• Les Tricycles

    Les Tricycles

    Tricycle couché avec carriole

  • En juillet 2008

    En juillet 2008

    Devant le parlement de Bretagne

  • Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT  juillet 2008

    Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT juillet 200

  • Au Thabor

    Au Thabor en Juillet 2008

  • « Catrike Expédition » avec un Rolhoff et un pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant…

    Le Cartrike à travers le Caucase le 11 aoôt 2014

    Le Catrike à travers le Caucase le 11 août 2014

  • Moyeu arrière Rolhoff

    Moyeu arrière Rolhoff

    Après 20 000 kms et un coup de polish, il semble neuf ... !

  • pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant 02

    pédalier Schlumpf Speed drive à l'avant 02

  • Arrivée à Osaka le 11 décembre 2014

    Arrivée à Osaka 01

    Un peu perdu avec tous ces kanjis pas facile de trouver sa route .

  • Laurent bivouaque à tokaïdo

    Laurent bivouac tokaïdo

    Asiatrek va vers son but : atteindre le Mont Fuji ; ici bivouac le 14 décembre 2014

  • Accueil
  • > Archives pour novembre 2014

20 000 kms en Tricycle couché n°10 sexies ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 19 novembre 2014

Bonjour,

 

J’ai enfin de très bonnes nouvelles de Laurent et du devenir d’Asiatrek …  C’est reparti mon « qui-qui » … ou mon Laurent (selon votre choix) ! 

Laurent col d'Irkestan dans les TianShan aprés le Sary Tash Kirghizstan 16 nov 2014

Le Massif des Tian Shan entre Sary Tash et le col de l’Irkeshtam, Kizrghizstan, 16 novembre 2014 (dixit Laurent)

Cela signifie qu’il est en route vers Kashgar ; alors vous pouvez deviner mon soulagement … il est parti pour y arriver sans baisser les bras (je devrais plutôt dire le pavillon car l’identité 4w64g-drapeau_normandnormande, que je salue au passage, est bien présente sur le mât du tricycle) .

.

Je n’ai rien d’autre à communiquer ce soir que mon plaisir de voir Laurent s’engager dans une fin de périple qui a encore énormément de choses à nous apporter .

Les jours passent vite ; Laurent a atteint les baraquements d’Irkeshtam qui servent aux camions pour se ravitailler avant de traverser la frontière chinoise :

Camion attendant de passer la frontière chinoise à Irkeshtan pass 01 Village d'Irkeshtam 02

carte d'Irkeshtam pass carte d'Irkeshtam pass 02

Camions à Irkeshtam Pass

Cependant Laurent nous envoie le photo de deux cyclistes australiens qui n’étaient pas pris dans ce défilé …

Laurent et deux cyclistes australiens au col d'Irkeshtam mercredi 19 nov 2014

Tout arrive à qui sait attendre … Il y a une heure (j’écris cette portion d’article le jeudi 20 novembre à 9H20 du matin) « Laurent est arrivé é é, sans s’presser er er … » à Kashgar et il a filé tout droit au bazar pour se restaurer (voir la vidéo ci-dessous)

" target="_blank">/57a317a2a21147118163851468800_18cd20a7e5f.4.6.12204346749781119599.mp4″][/video]

Si jamais cette URL ne marchait pas (théoriquement vous devriez voir une page intitulée « 404 Not Found » apparaître ; il suffit de fermer la page et la vidéo apparaît) en voici une autre :

Laurent arrive à Kashgar le 20 novembre 2014

https://v.cdn.vine.co/r/videos/57A317A2A21147118163851468800_18cd20a7e5f.4.6.12204346749781119599.mp4?versionId=ecdMC6xyoO_6stTc4gp0D5c6Vf8mfa5n

J’ai cru qu’il allait dévorer le support de la brochette ; en tous cas, heureusement que personne ne s’est approché pour lui serrer la main ; je pense qu’il l’aurait mordue … !

