• Les Tricycles

    Les Tricycles

    Tricycle couché avec carriole

  • En juillet 2008

    En juillet 2008

    Devant le parlement de Bretagne

  • Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT  juillet 2008

    Sur la place de la Mairie avec J-J. DUPRAT juillet 200

  • Au Thabor

    Au Thabor en Juillet 2008

  • « Catrike Expédition » avec un Rolhoff et un pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant…

    Le Cartrike à travers le Caucase le 11 aoôt 2014

    Le Catrike à travers le Caucase le 11 août 2014

  • Moyeu arrière Rolhoff

    Moyeu arrière Rolhoff

    Après 20 000 kms et un coup de polish, il semble neuf ... !

  • pédalier Schlumpf Speed drive à l’avant 02

    pédalier Schlumpf Speed drive à l'avant 02

  • Arrivée à Osaka le 11 décembre 2014

    Arrivée à Osaka 01

    Un peu perdu avec tous ces kanjis pas facile de trouver sa route .

  • Laurent bivouaque à tokaïdo

    Laurent bivouac tokaïdo

    Asiatrek va vers son but : atteindre le Mont Fuji ; ici bivouac le 14 décembre 2014

20 000 kms en Tricycle couché n°9 ter

Posté par LPBSM le 15 août 2014

Bonjour,

Jeudi 14 août 2014

Nous avons reçu, comme vous, deux photos de Bishkek de la part de Laurent .   L’une ne vous a pas été étrangère car vous saviez pertinemment où la situer, après la lecture du n°9 .

.Bishkek statue de Manas 10 prise par Lauent

La seconde Biskek Laurent argent iranien avec ce commentaire : « Je ne pouvais rendre mon hôte plus heureux en lui offrant deux billets iraniens .  500 rials avec la prière et le 2000 avec la Kaaba .  Il est Haji »,

appelle quand même à quelques petites explications supplémentaires :

  • Je vous rappelle que 50 000 rials = 1,52 euros et que les iraniens comptent en « toman » 50 000 rials = 5000 tomans
  • Que le « Haji » est celui qui a fait son voyage à La Mecque Haji la mecque 01  Haji la mecque 03 Haji la mecque 02

 

.

.

Maintenant, je vais revenir à nos moutons, chèvres et chevaux kirghizes pour vous reparler du tunduk et de sa fabrication .

Il faut déjà infliger une courbure à un bois « dur » pour obtenir le rayon de la couronne ou de « la porte du ciel » ce que signifie littéralement « tunduk » en kirghize .

tunduk 17 courbure du cercle tunduk 18 courbure du cercle avec et sans ouks

Sur la deuxième image ci-dessus vous avez le résultat du premier cintrage brut au-dessus (avec une jonction assurée par une cheville de bois) et sur le tunduk du dessous, les mortaises des « ouks » (les perches qui viendront s’y insérer) sont déjà percées .

Cette opération est particulièrement délicate :

tunduk 04  mais surtout celle-là  tunduk 05 mortaise du dôme -16 ou 12

correspondant aux petites mortaises qui vont former le dôme proprement dit ; beaucoup plus proche du bord, le percement risque de faire éclater le bois .

Ces petites mortaises peuvent être au nombre de 12, 16 ou 20 et même 24 .

tunduk 08 tunduk 13 tunduk 15

.tunduk 11

Mais à quoi peut bien servir une structure aussi performante si elle ne repose pas sur une base aussi démontable qu’elle ?

tunduk 03

La yourte (mais ne devrais-je pas dire : « les différents type de yourte ») ont toutes un point commun : elles sont transportables .

tunduk 19 le kerenge et une structure de porte yourte kirghize 13 tunduk 10

Pour assister au montage, vous pouvez consulter le site ci-dessous assez explicatif même si vous n’en comprenez pas la langue .

http://tumar.com/en/craft/boz-ui-yurta-description-and-construction-order-boz-ui

yourte kirghize  07 yourte kirghize  04 yourte kirghize  05 yourte kirghize  06 yourte kirghize 10 yourte kirghize 11 yourte kirghize 02

Voilà, nous allons terminer en grandes pompes ce n°9 ter avec une dernière photo de Laurent à Bishkek :

.Bishkek qu'on quitte en grande pompe

Avec cette réflexion philosophique importante : « Ne jamais traîner dans une boutique » …

Je vais prendre mes quartiers d’été (pardon de fin d’automne si je me réfère au temps)  dans la steppe bretonne pour y coller mes chevaux vapeur dans un village de yourtes modernes qu’on appelle par ici : Mobil-home (j’ai quelques doutes sur le côté entièrement démontable du système …) .

