…
carte du Kirghizstan fournie par Laurent 01
Si je choisi cette dernière route, je demanderai le visa Tajik pour aller me balader un peu dans ce pays et dans les Pamirs que j’avais envisagé de découvrir lors des premiers tracés d’Asiatrek.
Mon idée étant quand même de me mesurer au désert du Taklamakan. J’ai peaufiné mon approche des grandes chaleurs au Kazakhstan et augmenté ma capacité d’emport d’eau à pratiquement 20 litres.
L’un de mes défauts est de ne pas arriver à me lever très tôt le matin pour partir à la fraîche et me poser à midi pour pédaler en soirée. Je pars quand je suis prêt et têtu comme une mule, j’avance même en plein cagnard. »
.
Dixit Laurent HOUSSIN dans  « Asiatrek en route vers la Chine… Ou pas. On the way to China or… not !« 

.

Je vais donc, en attendant, vous refaire un dernier tour de la ville de Kashgar, littéralement « la caverne de jade » en Ouïgour, sous d’autres angles .

drapeau-du Ouïgouristan 01

 

Aujourd’hui, en 2014, la ville compte environ 600.000 habitants (350 000 en 2008 English.eastday.com. Retrieved 24 December 2008…) .  Les Hans (ethnie dominante au pouvoir) sont, au pourcentage, non encore prépondérants au Xinjiang mais y travaillent très sérieusement .

Cependant, dans la comptabilité des « Ouïgours », rentrent, les Ouzbeks, les Kazakhs, les Kirghizs, considérés tous comme « musulmans » par le régime chinois, ainsi que les Tatars, les Mongoles et ceux du peuple Doungane qui dérive du peuple Hui de Chine (communauté reconnue officiellement comme minorité par la République Populaire de Chine et vivant en majorité, environ 10 000 000 de personnes, à l’ouest de la Chine) .

Mosquée de Kashgar 04

« En Chine, il ne fait pas bon vivre, et notamment dans la région de Xinjiang à majorité musulmane où les autorités ont décidé de mener la vie dure aux musulmans en décourageant la pratique de l’Islam dans leurs foyers mais aussi dans les écoles.

Selon le journal anglophone chinois Global Times, le gouvernement a fait signer à tous les chefs d’établissements des écoles primaires et secondaires de la ville de Kashgar dans l’ouest de la Chine, un engagement afin de «  défendre l’école contre l’infiltration de la religion  ».

Le journal ajoute que «  les personnes de moins de 18 ans, les instituteurs et les membres du parti communiste ne doivent pas pratiquer la religion, que ce soit à l’école ou chez eux  ».

De plus, les mineurs de la région se voient interdire l’accès aux mosquées. Pékin fait tout pour empêcher la pratique de l’Islam dans les régions à majorité musulmane. Le gouvernement attribue même l’origine des “violences terroristes et séparatrices” à l’influence étrangère “djihadiste”.

Les musulmans, eux, accusent le parti communiste de pratiquer une répression à grande échelle  « 

Article posté le 30 octobre 2014 par Halalbook dans En vrac  .

.

Autre approche, mais même revendication :

« La pratique de l’islam dans de Xinjiang est réglementée par les autorités chinoises. Inutile de parler de liberté de culte dans le pays où le simple fait d’avoir un deuxième enfant est un délit. Durant le mois de Ramadan, il est  par exemple interdit aux  fonctionnaires ainsi qu’aux étudiants de jeûner. Dans le secteur privé, les musulmans qui refusent de manger les repas offerts par leur société se voient privés de leur prime annuelle quand ils ne perdent pas tout simplement leur emploi. Enfin, les fidèles qui souhaitent participer à la prière de Tarawih doivent s’enregistrer auprès des autorités. »

Extrait de :  http://www.ajib.fr/2012/11/ouighours-chine-discriminations/

.

Pour plus de précision, lire l’excellent article du 29 septembre 2011 :

 http://www.axl.cefan.ulaval.ca/asie/chine-region-auto-ouigoure-Xinjiang.htm

 

La campagne « Objectif beauté »

La municipalité du Xinjiang a lancé en 2013  une vaste campagne intitulée « Objectif beauté » incitant les musulmanes à ne plus porter le hijab .  Les autorités locales ont installé des check-points dans les rues dans le but de contrôler l’identité de toute passante voilée .

poste de contrôle objectif beauté dans les rues de Kashgar 01 30 nov 2013 poste de contrôle objectif beauté dans les rues de Kashgar 02 30 nov 2013

Poste de contrôle « Objectif Beauté » dans les rues de Kashgar

http://www.fait-religieux.com/monde/asie-pacifique/2013/11/30/chine-une-campagne-contre-le-voile-risque-d-attiser-les-tensions-au-xinjiang

3057730355_1_5_4WmXv9ID

« Objectif au dès beauté » … !

http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/2014-08-14-les-ouighours-denoncent-un-ab-massacre-d2019au-moins-2-000-personnes-bb-le-27-juillet-dernier

 

 Comme vous en avez une pâle idée, pour écrire ces quatre derniers articles, j’ai été obligé de parcourir entre 200 et 300 blogs et sites, pour me faire une opinion sur le ressenti que pouvait en avoir eu les un(e)s et les autres .

J’ai cependant été très étonné, tout au long de mes consultations, de ne voir que très peu de blogs parler de ce qui apparaît comme le plus voyant dans les rues du vieux Kashgar ou au marché aux animaux du dimanche, et qui marque ostensiblement l’appartenance à une ethnie, bien mise en évidence par le port du « chapeau » ou de la casquette, ou de la toque .

http://www.edelo.net/routedelasoie/kashgar.htm  est bien un des rares blogs à y faire allusion  ; ce qui est, somme toute, assez étonnant dans la mesure où c’est la première chose qui se voit … ?