Pour se remettre dans le bain de Kashgar :

carte de la ville de Kashgar en entier 02 carte Kashgar  03

Ci-dessus, vous repérez bien, maintenant, le bazar où l’on peut manger toute la journée

vieillr ville 03 vieillr ville 04 vieillr ville 05 vieillr ville 06

.

Chose promise est chose due et vous avez un début de photos typiques ou atypiques de la vieille ville de Kashgar, comme je l’avais laissé entendre .

Marchand de pain dans la vieille ville 02 Marchand d'ail dans la vieille ville de Kashgar

marchand d'outils 02 marchand d'outils 01 marchand de poterie 01

marchand d'outils 05  Marchands  dans la vieille ville de Kashgar 09

.

.

Nous sommes le dimanche 23 novembe 2014

Laurent ne perd pas de temps si j’en juge par les photos qu’il nous fait parvenir :

Laurent découvre la police anti-émeute le veille de la graande prière le 21 nov 2014

« Policiers anti-émeutes dans les rues de Kashgar la veille de la grande prière » (dixit Laurent, il y a 3jours)

Laurent au Bazar de Kashgar devant un marchand de toques de fourrure 21 nov 2014

« Marchand de toques en fourrures de vison. Un à un les différents chapeaux sont dépoussiérés avec une tige et tapotés ; ensuite ils sont brossés et peignés. Bazar de Kashgar, Turkestan oriental. »  le 21 novembre 2014 .
Laurent au Mal bazar devant le bourrelier qui travaille à la demande 23 nov 2014
« Mehmet, bourrelier à la demande. L’artisan travaille au cœur du Mal bazar, le grand marché aux bestiaux du dimanche à Kashgar photo prise il y a  6h «   envoyé le 25 novembre 2014 .
Et puis le fameux mouton à queue grasse que nous avons déjà vu sur le http://jmmartin.unblog.fr/2014/10/20/20-000-kms-en-tricycle-couche-n10-ou-en-passant-par-la-chine/   mais cette fois pris par Laurent toujours le 23 novembre 2014 (je vous rappelle que c’est le grand marché du Dimanche) :
Laurent au Grand marché des animaux du diamnche à Kashgar - mouton à queue grasse 25 nov 2014
« Mouton à queue grasse en vente sur le Mal bazar, marché dominical de #Kashgar Turkestan oriental ».
Laurent au Grand marché des animaux du diamnche à Kashgar - mouton à queue grasse égorgé 25 nov 2014
« Mouton à queue grasse en train d’être égorgé, monton à queue grasse prêt à être débité, carcasse de mouton à queue grasse, clients en train de déguster du mouton à queue grasse. Mal Bazar, marché dominical de Kashgar, Turkestan oriental. »
Tout ici est improvisé ; cela semble plus structuré dans la ruelle aux bouchers de la vieille ville :
boucher 01 Kashgar ruelle de la vielle ville allée des bouchers 02
Kashgar ruelle de la vielle ville allée des bouchers Kashgar ruelle de la vielle ville allée des bouchers 04
Quoi que …?
.
Pourtant on ne fréquente pas impunément le grand marché de Kashgar sans être atteint de la fièvre acheteuse …
Laurent 26 nov 2014
Cette photo vient d’être envoyée le 26 novembre 2014 .
.
Ce même 26 novembre à 13h30 (5h30 GMT) 11 émeutiers ouïghours auraient lancé des explosifs dans une rue commerçante de Yarkand (Yarkand est située à 200 kms au sud-est de Kashgar ) .
carte du Talamakan 03 bis
Yarkand s’appelle aussi Saché en chinois .
 
 
L’AFP se contentant d’un communiqué liminaire ne citant même pas la ville où cet événement s’est déroulé attendant certainement l’article de « Chine Nouvelle » pour voir ce qui est autorisé à diffuser ou pas !
 
 
.
.