Si mes calculs sont exacts 15 jours devraient entièrement suffire à cette transhumance ; donc, il resterait encore 1 mois entier à Laurent, après sa petite balade à Almaty, pour entreprendre le long voyage vers le col de « Torugart Pass » avant d’atteindre Kashgar .

.carte des routes jusqu'à Kashgar

Cela m’étonnerait quand même s’il n’allait pas voir la tour de Burana,

Tour de Burana 02  du 11ème siècle  carte du Kirghizstan

Le lac d’Issyk-Koul et celui de son « fils » Son-Koul (j’attire votre attention sur le fait qu’étymologiquement parlant, cette dernière assertion pourrait n’être qu’humoristique …) 

.carte des routes autour du lac d'Issyk Koul et Son Koul  jusqu'à Bishkek 02

 

J’essayerais cependant de fréquenter quelques caravansérails pour me tenir au courant de l’évolution des choses et pour obtenir la gratuité de connexion qui se paye 10 euros pour 8 heures dans ces villages .

Je préfère donc terminer sur des images revigorantes de villages de yourtes :

village kirghize  03 village kirghize  04

 

A vous revoir …

 

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9 bis

Posté par LPBSM le 13 août 2014

Bonjour,

Mercredi 13 août 2014

Six minutes en fin d’une émission de France inter : http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=949998  ;  mettez directement la lecture sur 46 minutes et vous aurez pendant six minutes l’écoute d’une très mauvaise liaison téléphonique où vous n’apprendrez rien de nouveau, si vous suivez régulièrement ce blog sur le voyage de Laurent .

La seule information intéressante provient de Skynet où l’on apprend qu’il a deux mois de visa au Kirghizstan, ce qui lui permet de prendre le temps de voir venir .

.

.

Donc, pour apporter un peu de contenu culturel, nous allons aborder maintenant ma dernière phrase du n°9 qui aurait pu paraître sibylline à certains, en visitant le « Osh bazaar » accessible au coeur de la ville de Bishkek (1 000 000 d’habitants) .

.carte de Bishkek centre 02

Bishkek Osh Bazaar 01 bis Bishkek Osh Bazaar 01 Bishkek Osh Bazaar 02 Bishkek Osh Bazaar 03 Bishkek Osh Bazaar 04 Bishkek Osh Bazaar 05

Mais pourquoi Osh ? 

Osh est la seconde ville en importance du Kirghizstan carte osh, souvent surnommée la capitale du sud (235 000 habitants), car séparée de Bishkek par plusieurs cols de plus de 3000 mètres d’altitude ; la région d’Och vit principalement de l’agriculture, avec des productions de coton, de riz, de tabac, de fruits et de légumes .

Le marché d’Osh est un des plus célèbre de la région Och grand marché 01 ; d’où sa renommée au sein de Bishkek .

.

Mais, aujourd’hui, le plus grand bazaar se trouve à environ 1 kms au nord du centre ville de Bishkek, au-dessus du cimetière nord,  et s’appelle « Dordoy market » .  Là, les marchandises arrivent directement de Chine à des prix défiant toute concurrence et dans des conditions de vente dont la rivalité ne peut se faire avec la location d’une boutique même à Osh bazaar :

.Bishkek Dordoy bazaar section vêtements 04

carte de Bishkek centre 01  Bishkek carte Dordoy market 02  Bishkek carte Dordoy market 01

Bishkek Dordoy bazaar plan 02  Bishkek Dordoy bazaar pain-naan 02

Comme vous pouvez le constater, sur l’avant dernière image, il est très facile de se perdre dans cette presque « petite ville » concentrée en tout et surtout en prix, ce qui fait venir des gens d’Almaty jusqu’à Dordoy bazaar de façon quotidienne .