« … jouer à mettre un nom d’ethnie sur chaque visage : l’ouïghour et sa calotte quadrangulaire, le kazakh et sa toque de fourrure, le kirghiz et son chapeau rond de mouton retourné, l’ouzbek et sa calotte de coton blanc, … »
.
Puisqu’on nous le propose, pourquoi se priver ?  Alors, jouons :
chapeau Kazakh Toque de mouton retourné Kazakh bis
Alors … ?  Kirghiz ou Kazakh … ?
Raté ou gagné ; c’est une toque ouïghoure (en général la barbe l’accompagne … mais il y a des exceptions !)
dopa ouïgour 02 dopa ouïgour 03
Dopa Ouïgour ou calotte de coton Ouzbek … ?
Là, vous avez tous réussi ; Oui, sans vous être trompés … !
Ouzbekh 01 Ouzbekh 02
Et là …Calotte de coton Ouzbek …  ou Dopa Ouïgour  ?
Bon, encore une fois gagné … !  C’est bien la calotte blanche ouzbek .
.
Maintenant, un peu plus difficile :
casquette Ouïghour 01  casquette Ouïghour 02 Un père Ouïghour et sa fille sa casquette ressemble à celle de nos grands pères
Casquette Ouïgour ou casquette Mao … ?
.
casquette Ouïghour 03 casquette Mao 06
Et ici, casquette Ouïgour ou casquette Mao … ?
Réponse : le gavroche sur la gauche porte une casquette ouïgour ; en revanche l’homme sur l’image de droite porte une casquette Mao .   Pour mieux la reconnaître regardez attentivement la forme de la visière … !
.
Allez, juste un dernier effort sur les toques (non, pas sur les TOC …) :
 Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 06 Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 07
Cela a toute les chances d’être une toque Kazakh
Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 02 toque Ouïgour 01
Mais, ça se complique avec les toques ci-dessus …  les fourreurs de Kashgar les vendant aussi bien à des ouïgours qu’à des kirghizs …
Kashgar la vielle ville 09 le chapelier  Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 05
qu’à des …
.
Tout semble être un joyeux melting-pot !
vieux ouighours sept 2010
Même si on peut apercevoir de la cohabitation, mais avec des regroupements marqués …
Kashgar vendeur acheteur marchand 04
Kashgar la vielle ville 05
… ce n’est pas toujours  le cas ; à la « maison de thé », on peut se côtoyer et même échanger
Conclure le marché 01
Sur cette image, nous avons un dopa, une casquette Mao et une calotte ouzbek
Je vais terminer sur le sujet en vous posant une colle :
Dounganes du Kazakstan
Qui sont ces gens qui portent une calotte noire (donc pas ouzbek), une casquette ouïgour et un chapeau de type soviétique et qui appartiennent à la même communauté … ?
.
.
Réponse : Ce sont des Dounganes réfugiés au Kazakhstan …
Là, franchement, c’était introuvable mais il fallait bien que le jeu prenne fin !
.
Demain sera un autre jour, où nous aborderons le problème du Taklamakan et le problème de l’énergie sur Kashgar ; une petite balade en centre ville nous fera également du bien après avoir approché des sujets aussi lourds et délicats .
.
Mais   Demain est un autre jour 01 ter   …
J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais
 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°10 ter ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 27 octobre 2014

Bonjour,

drapeau de Cine animé

6 jours que Laurent devrait entrer en liaison grâce à la merveilleuse réparation de son téléphone portable … Ce n’était vraiment pas une bonne idée de le mettre sous la chaussure en patte de chameau : 

téléphone mobile cassé 01

  Mais on trouve de tout à Kashgar … !  Il y a même des ponts en bois comme tu les aimes…

pont de bois à Kashgar

Pont en bois sur la rivière Tuman

  Laurent, s’il te plait, arrête de traîner à Bishkek … la Chine t’attend !

place du peuple de Kashgar place du peuple de Kashgar 07 place du peuple de Kashgar 06

Place du peuple de Kashgar, de jour .  Mais Mao est-ce … ?

carte Kashgar centre 03 carte de la place du peuple

place du peuple de Kashgar détail

C’est là … !

place du peuple de Kashgar de nuit 02

De mes 18 m., je peux vous l’indiquer même de nuit … -  C’est la deuxième statue la plus haute de Chine  -

carte Kashgar centre  old city 02

place du peuple de Kashgar de nuit

 

Je sais parfaitement que tu ne pourras pas résister à la tentation de visiter le mausolée d’Abakh Khoja ; situé à environ 5 kilomètres du centre-ville de Kashgar, au nord-est dans la petite localité d’Haohan et plus précisément le village d’Ayziret, se trouve le tombeau de la famille d’Abakh Khoja (ou Appak Hoja), le puissant chef de Kashgar au 17ème siècle, qui devint le chef du groupe des Soufi de la Montagne blanche et, en tant que grand Maître, a propagé le Soufisme en Asie Centrale (1640) où il fut vénéré comme un véritable prophète .   Il faut préciser qu’il était l’arrière petit-fils de l’imam Naqshbandi Sufi, Ahmad Kasani (1461 – 1542) .

Sur le plan pratique, les bus 20 et 21 vous amèneront près du complexe mais faut-il encore savoir à quel arrêt descendre sans oublier qu’il faudra encore marcher environ 10 minutes après l’arrêt .  Nous vous conseillons donc de prendre un taxi à l’aller (environ 20 minutes en voiture), même si tout est bien fléché, et de revenir au centre-ville en bus pour 1 RMB .

carte Kashgar centre 02 Mausolé d'Abakh Khoja

Construit entre 1630 et 1640, ce mausolée, typiquement ouïgour, avait été construit initialement pour le père d’Abakh Khoja : Muhammad Yusuf Khoja .  Les bâtiments du tombeau sont hauts et ressemblent à une mosquée avec des coloris bleu et blanc …

Kashgar 07 ter Mausolée d'Abakh Khodja détail

Il possède un dôme vert décorés de petits minarets, et sur le haut du dôme, un minaret surmonté d’un croissant  .

Kashgar 19 Mausolée d'Abakh Khodja minaret

Kashgar 19 Mausolée d'Abakh Khodja minaret détail

  Abakh Khoja, porte ce nom parce qu’il vient de la de la puissante secte des Montagnards Blancs, fut à la tête de 6 villes de la région du Xinjiang après avoir disséminé les autres ethnies et demander l’aide des Mongols pour contrôler le Sud du Xinjiang .  Sa renommée a dépassé son rôle politique et il a été considéré, par les Ouïgours, comme le deuxième prophète après Mahomet .  À sa mort, en 1693, le mausolée de son père est rebaptisé de son nom ; il comprend 72 tombes appartenant à 5 générations du clan Khoja (on n’en découvre que 58 aujourd’hui) .  Les petites tombes sont pour les femmes (pasha) et grandes pour les hommes (hojam) .

cimetière du Mausolée D'Abakh Khoja Kashgar 11 Mausolée d'Abakh Khodja cimetière du Mausolée D'Abakh Khoja 03

La célèbre concubine ouïgour du grand empereur Qianlong, Xiang Fei, est également enterrée dans ce lieu historique .  Le site est d’ailleurs surnommé par les Chinois le tombeau de Xiang Fei (Xiang Fei Mu) .