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

J.M.  MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°10 quinquies ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 16 novembre 2014

Bonjour,

 

Je reviens d’un court séjour à Marrakech où j’ai pris le « chems » (soleil en arabe) et ai revisité, entre autre, la villa « Majorelle » IMGP9343 IMGP9344

IMGP9354 IMGP9347

IMGP9373

Il a été particulièrement difficile de ne sélectionner que cinq images tellement tous les coins du jardin s’améliorent d’années en années (voir qui était Jacques Majorelle sur : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Majorelle) .  Je vous ai épargné l’image de la stèle d’Yves Saint-Laurent, même si elle s’embellit depuis 2008 .

IMGP9340

Je n’ai pas pu résister à vous en envoyer une sixième .

Le jardin MAJORELLE contient une très grande variété de formes et d’essences végétales collectionnées, provenant des cinq continents, faisant de Jacques MAJORELLE un des plus important collectionneur de plantes de son époque .  

IMGP9364

Depuis sa restauration par Yves Saint-LAURENT et Pierre BERGER, le jardin ne fait que s’embellir sous l’égide de « la fondation Pierre BERGER-Yves Saint-LAURENT » qui en assure la pérennité et l’ouverture au public dans la continuité de l’esprit qu’avait insufflé Jacques MAJORELLE en 1947 .

.

.

Pendant ce temps, Laurent HOUSSIN prenait le temps de faire une petite randonnée dans le sud de Bishkek :

Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 01 Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 03 Mts Célestes

Laurent s’est donc payé une petite randonnée dans l’Ala Archa National Park pour aller voir les « Monts Célestes » … (Tian = céleste et Shan = montagne ; alors monts du ciel ou monts divins … ?)

Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 04 Mts Célestes Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 05 Mts Célestes Laurent HOUSSIN le 5 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 02  Mirgulya en rando Mts Célestes

Il rencontre à cette occasion une jolie randonneuse Kirghize, le 5 novembre 2014, dont l’utilisation d’un homme de bât semble être en cohérence avec son portrait … (j’ai volontairement grossi la première image en grossissant également le trait …) .

Laurent HOUSSIN le 12 nov 2014 au Parc de Ala Archa national Park 06 Mts Célestes

Enfin le 12 novembre, Laurent est entrain de se préparer « one tchaï » bien chaud (avec sa nouvelle acquisition) car l’hiver s’annonce dur dans le « Tian Shan kirghiz » d’après Laurent ; or sur mes cartes je n’ai que carte du Kirghizstan fournie par Laurent 01 qui nous indique les montagnes Kirghizes et non pas les « Tian Shan » se trouvant en Chine    carte des routes autour du lac d'Issyk Koul et Son Koul  jusqu'à Bishkek 02 carte des routes jusqu'à Kashgar 03 ; mais cette dernière carte tendrait à donner raison à Laurent :

carte Tian Shan  01 quoi que … carte du Talamakan 01 bis

 

Dans mon dernier article, je vous avais promis, pour patienter, une dernière visite de Kashgar mais avec un oeil plus pragmatique posant des questions naïves qui peuvent déranger (du genre : « mais d’où vient l’électricité ?) …  Vous n’allez pas être déçus .

Cependant les conditions géographiques sont également très prégnantes à Kashgar avec la proximité du Taklamakan :

« Aujourd’hui un vent de sable venu du désert du Taklamakan rend l’atmosphère brumeuse, une poussière insidieuse s’infiltre partout, je tousse… »  Extrait de :  http://cathahk.blogspot.fr/2013/09/kashgar-xinjiang-chine.html   en septembre 2013 .