Le « FK Dordoi » (club de Football du Kirghistan) appartient au groupe « Dordoi Association », propriétaire notamment du « Dordoy Bazaar », le plus grand marché de détail d’Asie Centrale et poumon économique du pays, ainsi que d’innombrables supermarchés, restaurants et sociétés de services .  Une puissance économique qui permet au club Bishkek Dordoi club 06 de salarier de façon satisfaisante plusieurs de ses joueurs, bien que la Top-Liga Kirghize soit officiellement un championnat amateur .  Daniel TAGOE, attaquant ghanéen, expliquera, lors d’un bref entretien, gagner l’équivalent de 2 000EUR/mois ; donc un excellent salaire selon les standards locaux .

.Bishkek Dordoy bazaar section vêtements 05

Ceci pouvant expliquer cela .

.

Mais Bishkek n’est pas renommée que pour ses marchés .  Elle est également connue pour la qualité de ses programmes d’opéra, de symphonies et de ballets .

L’opéra se trouve situé Bishkek carte du centre 03 entre le Parc des chênes et la place de la Victoire .

Bishkek l'Opéra 01 Bishkek l'Opéra 02

et le Théâtre Philharmonique que vous connaissez maintenant Bishkek statue de Manas 02 et que vous devriez savoir situer … (c.f. n°9) .

.

.

Il y a de fortes probabilités pour que je ne sois plus aussi disponible durant les 15 derniers jours du mois d’août ; donc je crois pouvoir vous dire que nous aborderons la Chine en septembre après que les yourtes aient été démontées …

.

.

.

Mais demain est un autre jour .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

.

.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°9

Posté par LPBSM le 7 août 2014

Bonjour,

Rappel du N°8 quinquies : « Pour se balader au Kazakhstan il FAUT s’enregistrer ; bon, ils ne sont pas chiants à la sortie »  pensée de Laurent

Jeudi 7 août 2014

Cette fois-ci, Laurent est arrivé à Bishkek, la capitale kirghize à 750 mètres d’altitude … quand même avec environ 1 million d’âmes  :

Billet kirghize Som ou tiyin

« Encore un taux de change à connaître… » dixit Laurent

La monnaie Kirghize est le « Som » qui s’écrit « com » en kirghize et qui se divise en « Tiyin » .  Le billet ci-dessus est donc un billet de 1000 tiyins, ce qui est plus facile à prononcer en somme .

Billet kirghize Som ou tiyin 02  Billet kirghize Som ou tiyin 05 Billet kirghize Som ou tiyin 03

Là, Laurent devrait faire un peu la pause, trouver un endroit afin de faire garder le tricycle et prendre son billet de train pour Almaty, après avoir, quand même, fait une visite rapide de la ville .

.

carte du Kirghizstan

Mais qui a eu la même idée que lui … ?