La petite-fille d’Abakh Khoja, « Iparhan », surnommée Xiang Fei par l’empereur chinois, ce qui signifie « la concubine parfumée » parce qu’elle prenait des bains remplis de fleurs de Jujube, est célèbre pour avoir été la seule concubine ouïgour de l’empereur Qianlong, quatrième empereur de la dynastie Qing des empereurs mandchous qui régnèrent sur la Chine de 1644 à 1911 .  Qianlong est mort en 1799 .

Empereur Qianlong peint pa Guiseppe Castiglione 1736 Jésuite

L’Empereur Qianlong peint en 1736 par Guiseppe Castiglione,  Jésuite convers milanais et peintre officiel de l’empereur

Iparhan, devenue Xiang Fei, intègre le harem en 1760 mais a gardé sa religion, ses coutumes et ses costumes (nombreux) toute sa vie malgré les pressions de la cour impériale dans la « cité interdite » .  La vision qu’en ont les Ouïgours et les Chinois diverge .  Les Ouïgours, pensent qu’elle fut une héroïne représentant l’anti-Qing et l’anti-féodalité . La légende voudrait que Xiang Fei se suicida sous la pression des manigances orchestrées par l’impératrice en titre Dowager (mère de l’empereur Qianlong) en 1788 .

Iparhan 02  1734-1788

Khoja Iparhan/Fatimah binti Ali Khojam, peinte par  Guiseppe Castiglione, un frère jésuite convers né à Milan, en costume Mandchou .

différents costumes de Xiang Fei

Les Chinois la voient plus comme une personnalité très capricieuse mais qui a permis de symboliser le lien de rapprochement entre eux-mêmes et leur « nouvelle frontière », littéralement  : Xinjiang .

Le 'Drapeau de la Dynastie Qing

Le drapeau de la Dynastie Qing représente, sur un fond jaune, couleur impériale, un dragon, symbole de l’Empereur de Chine, en bleu, regardant, en haut à gauche, un soleil, représenté par un rond rouge .

Avant sa mort, à 54 ans, Xiang Fei avait manifesté le souhait d’être enterrée à Kashgar, contrairement aux autres concubines qui « souhaitaient » être enterrées avec l’empereur .  Selon la légende, un convoi de 124 personnes a traversé la Chine en trois ans et demi pour rapporter son corps dans ce mausolée .  Le chariot est toujours visible à l’entrée du bâtiment . 

Selon des fouilles archéologiques, son vrai tombeau serait au milieu des autres tombeaux royaux des Qing près de Pékin . 

Tombe de Xiang Fei dans le cimetière Qing à Xiaolin Pékin

Tombe de Xiang Fei dans le cimetière de l’est des Qing ; le cimetière de l’Est se trouve au pied des monts Changrui près de la ville de Zunhua, province du Hebei .  Il est à 125 km à l’est de Beijing (Pékin) .

La vie de cette concubine a fait l’objet de nombreuses légendes et de films, sur son parfum, supposé magique, et sur la jalousie qu’elle engendra vis-à-vis des autres concubines .

Kashgar 05 Mausolée d'Abakh Khodja

carte de Xiangfeimu 01 bis carte de Xiangfeimu 02 bis

carte de Xiangfeimu 03  Haohan bis

Kashgar 04 Mausolée d'Abakh Khodja

Kashgar 10 Mausolée d'Abakh Khodja Kashgar 10 bis Mausolée d'Abakh Khodja

Kashgar 04 ter  Mausolée d'Abakh Khodja

Kashgar 09 Mausolée d'Abakh Khodja en 2010 Kashgar 04 bis  Mausolée d'Abakh Khodja

Grand jeu de l’avant … après …  Pour la photo cela ne doit pas dépasser les 5-10 RMB au cas où vous voudriez essayer … ??

Kashgar 12 Mausolée d'Abakh Khodja

L’Iwan en gros plan

Kashgar 07 Mausolée d'Abakh Khodja détail Kashgar 08 Mausolée d'Abakh Khodja détail Kashgar 08 quater Mausolée d'Abakh Khodja détail

Le mausolée est érigé  sur un carré de 36 mètres de côté et s’élève à 20m .  Le dôme, qui repose sur des murs de 10 m. de haut,  mesure 17 m. de diamètre .  Il est recouvert, à l’extérieur, de céramique à glaçure vert intense, sa base étant soulignée par une ligne de céramique à glaçure ocre jaune .  Ces couleurs de céramique sont aussi employées sur les murs extérieurs et sur les minarets avec quelques carreaux à glaçure aux trois couleurs, « sancai«  apparemment, réservées au domaine funéraire en Chine dès la dynastie Tang .

Sancai 01 sancai 02 Sancai 03 brûle parfum

Ci-dessus, trois objets en Sancaï ; le dernier étant un brûle parfum

.

Kashgar 05 bis Mausolée d'Abakh Khodja

Kashgar 14 Mausolée d'Abakh Khodja

bassin ombragé de peupliers devant la Mausolée d’Abakh Khoja (août 1986)

Kashgar 17 Mausolée d'Abakh Khodja premier portail donnant accès aux jardins Kashgar 17 bis Mausolée d'Abakh Khodja premier portail donnant accès aux jardins Kashgar 17 ter Mausolée d'Abakh Khodja premier portail donnant accès aux jardins

première porte donnant accès aux jardins ; ça rentre et ça sort …

Kashgar 16 Mausolée d'Abakh Khodja salle de prière

Parfois on se dit que l’entretien n’est pas tout à fait assuré …  Sur cette photo, c’est la salle de prière adossée au Mausolée qui semble avoir besoin de votre « soutien » .