Taklamakan 06 tempête de sable

Sur cette image satellite, on voit bien la tempête de sable se lever sur le Taklamakan

« Le Taklamakan est vaste, sablonneux à 85% (dunes), minéral,  montagneux, parsemé d’oasis .
Un désert en chantier :
La vie est fixée dans de vastes oasis où dans les centres industriels créés par les Chinois qui traitent là le charbon et différents minéraux provenant des mines alentours par des voies ferrées et convois dédiés. Les ouvriers et leur famille sont logés sur place.  Ces centres, ainsi que les villes traversées ont souvent leur propre centrale atomique. J’ai dormi 36h… en 1500 kms donc (3000:2), j’ai pu compter depuis ma fenêtre,  9 centrales atomiques, toutes en pleine ville (pas au centre), sans protections spéciales, à côté des habitations,  des rues. Celle de Kashgar de 4 réacteurs est à 150 m de la gare. Un cyclo japonais, voyant que la majorité des Chinois se déplacent en scooter électrique dont les batteries se rechargent sur le secteur (220V), me disait  » mais d’où provient leur électricité? «
Des millions de m3 de béton ont été coulés dans des aménagements colossaux, routes, autoroutes, ponts, tunnels, champs d’éoliennes, murs et digues protégeant de l’ensablement, canaux amenant l’eau.
Dans les villes les bulldozers,  les tractopelles sont à l’œuvre,  creusant et éliminant tout ce qui gêne les nouveaux aménagements.  Des voies surélevées sont en chantier, des avenues ouvertes, des buildings et logements en construction…
Entre les centres industriels, les paysans cultivent et regagnent des terres sur le désert. Des milliers d’arbres ont été plantés pour arrêter le sable et la poussière,  fixer l’humidité,  protéger les cultures… »
Taklamakan 15 vers Urumqmi 01  centrale atomique
Régis Régis qui a rédigé cet article sur le blog de Sylvie D. Sylvie D  dit JannieSylvie D. 02, a cru qu’il n’y avait pas de dangers parce qu’on lui a affirmé plus tard (lire la totalité de son article) que ce n’était qu’une centrale au gaz … !
(« Rectificatif: Selon Pierre, notre webmaster, ce que j’ai pris pour des centrales atomiques seraient des centrales à gaz. Me voilà rassuré.« )
.
Une centrale à gaz se repère par la grande tour rouge et blanche qui envoie les produits de la combustion plus haut dans l’atmosphère .  Mais rien n’empêche de combiner deux sources d’énergie …
centrale combiné gaz
centrale thermique au gaz image d'une centrale à gaz
.
Or, il est nécessaire de savoir que les deux grosses tours de ciment, que vous voyez sur la photo avant celle de Régis dans la maison de thé, sont des tours Aéroréfrigérantes .
« Dans une centrale à gaz « Il y a les risques d’affections respiratoires dues aux très fortes émissions de SOX (oxydes de soufre) et de NOX (oxydes d’azotes), et de micro-particules, etc..  6000 tonnes par an issues de la combustion du gaz.
Ils nous alertaient (les professionnels de santé) aussi sur les risques de propagation de la légionellose, qui provoque régulièrement des accidents mortels en France, et dont la première cause est le voisinage de Tours Aéroréfrigérantes (TAR). « 

Extrait de :  http://www.saintines.net/?p=724

centrale nucléaire de Nogent sur seine -Aube- 04 vue d'avion 2 tours aéroréfrigérantes centrale nucléaire de Nogent sur seine -Aube- 03
Il s’agit ici de la centrale atomique (ou de la filière nucléaire) de Nogent sur Seine, en France (Aube), à 50 kms à l’ouest de Troyes
centrale nucléaire de Nogent sur seine -Aube - 05 vue EDF
Image et présentation EDF de la même centrale … !
Dites-le avec des fleurs …
Dans toutes centrales en général :
« A SAVOIR : Pour éviter un trop grand échauffement du cours d’eau, un réfrigérant atmosphérique peut être utilisé (réfrigération en circuit ouvert ou fermé) pour y refroidir l’eau avant son rejet dans la rivière.
Ces eaux usées, dont les quantités varient énormément selon la nature du combustible et les conditions d’exploitation de la centrale, peuvent également contenir des matières en suspension (métaux lourds, acides, produits alcalins, ammoniac, huile…).