Mikael en partance vers Almaty

« Devinez qui j’ai croisé ! Il partait vers Almaty ! » dixit Laurent
Vous vous souvenez de Mikael ?        danois en vélo couché        qui a fait un bon bout de route avec Laurent .
.
.
Drapeau
.
On ne peut pas dire qu’il pédale dans la « y »a »ourte »  Yourte kirghize 01 même si Laurent est un adepte du précepte : « qui veut voyager loin, ménage sa monture » … (exemple kirghize Nomade sur la route de Khasgar) .
Chapeau, l’artiste !   Kirghize avec le chapeau traditionnel (ici le chapeau traditionnel Kirghize le « Ak Kalpak » même si sur la photo, on s’aperçoit que la casquette est entrain de le remplacer) …. quoi que …
Bishkek réunion sur la place Ala Too Bishkek - homme avec son Ak-KAlpak 03 Bishkek - homme avec son Ak-KAlpak 04   Bishkek -  hommes avec leurs Ak-Alpak au marché 03    Bishkek - homme avec son Ak-Alpak 02
Ici, nous sommes sur la place Ala Too (ancienne place Lénine) avec cette drôle de statue Bishkek statue d'Erkindik 04 représentant la liberté kirghize tenant le « tunduk » annulaire tunduk 02 du sommet de la yourte qui sert de structure de toit et de cheminée .
Bishkek statue d'Erkindik 02    Bishkek le Muséum de l'histoire Kirghize 01    Bishkek statue d'Erkindik 03
.
.Bishkek statue d'Erkindik place de la victoire 06
.
.
Avec en arrière plan, sur la seconde image, le Musée historique de l’état .
carte de Bishkek centre 03 Oak Park  carte de Bishkek centre 01
Vous trouverez d’autres photos qui porteraient à confusion si vous étiez ignorant du fait que dans la nuit du 15 août 2003 la statue de 17 tonnes a été déplacée à 600 mètres d’où elle se situait sur la place Ala Too « Le trône d’Alah » pour venir devant le Muséum de l’histoire kirghize .  En 2001 elle a été remplacée par la statue équestre d’Aikol Manas (Manas le magnanime, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celle de Tamerlan) devant le Musée historique de l’état .
  Bishkek La statue de Manas sur la place principale      04 Bishkek La statue de Manas sur la place principale      02 Bishkek La statue de Manas   devant le musée historique de l'état   01  Bishkek Musée National 05  Bishkek La statue de Manas      03
.
.
 Bishkek statue de Manas 03
.
.carte de Bishkek et de la statue de Mana
La statue est représentée sur l’image du plan par le petit piédestal ai milieu de la place

.

 .Bishkek Ala Too parc avec le monument Erkindic fr la libération 01
Avant 2003
Bishkek La statue de Manas sur la place principale      05
en 2014
.
Cependant, il existe une autre statue équestre de Manas sur son cheval magique « Ak-Kula » tuant le dragon qui symbolise la Chine « le pays du dragon » sous l’empire mongol et qui se trouve devant  le  Philharmonic Hall
(carte du Philharmonique 01 sur la gauche de la carte)  ; à côté de lui, à sa droite, la statue de son épouse Kanykey et sur sa gauche celle de son fidèle conseiller Bakay :
.
.Bishkek statue de Manas 08
.
.
Bishkek statue de Manas 05  Bishkek statue de Manas 04Bishkek statue de Manas 07
..Bishkek statue de Manas devaant le théâtre National 09  Bishkek statue de Manas 01
Les contes et légendes kirghizes ont été transmis par oral d’une génération à l’autre, comme la culture Celte .  C’est la plus grande épopée, en nombre de volumes, dans le « monde-Manas » et qui est racontée depuis plus de mille ans .  Composée de cinq cent quarante mille vers, elle représente à peu près vingt fois l’Iliade et  l’Odyssée réunis, de l’aède Homère et deux fois la longueur du Mahābhārata .  Manas, est un héros kirghize, qui a réuni tous les Kirghiz de l’Altaï et les a mené sur le territoire de l’actuel Kirghizstan .  Il s’installe dans la région de Talas, vers 995, carte de Bishkek 01 où se trouve aujourd’hui son tombeau Tombeau de Manas à 5kms de Talas sur la route de Bishkek 01 à 5 kms de la ville sur la route menant à Bishkek .
Les conteurs de l’histoire de Manas s’appellent les « manastchïs » qui perdurent encore au XXIème siècle manaschïs  Urkash Mambetaliev 02  manaschïs Saiakbai Karalev 01 (Saiakbai Karalaev (1894-1971), mais aussi manaschïs Kaba Atabek-Uulu 01 et manaschïs Seidena Modoke-Kïzï 01 pour les plus anciens ;  et pour le plus emblématique de la nouvelle génération Bishkek -  manaschï  Talantaaly Bakchiev 02 Talantaaly Bakchiev est un de ses plus visibles représentants car il a produit une vidéo sur YouTube : https://www.youtube.com/watch?v=NqMtl_iFMK4  accompagné parfois d’une ou d’un musicien Bishkek -  musicienne accompagnant un manaschï  Talantaaly Bakchiev 01 .  Mais il n’est pas le seul à perpétuer cette tradition dans les villages ou les yourtes d’été accompagnant la « transhumance » .
Bishkek -  manaschï   01 Bishkek -  manaschï   02 village de yourtes 02
Dans sa forme courante actuelle, l’épopée est composée de trois parties racontant les aventures des trois héros principaux dont elles portent le nom :