Kashgar 15 Mausolée d'Abakh Khodja

Seconde porte donnant accès à la mosquée Jaman (Jaman ou Zaman voulant dire « d’époque »  donc dans le sens d’ancienne)

Kashgar 05 Mausolée d'Abakh Khodja jardin

Kashgar 04 ter Mausolée d'Abakh Khodja idgah Kashgar 04 Mausolée d'Abakh Khodja idgah  Kashgar 04 ter Mausolée d'Abakh Khodja jardin

Kashgar 04 quinquies Mausolée d'Abakh Khodja idgah Kashgar 04 quater Mausolée d'Abakh Khodja idgah Kashgar 05 bis Mausolée d'Abakh Khodja mosquée Jaman 01

 Kashgar 16  bisMausolée d'Abakh Khodja piliers à Muqarnas de la mosquée Jaman Mosquée Id Kah de Kashgar 07 intérieur

Kashgar 13 Mausolée d'Abakh Khodja Kashgar 16 Mausolée d'Abakh Khodja piliers à Muqarnas Kashgar 16 bis Mausolée d'Abakh Khodja piliers à Muqarnas de la mosquée Jaman

Kashgar 15 Mausolée d'Abakh Khodja Idgah de la mosquée Jaman Kashgar 16  ter Mausolée d'Abakh Khodja piliers à Muqarnas de la mosquée Jaman

Les muqarnas (مقرنس en persan moqarnas, مقرنص , mouqarnas en arabe, mocárabes en castillan) sont des éléments de l’architecture islamique depuis l’époque médiévale .  Il s’agit d’éléments décoratifs en forme de nids d’abeilles et réalisés en stuc peint, en bois, en pierre ou en brique .  Ces éléments dégringolent en stalactites ou garnissent les voûtes ou l’intérieur des coupoles de nombreux bâtiments musulmans .

Mouquarnas de la mosquée Abdoul Aziz Khan de Boukhara en Ouzbékistan

Mouquarnas de la mosquée Abdoul Aziz Khan de Boukhara en Ouzbékistan

Muqarnas du plafond d'entrée de la mosquée Vakil de Chiraz (Iran).

Muqarnas du plafond d’entrée de la mosquée Vakil de Chiraz (Iran) .

Extrait de :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Muqarnas

.

La porte de l’intérieur du tombeau stricto sensu (au sens propre) :

Kashgar 06 Mausolée d'Abakh Khodja intérieur

La véritable tombe de Xiangfei se trouve à l’intérieur, elle est agrémentée de poteries bleues avec un magnifique motif de fleurs bleues sur fond blanc .

Kashgar 18 Mausolée d'Abakh Khodja intérieur des tombeaux Kashgar 18  bis Mausolée d'Abakh Khodja intérieur des tombeaux

Regardez avec attention le panneau sur la seconde image ci-dessus … voilà pourquoi vous ne verrez pas la tombe de Xiangfei .  Toutes ces tombes sont drapées de soie ; ça va de … sans le dire .

Plusieurs rénovations eurent lieu .  L’une en 1999 et l’autre, partielle, en 2005 .

 Kashgar 20 bis Mausolée d'Abakh Khodja rénovations Kashgar 20 Mausolée d'Abakh Khodja rénovations

Kashgar 20 ter Mausolée d'Abakh Khodja rénovations 2013

évolution du chantier … ici, en 2013

 

Le Mausolée d’Abakh Khoja est comparable au Gour Emir (à retrouver sur : http://jmmartin.unblog.fr/2014/07/07/20-000-kms-en-tricycle-couche-n7-quinquies/), qui est le mausolée de Tamerlan (Gur I Amir ou Gur-e Amir) construit en 1403, à Samarkand (Samarcande) .  Le plan d’ensemble du complexe, avec son jardin de fleurs composé de quatre carrés en croix et de sa mosquée funéraire (l’espace de prière étant séparé du mausolée par un jardin ombragé situé autour d’un bassin

Kashgar 12 bis Mausolée d'Abakh Khodja jardins intérieurs Kashgar 12 ter Mausolée d'Abakh Khodja jardins intérieurs),

avec un espace dédié à la prière adossé au mausolée, est de composition traditionnelle dans l’architecture islamique et, à peu de chose près, semblable au plan du Taj Mahal (1631-1643), ci-dessous .

plan des mausolées  Taj Mahal 05 quinquies plan Taj Mahal 05 quater plan

Taj Mahal Taj Mahal 02

Taj Mahal 04 Taj Mahal 07

Taj Mahal 08 Iwan Taj Mahal 06

Sur la dernière image, vous avez la porte d’entrée magistrale sur la droite (Darwaza-i rauza) et la mosquée sur la gauche de l’image .  Ce mausolée a été réalisé pour Mumtaz Mahal par Shah Jahan ; il avait projeté de faire ériger en pendant de la rivière, le même mausolée en noir (en miroir) pour y être enseveli ; mais son fils Aurangzeb le fait enfermé pendant huit ans dans une partie du fort rouge, ayant une vue directe sur le Taj (vengeance raffinée), à cause de son soutien à son frère ainé .  Le projet n’a donc jamais pu se réaliser . 

Je vous demande maintenant de me pardonner de devoir devenir un peu trivial (dans le sens de ne pas mâcher ses mots), voire réactionnaire, mais bien qu’il ait eu trois quarts de sang hindou, le règne de Shah Jahan marqua un certain durcissement en faveur de l’Islam jusqu’à obtenir la mort de son épouse chérie lors de son quatorzième accouchement … !    L’un de ses nombreux fils, Aurangzeb, sera encore plus radical que son père dans sa vie intime et dans sa vie politique alors que son arrière grand-père, Akbar, avait eu la sagesse de ménager tous les types de confessions (il est vrai que les Mogholes pour s’imposer en Inde n’arrivaient qu’à conquérir la capitale et que les différents Rajahs n’en avaient cure) ; Aurangzeb « enfoncera le clou » pour finalement aboutir à un rejet total par la « masse » d’un gouvernement considéré de plus en plus comme une dictature  de par sa radicalisation  .  Cet exemple n’est pas anodin ; il nous montre à quel point un relâchement dans la surveillance des dérives possibles de chaque être humain peut produire une attitude faussement réactionnelle par rapport à son éducation .  Quand cela touche celui qui gouverne l’état, cela a quand même plus d’incidences …

.

Bonne soirée à toutes et à tous, et sans que cela soit vraiment très « grave » (jeu de mot pour locuteur anglais), avant de « tomber » au pays des rêves (…. je pourrais peut-être me payer un mausolée comme celui-là si je gagnais à « L’euro-million » …. ?) insensés, pensez qu’il est encore préférable d’être vivant et, que ces rêves là, il vaut bien mieux les enterrer !

N’oubliez pas que vous allez rêver une heure de plus avec le changement d’heure …

.

J.M. MARTIN pour Tricycle Rennais

.

.

P.S. :  Les images produites proviennent des blogs ou des sites suivants :

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°10 bis ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 26 octobre 2014

Bonjour,

Oui, je l’admets, je vous ai joué un tour de chameau ; mais à force de les fréquenter, un peu à cause de vous, je subis un tantinet leur influence …  je deviens, en quelque sorte, un peu chameau-lié (désolé, mais on trouve les excuses qu’on peut … !) .