Le traitement de ces eaux usées est essentiel, et requiert l’usage de procédés physiques, chimiques et thermiques.

Impact pour l’homme et son environnement
Pour l’être humain, les effets néfastes des centrales thermiques peuvent s’exercer soit directement sous l’action des gaz nocifs sur l’organisme (affection des voies respiratoires…), soit indirectement par le biais de la chaîne alimentaire ou des dégradations du cadre de vie.
Les retombées de polluants peuvent également avoir des effets néfastes sur les forêts, les lacs et les fleuves, susceptibles de conduire à long terme à d’importantes dégradations du paysage.
La dégradation des paysages est également une conséquence néfaste des centrales thermiques (construction des voies de transport pour acheminer les combustibles et évacuer les résidus…). »
centrale Bugey 1 centrale du Bugey 02
Ici, c’est la centrale du Bugey où Quatre réacteurs de la filière des réacteurs à eau pressurisée (REP) fonctionnent à une puissance nominale unitaire d’environ 900 mégawatts électriques .  Les réacteurs sont refroidis par l’eau du Rhône : directement en ce qui concerne les unités no 2 et 3 (puissance unitaire de 925 MW), alors que les unités no 4 et 5 (puissance unitaire de 905 MW) sont chacune refroidies par 2 tours aéroréfrigérantes de 128 mètres de hauteur .  Ceci se passant à moins de 35 kms à l’est de Lyon et à 19 kilomètres d’Ambérieu-en-Bugey, (sur la commune de Saint-Vulbas (Ain)) … !!!
.
J’ai été obligé de vous fournir des exemples français pour que vous puissiez comparer de visu ce que certains gouvernements tiennent à cacher .  Si nous revenons à Kashgar, vous allez pouvoir lire l’extrait suivant :
« Il existe une réelle volonté de l’Etat de préserver cette richesse historique et culturelle bien que les habitations ne soient pas conformes aux règles en matière de catastrophe naturelle telle qu’un tremblement de terre. »
.
Il me semble inutile de rajouter le moindre commentaire sur cette assertion .
Je vous avais prévenu, les questions naïves engendrent souvent des réponses redoutables .
J’ai cependant gardé, par-devers moi, quelques autres images plus pittoresques du vieux Kasghar qui feront un peu plus rêver que les images précédemment fournies …
.
.
Voici une image complètement anachronique par rapport à cet article sur la Chine mais qui correspond au temps (chronos sans mètres mais géré avec maestria)  de Laurent :
Laurent Place Ala Too relève de la garde Bishkek 14 nov 2014
« Je voudrais du foie gras de canard, pas de l’oie ! Relève de la garde Place Ala-Too, Bishkek, 14 novembre 2014″ (dixit Laurent)
Nous avons testé et détesté durant notre dernière guerre ceux qui marchaient (pas Georges) comme ça et qui semblaient sans foi ni loi … !
Mais j’aime beaucoup celle de Laurent .
Bishkek place Ala-Too 01 Bishkek place Ala-Too 02
Pour rester dans le « dites-le avec des fleurs » …
.
Ceci va clore le quinquies .  Cependant une petite surprises vous est réservée dans le sexies ….

 

Mais …

Demain est un autre jour 01 ter

 

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en tricycle couché n°10 quater ou « En passant par la Chine »

Posté par LPBSM le 3 novembre 2014

Bonjour,

Puisque Laurent ne nous donne toujours pas de nouvelles en « live » (les dernières connections sur face de bouc 01 sont datées du 26 octobre 2014  face de bouc 09 bis

marché au animaux de Kashgar 05  face de bouc 15

Ici la version Kashgar …

 Possible explication : « Les communications sur Internet dans le Xinjiang sont particulièrement surveillées par les autorités chinoises, qui n’avaient pas hésité en 2009 à couper durant des mois les accès au web après une violente émeute à caractère interethnique à Urumqi. »   15 mai 2014

 

… même si le 20 octobre 2014 est une date anniversaire qu’il est difficile de ne pas évoquer sur ce blog … ) .

anniversaire du départ de Laurent 20 octobre 2014

 Pour ceux qui l’ignoreraient encore, Laurent est parti le 20 octobre 2013 du Mont Saint-Michel ; donc il y a un an jour pour jour !