  • Manas le noble, le héros de référence, guide et unificateur des Kirghizes, fort, parfois cruel et rusé, mais le plus souvent généreux et loyal, qui se sacrifie à sa destinée historique en unifiant les clans et en imposant sont royaume dans la région de Talas ;
  • Semetey, qui après l’assassinat de Manas, part à la reconquête du Khanat détenu par son grand-père ;
  • Le règne de Seytek, représentant de la troisième génération, petit fils de Manas et fils de Semetey .
« Le thème central est la lutte d’indépendance des nomades kirghizes contre les Chinois, sous dynastie mongole, qui les amène à marcher sur Pékin .
Né dans l’Altaï, où les kirghiz sont exilés, Manas ramène ceux-ci dans leur Ala-Too d’origine où Manas constitue sa garde rapprochée de quarante preux et s’adjoint un guerrier d’origine Oïrat, Almanbet, avec lequel il projеtte une marche sur Pékin .  Manas se marie à la belle Kanykey, mais pendant la trêve traditionnelle des festivités, la zizanie renaît entre les kirghizes, et particulièrement entre Manas et son oncle Köchkö Khan, passé au service des mongols .  Manas est assassiné et son fils Semetey s’enfuit à Boukhara avec sa mère .
Dans le second volet, Semetey reconquiert le pays kirghiz en affrontant son grand-père, puis meurt lui aussi assassiné, au sein de sa cour, submergé par les multiples trahisons .
Né dans des conditions scabreuses, Seytek, le petit-fils, traverse les mêmes vicissitudes, mais parvient à étendre la domination de son khanat jusqu’à Tachkent . »
D’autres manachïs, tout aussi célèbres au Kirghizstan, mais moins connus sur le plan international sont également renommés :
manaschïs Yusup Mamai 01 issu d'une famille de conteurs depuis 17 générations  Ici, Ysup Mamai, issu d’une famille de conteurs depuis 17 générations (sur la troisième photo en noir et blanc ci-dessus) ; ainsi que Urkash Mambetaliev   manaschïs Urkash Mambetaliyev  01 sur la première photo en noir et blanc, ci-dessus) et Seydena Moldoke Kizi manaschïs Seidena Modoke-Kïzï 01 (sur la quatrième photo) .
Mais toutes les formes de récits parcellaires ont été rassemblées dans un travail colossal accompli par Sayakbay Karalaïev (dans les années 1950) et mis en valeur par le cinéaste kirghize Bolotbek Chamchaiev dans son premier court métrage en 1966 .
Cependant, si vous désirez en savoir plus sur la réalité des tribus « kirghizes » de l’époque de Manas et différents groupes kirghizes actuels, vous pouvez lire : http://fr.inforapid.org/index.php?search=Le%20Bateau%20blanc
.attaquant
.
.
.
Si vous voulez prendre un repère facile dans le centre de Bishkek (Bischkek désignant un bâton de bois pour baratter le « koumis » une sorte de boisson fermentée à base de lait de jument ; la fermentation dure 3 jours (2 à 3 % d’alcool)), le parc des chênes (Oak park)  est facile à repérer ainsi qu’au-dessus de lui le parc des ormes ou ormaie (elm grove) .
.carte de Bishkek centre 01
.
Dans l’immense parc des chênes on trouve un superbe bronze de Karl Marx discutant avec Friedrich Engels
Bishkek dans Oak-park -le parc des chênes - statue de Marxs et Engels discutant  Bishkek dans Oak-park -le parc des chênes - statue de Marxs et Engels discutant 02  carte de Bishkek centre 03 Oak Park
L’amitié qu’Engels vouera à Marx dépasse de beaucoup la norme .  Engels fera vivre toute la famille de Marx quand celui-ci résidera à Paris et outre les ouvrages écrits ensemble à quatre mains, non seulement Engels ira jusqu’à demander une avance sur héritage pour continuer à alimenter Marx et il ira également jusqu’à reconnaître l’enfant adultérin que Marx aura avec la bonne de la famille .  Si ça, ce n’est pas de l’amour … ?