Plus sérieusement, je me suis rendu compte que le n°10 était trop indigeste à la lecture, et que la césure ne tombait pas bien ; il fallait donc trancher en plein milieu du « grand bazar » …

J’espère seulement que le « grand bazar » ne se fera pas dans vos têtes avec la moitié d’un n°10 qui est devenue n°10 bis et un ancien n°10 bis qui est devenu n°10 ter …  mais, quand on est très terre à terre, il y a de quoi s’emmêler les chameaux .

Les chameaux sont particulièrement prisés tout autour du TAKLAMAKAN

Taklamakan 01

Et pourtant, les chameaux ont une haleine fétide évoquant celle d’une charogne mélangée au parfum d’un skons ((ou sconse qui est en réalité une moufette (ou mouffette) dont les glandes anales sécrètent un liquide fortement nauséabond qui est projeté sur un animal présentant une menace potentielle et qui sont toxiques, voire très nocifs pour l’odorat dans la mesure ou il est très difficile de s’en débarrasser) ; certains humains peuvent leurs ressembler, mais en terme médical nous appelons ça une « halitose » (mauvaise haleine)) .  Les chameaux ont mauvais caractère ; ils mordent et sont capable d’infliger de graves blessures (voir les chameaux de combats dans les arènes) .  Ils manifestent leurs mécontentements en régurgitant et en agitant frénétiquement la partie inférieure de leurs cou ; cette manifestation s’accompagne de borborygmes étranges rappelant le bruit d’un évier qui se débouche .

Ils sont, en revanche, capable, quand ils en sont obligés, de ne presque rien boire ou manger pendant plusieurs semaines tout en portant des charges de plus de 100 kilos .

La domestication remonte à plus de 5000 ans et sans eux, pas de route de la soie dont les caravaniers permirent l’échange de marchandises de la mer de chine jusqu’à l’océan atlantique .

 

carte des routes autour du taklamakan Xinjiang désert du Taklamakan 01

 

Même s’il fait très froid en hiver dans le désert (sa fourrure le protège), les litres d’eau qu’il peut ingurgiter dans la journée sont assez étonnants (ils sont capables de boire d’un seul coup plus d’une centaine de litres d’eau) …

 

Kashgar 01 Chameaux de Bactriane en caravane 03

Xinjiang des chameaux près de Yarkand Chameaux sur la route 03

 

pour des néophytes  (néophyte est un mot grec composé de néo = nouveau et de phyton = plante ; et il est absolument incontestable que les « nouveaux », en général, se plantent …) .   Hé, oui, on ne s’en rend pas toujours compte mais ça bosse dur dans ce désert … beaucoup plus que pour ceux qui en sont privés (je sais, je vous l’ai déjà faite plusieurs fois, mais je l’aime bien et je ne m’en lasse pas ; je dois encore ajouter que j’ai maintenant des « scratchs » à mes chaussures …  ceci expliquant peut-être cela !) .

chameau soif

Les « chameaux » (camel en anglais) ont pas mal d’idées originales … voilà pourquoi on les appelle des « camélidés » ( cependant, vous n’êtes pas obligé de croire dur comme fer à cette étymologie )

D’autres créatures étranges ont des « objectifs » et des buts différents des acheteurs ou des vendeurs …

Kashgar 05 au marché du dimanche de Kashgar touristes

 Devinez où sont  les  ânes sur la photo ?

marché aux animaux de Kashgar 09  du dimanche de Kashgar marché au animaux de Kashgar 07

Pourtant ça discute « ferme » …

marché aux animaux de Kashgar 08 au marché Grand Bazar du dimanche de Kashgar marché au animaux de Kashgar 02

Kashgar 05 bis au marché du dimanche de Kashgar

Chic, chic, chic … (on s’habille de ses plus beaux vêtements pour venir à la foire)

Kashgar 06 au marché ou Bazar du dimanche de Kashgar

Ail, ail, ail …

A partir du centre ville, un trajet vers le grand bazar aux animaux vous reviendra à 10 RMB en taxi .

Mais que peut bien être le RMB, allez-vous me dire ?

Le nom usuel de la monnaie chinoise est le yuan (dans les médias), le nom renminbi (« monnaie du peuple ») n’étant utilisé que dans des circonstances officielles .  Dans le langage quotidien, le yuan s’appelle aussi le kuai, nom qui sert à séparer les unités des subdivisions .  Le yuan se divise en 10 jiao (ou 10 mao ; regardez simplement le billet et vous comprendrez) et 100 fen .

1 yuan = 10 jiao = 100 fen .  On trouve des billets de 1, 2, 5, 10, 20, 50 et 100 yuans, des billets de 1, 2 et 5 jiaos, et des billets de 1, 2 et 5 fens .  Les pièces sont de 1 yuan, 5 jiaos et 1, 2 et 5 fens .

Yuan ou reminbi -RMB- ou 10 jiao ou mao

 100 Yuan RMB =  12. 71942  Euros

 

Un yuan renminbi (RMB, norme ISO CNY) valait environ 0,09 euro et 1 euro égalait 11,06 yuans (fin 2004) .  Après une réévaluation survenue le 21 juillet 2005, le taux de change indicatif était de 8,11 yuan pour un dollar .  Aujourd’hui, 1 Euro vaut 7. 8152 RMB .

Bien sûr c’est un casse-tête ; mais pensez à Laurent qui change de monnaie comme de chemise à chaque frontière …  Je n’ose même pas vous parler du minimum de vocabulaire pratique à ingurgiter avec les formules de politesse obligatoires à chaque passage de frontière .

   Vieux Kazakh 01

« Après le Kirghistan,  c’est un peu brutal de se retrouver ici (à Kashgar), où il faut re découvrir les codes de communication et les coutumes locales.  Le chinois est assez peu parlé par les Ouighours et les efforts de Régis pour échanger ne sont pas encore concluants. Il nous faut un peu plus de temps pour intégrer ces nouveaux modes. »

Extrait de :    http://asievelovazy.eklablog.com/recent     par Sylvie D., en septembre 2013

.