.

Pourtant, à ce jour, j’ignore toujours sa position en Asie centrale .

.

Souvenez-vous de son arrivée à Bishkek le 18 août 2014 :

« Arrivé à  Bishkek, capitale du Kirghizistan, je suis sous le charme du Kirghizistan. Des gens extrêmement gentils… Merci Adilet pour cette image.

 je suis en cours de demande du visa chinois. Un premier refus m’a été signifié car mon passeport était trop vieux. C’est un modèle delphine de 2005 dont la partie photo est abimée. L’ambassade de Chine n’en veut pas. Malgré la présence d’un autre visa chinois de 2013. En allant récupérer les 160 dollars (cher visa), j’ai présenté à tout hasard mon nouveau passeport. L’agence a pris les deux et m’a assuré que c’était bon.
Laurent passeports 2
Passeports de Laurent x 2
Bref, je n’y crois qu’à moitié…
.
Si ma demande de visa est refusée je suis coincé. Asiatrek s’arrête ici. A moins que je ne file vers le nord du Kazakhstan vers Astana et transiter par la Russie puis la Mongolie et encore la Russie pour arriver au Japon ? Je ne me vois pas prendre l’avion… Bref, j’ai des doutes.
.
Si j’obtiens ce visa chinois, trois possibilités de parcours sont envisageables :
.
-  Filer vers Almaty  Kazakhstan me rendre vers Umruqi, c’est plat, simple.
-  Prendre la route vers le col de Torugart à 3752 m, ce qui serait le plus simple en terme de route, pas en tracasseries
M’enfiler toutes les montagnes jusqu’à Osh vers le col de l’Irkeshtam et ses 3000 m. Plus simple de passage mais vraiment beaucoup de dénivelé avant d’arriver à Osh…
carte du Kirghizstan fournie par Laurent 01
Si je choisi cette dernière route, je demanderai le visa Tajik pour aller me balader un peu dans ce pays et dans les Pamirs que j’avais envisagé de découvrir lors des premiers tracés d’Asiatrek.
Mon idée étant quand même de me mesurer au désert du Taklamakan. J’ai peaufiné mon approche des grandes chaleurs au Kazakhstan et augmenté ma capacité d’emport d’eau à pratiquement 20 litres.
L’un de mes défauts est de ne pas arriver à me lever très tôt le matin pour partir à la fraîche et me poser à midi pour pédaler en soirée. Je pars quand je suis prêt et têtu comme une mule, j’avance même en plein cagnard. »
.
Dixit Laurent HOUSSIN dans  « Asiatrek en route vers la Chine… Ou pas. On the way to China or… not !« 

.

Je vais donc, en attendant, vous refaire un dernier tour de la ville de Kashgar, littéralement « la caverne de jade » en Ouïgour, sous d’autres angles .

drapeau-du Ouïgouristan 01

 

Aujourd’hui, en 2014, la ville compte environ 600.000 habitants (350 000 en 2008 English.eastday.com. Retrieved 24 December 2008…) .  Les Hans (ethnie dominante au pouvoir) sont, au pourcentage, non encore prépondérants au Xinjiang mais y travaillent très sérieusement .