Engels sera fidèle à Marx jusqu’à la fin lui payant un luxueux tombeau à Londres où Engels résidait .
.Tombe de Marx à Londres dans le cimetière de Highgate -1883 -
.
Mais ici, il s’agit de continuer à marquer l’influence soviétique comme dans le Musée historique de l’état où l’on retrouve ces bronzes à l’intérieur :
.Bishkek Musée National intérieur 01 glorification de la révolution russe Bishkek Musée National intérieur 02 Lénine arraguant la foule  glorification de la révolution russe
A la gloire de la révolution
La couleur du drapeau kirghize drapeau Kirghize ne reste peut-être pas dans les rouges par hasard ?
L’explication officielle est la suivante : Le fond rouge du drapeau kirghize symbolise la bravoure et la valeur, le soleil qui entoure le tunduk symbolise la paix et la santé et le tunduk central la maison familiale .Le soleil est pourvu de 40 rayons représentant les 40 tribus kirghizes unies par la maison familiale au centre .
Bishkek place Ala Too 03
Ici, place Ala Too
.
.
.
Un autre point de référence, sur une carte, est la gare .
carte de Bishkek centre 02      carte de Bishkek centre 04 Erkindik Avenue
Près de la gare, au sud de l’avenue Erkindik (ci-dessus en gros plan sur la deuxième carte), on trouve cette statue :
.Bishkek La statue de Mikhail Frunze commandant de l'armée rouge sous Lénine devant la garefull moon 02  Bishkek La statue de Mikhail Frunze commandant de l'armée rouge sous Lénine pr_s de la garefull moon 02
On voit distinctement la gare sur la première image
C’est celle de Mikhail Frunze qui fut le commandant en chef de l’armée rouge sous Lénine .  Et, sur la vieille photo ci-dessous …
.Bishkek Railway Station
… vous allez reconnaître la gare et la statue de Lénine qui est décidément une statue bien migratrice .
.
.
.
.Drapeau
Mardi 12 août 2014
Toujours aucune impression de Laurent sur Bishkek .
La seule image reçue a été la suivante il y a deux jours :
.Bishkek full moon
Avec cette note laconique : « Full Moon »  .   Mais maintenant vous savez ce que cela représente puisque c’est l’emblème du « tunduk »  tunduk 01 placé au sommet d’une colonne et qu’on retrouve sur le drapeau .  Il représente l’union de tous les rameaux formant la nation kirghize .
Je vais donc continuer à vous faire visiter la ville en commençant par le mémorial des morts de la dernière guerre contre le nazisme en forme de Yourte avec son tunduk au sommet   .
Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 01  Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 08  Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 02
.Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 05
carte de Bishkek centre 05 Frunze avenue et place de la VictoireErkindik Avenue Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 03 Bishkek Monument de la Victoire contre le nazisme 09
Facile à repérer sur le plan par rapport à ses trois arches bien visibles et le repère du parc des chênes, sur la gauche du plan, vous permet de mieux le situer .  Les deux photos qui suivent le plan, sont là pour illustrer les jardins qui entourent le monument .
.
.
.
.
Après ce début de n°9 (comme je vous l’ai déjà annoncé) nous allons très certainement repartir vers un « n°8 sexies » si les photos ou les commentaires transmis sur Almaty, nous donne matière à consacrer un article entier à cette visite .
Mais, pour ne pas « mettre le bazar », en attendant un éventuel n°8 à venir, nous allons devoir créer un n°9 bis sur Bishkek .
.
.
Mais demain est un autre jour ….
J.M. MARTIN pour Tricycle Rennais
.
.
.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Une belle virée … !