Cependant d’autres découvertes sont encore à faire à Kashgar …

Même si je me doute que Laurent sera attiré par le marché où il pourra trouver un téléphone portable qui marche pour la Chine et chaussure à son pied …

Mosquée Id Kah de Kashgar 13

 

je me doute également qu’il ne pourra pas se priver d’aller voir la Mosquée Id Kah de Kashgar (Id Kah signifie « lieu de prière et de célébration ») :

carte Kashgar centre IdKah mosquée

Mosquée Id Kah de Kashgar date de la construction de la mosquée Mosquée Id Kah de Kashgar plan de la mosquée

 Date de la construction (1442 pour notre calendrier) et plan de l’intérieur de la mosquée

Mosquée Id Kah de Kashgar 07 ter porte d'entrée sept 2010

Mosquée Id Kah de Kashgar 02 Mosquée Id Kah de Kashgar 12

 extérieurs et intérieurs Idgah ou Id Kah (lieu de prière)

Mosquée Id Kah de Kashgar intérieur 07 Mosquée Id Kah de Kashgar 10 intérieur

Mosquée Id Kah de Kashgar intérieur 07 bis Idgah de la mosquée Mosquée Id Kah de Kashgar intérieur 12

 

 

Située  en plein centre-ville de Kashgar, la Moquée Id Kah a été construite en 1442, servant initialement de cimetière ; puis ont suivi plusieurs rénovations et agrandissements en 1538 .  La surface totale atteint 16 800 m² grâce à une cour extérieure (du même style que les mosquées pakistanaises et indiennes) .  La salle de prière et la cour peuvent accueillir jusqu’à 20 000 fidèles pour les grandes fêtes ; c’est ainsi l’une des plus grandes de Chine ((Avant même La Grande Mosquée de Xi’an qui est, en revanche, la seconde plus ancienne mosquée de Chine (Une stèle d’époque Ming date la construction de la première mosquée de Xi’an en 742 .  A  ce titre, c’est le deuxième site religieux musulman chinois dans l’histoire .  La première mosquée du pays a été construite à Canton (Guangzhou) en 714 mosquée phare Huaisheng à Guangzhou par les Arabes et Persans venus y faire du commerce)  L’édifice actuel de Xi’an date de 1374 .

grande mosquée de Xi'an 09

grande mosquée de Xi'an 05 grande mosquée de Xi'an 08

L’architecture de la mosquée de Xi’an est de type chinois, ce qui est rare, avec quelques rappels de style islamique dans la décoration et les écritures .  Le complexe de Xi’an couvre 12 000m² grâce a quatre cours intérieures et la salle de prière peut accueillir un millier de personnes)) .

Mais revenons à la Moquée Id Kah :

Mosquée Id Kah de Kashgar 07 intérieur quater Kashgar 16  ter Mausolée d'Abakh Khodja piliers à Muqarnas de la mosquée Jaman

Mosquée Id Kah de Kashgar 07 intérieur bis

La mosquée Id Kah constitue un parfait exemple de l’architecture islamique au Xinjiang .

Mosquée Id Kah de Kashgar 07 bis extrait ou coupure de Coran sept 2010

 

Elle est couverte de carreaux jaunes et se compose d’une cour, d’une salle des prières (qui peut accueillir jusqu’à 20 000 fidèles pendant les célébrations annuelles de Korban Baïram(*2),  ainsi que d’un Iwan (porche voûté) et de jardins .

Mosquée Id Kah de Kashgar 08 extrait ou coupure de Coran sept 2010 Mosquée Id Kah de Kashgar 08 extrait ou coupure de Coran

Mosquée Id Kah de Kashgar 07 extrait ou coupure de Coran sept 2010

 

 

Située dans la partie Est de la moquée, la salle des prières est soutenue par 140 piliers de bois peints en vert .

Mosquée Id Kah de Kashgar intérieur 11 Mosquée Id Kah de Kashgar 05 intérieur

 

Considérée comme un lieu sacré, chaque jour de nombreux fidèles, entre 2000 à 3000, se rendent à la mosquée pour venir prier .  Elle joue donc un rôle très important dans la vie quotidienne et religieuse des ouighours .

carte Kashgar centre IdKah mosquée 02

 

Elle représente plus ou moins le point central de la ville et la grande place, par laquelle on y accède, est un lieu de rassemblement de la population locale .  Le samedi, au moment de la prière, la place grouille de monde allant et sortant de la mosquée .

Mosquée Id Kah de Kashgar 10 Mosquée Id Kah de Kashgar 11

Mosquée Id Kah de Kashgar  09 Mosquée Id Kah de Kashgar 06 dernier jour du Ramadan

 

 

Même les non-musulmans pourront entrer dans la mosquée mais pensez à vous habiller décemment et à porter un foulard sur la tête pour les femmes .

Mosquée Id Kah de Kashgar 04 intérieur

 

.

(*2) :  Korban Baïram aussi appelée « Id al-Adha », ou Aïd al-Adha (fête du sacrifice), ou encore Aīd al-Kabīr ce qui signifie le grand Aïd par opposition à l’Aïd el-Fitr qui est le petit Aïd (petite fête) ; en France cette fête est plus connue sous le terme de « fête du mouton » ; vous trouverez également la forme Eid al-Adha qui désigne la même fête .

L’Aïd al-Adah ou Aīd al-Kabīr (العيد الكبير « la grande fête ») est célébré le dixième jour du dernier mois du calendrier islamique qui est un calendrier lunaire, en commémoration du sacrifice d’Abrahm, et elle coïncide avec le pélerinage à la Mecque (cinquième pilier de l’Islam) .

LAïd el-Fitr (arabe : ʿīd al-fiṭr, عيد الفطر, fête de la rupture) ou Aïd el-Seghir, petit aïd, qui tombe le premier du mois de Chawwal, célèbre la fin du jeûne du mois de Ramadan .

Suivant les pays, ces fêtes peuvent durer entre un et quatre jours .  Il est de tradition de se rendre visite mutuellement et d’offrir des cadeaux aux enfants .

Dans les pays turcophones, l’Aïd est désigné par le vocable Baïram (ou Bayram).

La tradition est de sacrifier un mouton à cette fête et de partager le repas avec les membres de sa famille .

Mosquée Id Kah de Kashgar 07  danse sur le parvis pour Aïd el-Fitr Mosquée Id Kah de Kashgar 06 dernier jour du Ramadan danse sur le parvis


 

« Nous sommes au lendemain de l’Id al-Fitr, la fin du Ramadan .  Dès le matin, les hommes se retrouvent sur le parvis de la mosquée Id Kah pour danser la « sama », propre à Kashgar, et qui ne se danse qu’une fois l’an .

Trois musiciens juchés sur le bord du toit de la mosquée font danser la foule depuis leur perchoir .  Ecoutez-les : sama.1216215388.MP3

Mosquée Id Kah de Kashgar 07 dernier jour du Ramadan danse sur le parvis

 

La ronde durera jusqu’à la tombée du jour. Partie de rien ou presque, deux ou trois danseurs, elle s’agrandit au fil de la journée .   Le soir venu la ronde occupe tout le parvis .