Cependant, dans la comptabilité des « Ouïgours », rentrent, les Ouzbeks, les Kazakhs, les Kirghizs, considérés tous comme « musulmans » par le régime chinois, ainsi que les Tatars, les Mongoles et ceux du peuple Doungane qui dérive du peuple Hui de Chine (communauté reconnue officiellement comme minorité par la République Populaire de Chine et vivant en majorité, environ 10 000 000 de personnes, à l’ouest de la Chine) .

Mosquée de Kashgar 04

« En Chine, il ne fait pas bon vivre, et notamment dans la région de Xinjiang à majorité musulmane où les autorités ont décidé de mener la vie dure aux musulmans en décourageant la pratique de l’Islam dans leurs foyers mais aussi dans les écoles.

Selon le journal anglophone chinois Global Times, le gouvernement a fait signer à tous les chefs d’établissements des écoles primaires et secondaires de la ville de Kashgar dans l’ouest de la Chine, un engagement afin de «  défendre l’école contre l’infiltration de la religion  ».

Le journal ajoute que «  les personnes de moins de 18 ans, les instituteurs et les membres du parti communiste ne doivent pas pratiquer la religion, que ce soit à l’école ou chez eux  ».

De plus, les mineurs de la région se voient interdire l’accès aux mosquées. Pékin fait tout pour empêcher la pratique de l’Islam dans les régions à majorité musulmane. Le gouvernement attribue même l’origine des “violences terroristes et séparatrices” à l’influence étrangère “djihadiste”.

Les musulmans, eux, accusent le parti communiste de pratiquer une répression à grande échelle  « 

Article posté le 30 octobre 2014 par Halalbook dans En vrac  .

.

Autre approche, mais même revendication :

« La pratique de l’islam dans de Xinjiang est réglementée par les autorités chinoises. Inutile de parler de liberté de culte dans le pays où le simple fait d’avoir un deuxième enfant est un délit. Durant le mois de Ramadan, il est  par exemple interdit aux  fonctionnaires ainsi qu’aux étudiants de jeûner. Dans le secteur privé, les musulmans qui refusent de manger les repas offerts par leur société se voient privés de leur prime annuelle quand ils ne perdent pas tout simplement leur emploi. Enfin, les fidèles qui souhaitent participer à la prière de Tarawih doivent s’enregistrer auprès des autorités. »

Extrait de :  http://www.ajib.fr/2012/11/ouighours-chine-discriminations/

.

Pour plus de précision, lire l’excellent article du 29 septembre 2011 :

 http://www.axl.cefan.ulaval.ca/asie/chine-region-auto-ouigoure-Xinjiang.htm

 

La campagne « Objectif beauté »

La municipalité du Xinjiang a lancé en 2013  une vaste campagne intitulée « Objectif beauté » incitant les musulmanes à ne plus porter le hijab .  Les autorités locales ont installé des check-points dans les rues dans le but de contrôler l’identité de toute passante voilée .

poste de contrôle objectif beauté dans les rues de Kashgar 01 30 nov 2013 poste de contrôle objectif beauté dans les rues de Kashgar 02 30 nov 2013

Poste de contrôle « Objectif Beauté » dans les rues de Kashgar

http://www.fait-religieux.com/monde/asie-pacifique/2013/11/30/chine-une-campagne-contre-le-voile-risque-d-attiser-les-tensions-au-xinjiang

3057730355_1_5_4WmXv9ID

« Objectif au dès beauté » … !

http://eglasie.mepasie.org/asie-du-nord-est/chine/2014-08-14-les-ouighours-denoncent-un-ab-massacre-d2019au-moins-2-000-personnes-bb-le-27-juillet-dernier

 

 Comme vous en avez une pâle idée, pour écrire ces quatre derniers articles, j’ai été obligé de parcourir entre 200 et 300 blogs et sites, pour me faire une opinion sur le ressenti que pouvait en avoir eu les un(e)s et les autres .

J’ai cependant été très étonné, tout au long de mes consultations, de ne voir que très peu de blogs parler de ce qui apparaît comme le plus voyant dans les rues du vieux Kashgar ou au marché aux animaux du dimanche, et qui marque ostensiblement l’appartenance à une ethnie, bien mise en évidence par le port du « chapeau » ou de la casquette, ou de la toque .

http://www.edelo.net/routedelasoie/kashgar.htm  est bien un des rares blogs à y faire allusion  ; ce qui est, somme toute, assez étonnant dans la mesure où c’est la première chose qui se voit … ?

« … jouer à mettre un nom d’ethnie sur chaque visage : l’ouïghour et sa calotte quadrangulaire, le kazakh et sa toque de fourrure, le kirghiz et son chapeau rond de mouton retourné, l’ouzbek et sa calotte de coton blanc, … »
.
Puisqu’on nous le propose, pourquoi se priver ?  Alors, jouons :
chapeau Kazakh Toque de mouton retourné Kazakh bis
Alors … ?  Kirghiz ou Kazakh … ?
Raté ou gagné ; c’est une toque ouïghoure (en général la barbe l’accompagne … mais il y a des exceptions !)
dopa ouïgour 02 dopa ouïgour 03
Dopa Ouïgour ou calotte de coton Ouzbek … ?
Là, vous avez tous réussi ; Oui, sans vous être trompés … !
Ouzbekh 01 Ouzbekh 02
Et là …Calotte de coton Ouzbek …  ou Dopa Ouïgour  ?
Bon, encore une fois gagné … !  C’est bien la calotte blanche ouzbek .
.
Maintenant, un peu plus difficile :
casquette Ouïghour 01  casquette Ouïghour 02 Un père Ouïghour et sa fille sa casquette ressemble à celle de nos grands pères
Casquette Ouïgour ou casquette Mao … ?
.
casquette Ouïghour 03 casquette Mao 06
Et ici, casquette Ouïgour ou casquette Mao … ?
Réponse : le gavroche sur la gauche porte une casquette ouïgour ; en revanche l’homme sur l’image de droite porte une casquette Mao .   Pour mieux la reconnaître regardez attentivement la forme de la visière … !
.
Allez, juste un dernier effort sur les toques (non, pas sur les TOC …) :
 Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 06 Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 07
Cela a toute les chances d’être une toque Kazakh
Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 02 toque Ouïgour 01
Mais, ça se complique avec les toques ci-dessus …  les fourreurs de Kashgar les vendant aussi bien à des ouïgours qu’à des kirghizs …
Kashgar la vielle ville 09 le chapelier  Toque de mouton retourné Kyrgyes.jpg 05
qu’à des …
.
Tout semble être un joyeux melting-pot !
vieux ouighours sept 2010
Même si on peut apercevoir de la cohabitation, mais avec des regroupements marqués …
Kashgar vendeur acheteur marchand 04
Kashgar la vielle ville 05
… ce n’est pas toujours  le cas ; à la « maison de thé », on peut se côtoyer et même échanger
Conclure le marché 01
Sur cette image, nous avons un dopa, une casquette Mao et une calotte ouzbek
Je vais terminer sur le sujet en vous posant une colle :
Dounganes du Kazakstan
Qui sont ces gens qui portent une calotte noire (donc pas ouzbek), une casquette ouïgour et un chapeau de type soviétique et qui appartiennent à la même communauté … ?
.
.
Réponse : Ce sont des Dounganes réfugiés au Kazakhstan …
Là, franchement, c’était introuvable mais il fallait bien que le jeu prenne fin !
.
Demain sera un autre jour, où nous aborderons le problème du Taklamakan et le problème de l’énergie sur Kashgar ; une petite balade en centre ville nous fera également du bien après avoir approché des sujets aussi lourds et délicats .
.
Mais   Demain est un autre jour 01 ter   …
J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais
 

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

 

lasixfr |
synthroidfr |
ciprofr |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bâtir au Féminin fait son R...
| Les Sportifs-Chasseurs
| Statistiques baseball Ile d...