Mosquée Id Kah de Kashgar 08  danse sur le parvis pour Aïd el-Fitr

 

Hommes jeunes et vieux dansent .  Les femmes ne sont pas admises dans le cercle .

Relents de soufisme, pas ou peu de transe .  Une ou deux tentatives se feront dans la journée, les hommes poussant de grands « han! » à intervalles réguliers .  Mais la transe ne sera pas au rendez-vous . »

Extrait de l’article de Sylvie LASSERRE : http://sylvielasserre.blog.lemonde.fr/2008/07/16/la-sama-de-kashgar/

 

Sylvie LASERRE

.

D’autres découvertes vont vous être délivrées …

Mais demain est un autre jour .

.

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

.

 

P.S. :  Certaines images ou textes entre guillemets proviennent de :

 

 

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°10 ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 20 octobre 2014

Bonjour,

Je vais vous l’avouer maintenant, pendant ses 13 jours sans nouvelles de Laurent, j’ai bien cru que l’infection au pied avait repris et que l’antibiothérapie n’avait pas été adaptée .  Mais non, c’étaient juste la chaussure et le téléphone qui avaient été infectés .

 

Laurent le 19 -il y a 6 heures- à Bishkek

« après le téléphone et avant le-les pantalons, je répare les chaussures ! ça a l’air de tenir ! »

(D’accord, ça à l’air de tenir ; mais pour combien de temps ? Je ne suis pas sûr que boucher le trou de la chaussure avec ton téléphone portable soit une très bonne idée …)

Très beau cameltoe (le téléphone se trouve-t-il en-dessous … ?)

cameltoe

Mais il y a exactement six heures (nous sommes le 20 octobre et il est presque deux heures du matin), le voyageur « solitaire » (je ne suis que le voyageur solidaire) avait réussi à faire réparer son téléphone et s’occupait au mieux d’autres réparation pompantes …

Pour une fois que j’ai un peu d’avance sur lui, je vais en profiter pour vous préparer à la chine et à Kashgar ; première ville où l’on trouve de tout .

En abordant Kashgar, nous allons rentrer dans la province autonome chinoise du Xinjiang (ou Sinkiang, dit aussi « Turckestan chinois ») .  Cette province est la plus grande de Chine  autant que comme trois fois la France  …

Particularité intéressante, le Xinjiang est bordé par 8 pays différents : la Mongolie, la Russie, le Kazakhstan, le Kyrghizistan, le Tajikistan, l’Afghanistan, le Pakistan et l’Inde .

De par sa situation géographique, le Xinjiang fut un axe majeur des « routes de la soie »… durant des siècles .

carte des cimes 01

De grandes caravanes ont transporté des marchandises (et pas seulement de la soie !) entre l’Asie et l’Europe .

Chine carte des provinces 01

 

 

« Les Ouïghours (littéralement unité, langue ouïghour : ئۇيغۇر ; 维吾尔 / 維吾爾, Wéiwú’ěr) sont un peuple turcophone et musulman sunnite habitant la région autonome ouïghoure du Xinjiang (ancien Turkestan oriental) en Chine et en Asie centrale. Ils représentent une des cinquante-six nationalités reconnues officiellement par la république populaire de Chine (pinyin : wéiwú’ěr zú). Ils sont apparentés aux Ouzbeks. Leur langue est le ouïghour. »  .

Extrait de :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Ou%C3%AFghours

Alors, à tous ceux qui disent que tous les « chinois » se ressemblent, je vais répondre sans ambages qu’ils se gourent (*1) en précedant ce dire par un OUI sonore .

Voici quelques portraits d’hommes ouïghours :

portrait Ouïghour 01 portrait Ouïghour 02 portrait Ouïghour 03

 

portrait Ouïghour 04 portrait Ouïghour 05

Ces drôles de petits chapeaux brodés, sur les deux dernières images ci-dessus et celle ci-dessous, s’appellent le dopa (ou doppa)

portrait Ouïghour 06 le dopa

A Kashgar, on peut jouer à mettre un nom d’ethnie sur chaque visage : l’ouïghour et sa calotte quadrangulaire, le kazakh et sa toque de fourrure, le kirghiz et son chapeau rond de mouton retourné, l’ouzbek et sa calotte de coton blanc

Difficulté du jeu : la dernière image pourrait très bien être une calotte ouzbek …

http://www.gironde.photos/ouighours.html 

kasgar situation

 Une fois arrivé à Kashgar, vous risquez de voir ça :

Kashgar photo de la fenêtre de l'hôtel de la nouvelle ville 02 juin 2014 ou ça Kashgar photo de la fenêtre de l'hôtel de la nouvelle ville 01 fev 2013

C’est la ville dite « moderne », alignant barres de bétons sur barres de béton … mais aux normes anti-sismiques « modernes » …

Kashgar photo de la fenêtre de l'hôtel de la nouvelle ville sept 2010 Kashgar photo de la nouvelle ville sept 2010

Le gouvernement chinois avait même commencé à éradiquer toute une partie de la vieille ville faite de torchis :

destruction du vieux Kashgar 02 destruction du vieux Kashgar

destruction du vieux Kashgar 05

destruction du vieux Kashgar 03 destruction du vieux Kashgar 04

Mais, constatant que le cours de la barre de béton chutait sur le plan touristique, la politique de destruction entamée semble avoir temporairement été suspendue .

La vieille ville est donc momentanément préservée derrière ses murs et ses quatre entrées :

carte Kashgar centre vieille ville 01 carte Kashgar centre  old city

Kashgar mur d'enceinte de l'ancienne ville Kashgar la vieille ville 04 bis grande

Kashgar, ci-dessus mur d’enceinte de la vieille ville, composée de rues ouvertes et de ruelles sous les immeubles comme dans une médina

rue de la vieille ville de Kashgar  Kashgar 02

ruelle du vieux Kashgar 01 Kashgar ruelle de la vielle ville

ruelle du vieux Kashgar 02 ruelle du vieux Kashgar 03

   http://geopolis.francetvinfo.fr/chine-kachgar-perd-la-memoire-2240

ruelle du vieux Kashgar 04 Kashgar ruelle de la vielle ville 07

.

« La Vieille Ville » de Kashgar :

« Véritable caractéristique de la ville de Kashgar, la vieille ville se situe au Nord de la nouvelle ville .

Kashgar ruelle de la vielle ville 02 Kashgar la vieille ville 08

Elle est formée d’une multitude de ruelles et de petites allées où il est très facile de se perdre . Une balade dans ces ruelles vous permettra de découvrir la culture ouïgoure ainsi que son histoire .  Les ruelles sont bordées de maisons traditionnelles en pisé et d’échoppes ouïgoures s’étendant sur plus de quatre kilomètres carrés .

Kashgar la vieille ville 09

La vieille ville, riche d’une histoire de plus de 2 000 ans, se compose d’un quartier résidentiel à l’Est, désormais payant .  Plus de 2450 personnes de 603 familles, tous Ouïgours, résident ici mais ce chiffre tend malheureusement à diminuer .  La plupart des maisons sont transmises de génération en génération depuis plus de quatre siècles .  La structure des habitations, de même que les couleurs restent inchangées depuis, semble-t-il, la nuit des temps .  Suivant la culture ouïgoure, les maisons sont construites sur deux niveaux et peuvent posséder jusqu’à 20 chambres où cohabitent alors quatre générations sous un même toit .

Kashgar  la vielle ville 02 architecture ouighour traditionnelle

Au Nord-Est de la vieille ville, il est également possible de visiter un pan des anciens remparts hauts de 10 mètres et datant de plus de 500 ans . »

Touristes chinois à Kashgar

« Les Ouïgours sont en passe d’être folklorisés par le gouvernement de Pékin .  Un quartier de Kashgar a même été transformé en «village typique ouïgour » pour les touristes .  L’entrée est payante, les maisons peuvent être visitées .  Les touristes chinois raffolent de ce folklore . »  Extrait de :  http://www.lactualite.com/actualites/monde/nous-vivons-dans-un-camp-de-concentration-a-ciel-ouvert/

 

Mais Kashgar, c’est aussi le marché :


« Kashgar se trouve aux confins de la Chine entre le terrible désert de Taklamakan, les hautes montagnes TianShan, du Pamir et les pics gelés du Karakorum .

Ce « marché du dimanche » se tient à l’intérieur de la ville, derrière « l’Asia market » et au nord-ouest du Muséum sur la carte .

carte Kashgar centre  old city 02

kashgar le grand Bazar 05 kashgar le grand Bazar 04

kashgar le grand Bazar 04 bis

On y trouve absolument de tout .

Kashgar  la vielle ville 03 marché du dimanche kashgar le grand Bazar 06

Kashgar la vielle ville 03 bis marché du dimanche kashgar le grand Bazar 06 bis

Ici, il s’agit bien du marché du dimanche au nord-est du quartier payant de la vieille cité ; bien faire la différence avec la foire aux animaux qui a lieu également le dimanche, mais en dehors du centre-ville et à l’est de Kashgar .

kashgar le grand Bazar 06 quater

Kashgar 05 au marché ou Bazar du dimanche de Kashgar

.

La foire aux animaux, dite « marché du dimanche de Kashgar » ou également « grand bazaar« , se tient ici depuis plus de 1500 ans .

L’est de la ville est transformé en un énorme bazar, de grandeur de 17 ha, y compris 21 marchés professionnels .  Il est le plus grand marché international du Nord-Ouest de la Chine, où se réunissent les paysans, les négociants et les commerçants des régions et pays voisins .  Il y aurait plus de 5000 étals et à peu près 100 000 personnes par jour .  Les gens viennent de toute l’Asie centrale pour venir faire des affaires .

Le marché offre une grande variété de produits : artisanat, bétail, légumes, vestes, étoffes, tapis, couvertures brodées, etc… .  Vous pourrez trouver de l’artisanat du Pakistan, des foulards de Turquie ou encore des fruits secs d’Arabie Saoudite .  Grâce à son brassage des cultures, le marché de Kashgar est une expérience unique pleine de couleurs et de saveurs . »

carte Kashgar centre sunday Bazars

Kashgar tient son importance de sa position (à 1335 mètres d’altitude) au pied des montagnes du Pamir, elle contrôle l’accès des hauts cols et des grandes routes commerciales vers l’Asie centrale .  La ville s’anime le dimanche lorsque des milliers de paysans arrivent de la campagne pour le grand bazar .

Kashgar 05 au marché du dimanche de Kashgar Kashgar 06 au marché du dimanche de Kashgar

marché au animaux de Kashgar 05 marché au animaux de Kashgar 01

marché au animaux de Kashgar 02 bis un mouton vaut 2000 yans

2000 yuans le mouton ! …  Non, non, non, je ne baisserai pas mon prix !

Une très grande foire aux animaux, des acheteurs potentiels jaugent les moutons de Tartarie, dont l’arrière-train fournit plusieurs kilos de suif, des ânes, des chevaux, des brebis, des étals de viande, de fruits, de pains, etc… .

marché au animaux de Kashgar 04 marché au animaux de Kashgar 03

Kashgar 04 au marché du dimanche de Kashgar Kashgar 03 yak au marché de Kashgar

Cohabitation entre les yaks du Tian Shan et du Pamir et les chameaux de Bactriane du Taklamakan et du Karakul

marché au chameaux de Kashgar

marché aux animaux de Kashgar 12  du dimanche de Kashgar marché au chameaux de Kashgar 10 ou 20 000 yans selon la bête

Le marché au chameaux de Kashgar est encore existant aujourd’hui

10 000 à 20 000 yuans le chameaux, suivant la qualité de la bête

.

Ne croyez surtout pas que le sujet est épuisé … un chameau ça a la vie dure et c’est très résistant ; vous allez vous en apercevoir sur le « n°10 bis » .

Mais demain est un autre jour .

.

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

.

P.S. : 

(*1)  Se gourer ou se gourrer ?  de l’arabe gurur (« tromperie ») qui est passé par l’espagnol engorrar « embarrasser, ennuyer » avant d’arriver en France vers le XVII ème siècle dans le sens de falsifier .  Voilà pourquoi on le trouve parfois sous la former argotique de « se gourrer » ; mais en 1949 sur un poème de Raymond QUENEAU, mis en musique par Joseph KOSMA  et interprété par Juliette GRECO, Raymond QUENEAU adopte déjà la forme « se gourer » avec un seul « r » dans « Si tu t’imagines » (http://musique.ados.fr/Juliette-Greco/Si-Tu-T-Imagines-t101671.html) .

Certaines images ou texte entre guillemets, proviennent de :

 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

12345...7
 

lasixfr |
synthroidfr |
ciprofr |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Bâtir au Féminin fait son R...
| Les Sportifs-Chasseurs
| Statistiques baseball Ile d...