Posté par LPBSM le 6 août 2014

Bonjour,

Certes, l’article de la « Manche Libre » date de presqu’un an ; mais ces vacances me semblent plus adaptées, aux deux ou trois semaines qui vous restent, que le challenge de Laurent HOUSSIN systématiquement relayé sur ce blog .

Outre le fait que Laurent emporte avec lui le fanion aux deux léopards jusqu’au Japon, et si le sujet proposé reste moins ambitieux, il semble toutefois plus conforme à un voyage non préparé et qui reste accessible grosso modo à toutes et à tous .

L'usure ...

 Le moment me paraît donc particulièrement choisi pour réactualiser cette suggestion .

Bonnes vacances .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

 

Aventure : le Tour de Normandie en tandem mixte

Aventure : le Tour de Normandie en tandem mixte

Laurie Rabier et Benjamin Dupont ont parcouru plus de 1 000 km sur un drôle de vélo. Leur arrivée avait lieu le 16 août à Vire.

Décidément, en juin dernier, nous avions rencontré Denis Bodennec et Jean-Marie Veron lors d’une halte à Vire. Le premier effectuait un périple de 1 600 km dans le grand Ouest à bord d’un vélomobile, un curieux engin ressemblant à une formule 1 à pédales.

Le 16 août, nous avons fait connaissance avec d’autres cyclistes, un couple venant tout juste de boucler le Tour de Normandie sur un vélo tout aussi étrange, un tandem mixte. D’une longueur de 3,50 m remorque comprise, ce deux-roues combine une position classique à l’arrière et une position couchée à l’avant. « On a essayé le tandem ordinaire mais sur de longues distances, ce n’est pas agréable de voir continuellement le dos de son partenaire. Tandis que là, on peut admirer les paysages en même temps », indique Laurie Rabier.

Avec son compagnon haut-normand, cette jeune femme de 25 ans d’origine viroise s’était lancé un défi : faire le Tour de France. « Je lui ai dit que pour un début, la Normandie serait déjà bien », sourit Benjamin Dupont, cycliste chevronné. Ensemble, ils sont partis le 4 août dernier, de Vire où habitent les parents de Laurie. Direction Granville en passant par la baie du Mont-Saint-Michel, Champeaux…

« Le lendemain, on a longé la côte jusqu’à Coutances, en contemplant les prés-salés, avant de dormir à Saint-Lô. Ensuite, on est allé jusqu’à Barneville-Carteret, puis La Hague où on fait du camping sauvage. Voir cette mer bleue turquoise et ce coucher de soleil face au phare de Goury, c’est magique. Sans doute le plus beau moment du séjour. »

Laurie et Benjamin ont fait le tour du Cotentin, longé le littoral du Calvados, franchi le pont de Normandie en se faisant de grosses frayeurs – « c’est loin d’être sécurisant pour des cyslistes » – poussé jusqu’à Fécamp, fait une pause à Saint-Pierre-Bosguérard (près d’Elbeuf) dans leur famille, avant de revenir à Vire. C’est là, alors qu’ils venaient à peine de poser le pied pour se prendre en photos devant la Porte-Horloge, que nous les avons abordés pour ce reportage. Le plaisir d’avoir bouclé leur aventure était encore tout frais et l’envie de repartir manifeste. « Le Tour de France se fera sans doute l’année prochaine, avec un objectif sur deux mois. »

 

 

.Laurie Rabier et Benjamin Dupont 02 à Vire

  Publié par C.D le 16/08/2013 à 18h08

 

 http://www.lamanchelibre.fr/vire/actualite-45105-aventure-le-tour-normandie-en-tandem-mixte.html

4w64g-drapeau_normand

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°8 quinquies ou rouler au Kazakhstan

Posté par LPBSM le 4 août 2014

Bonjour,

kazakhs

Lundi 4 août 2014

Laurent pédale même le dimanche .  Pas moi ! 

Même sans esprit de chapelle, le dimanche est sacré et consacré à l’indolence, la lecture, la musique voire le farniente .

Pourtant, il m’avait fourni l’URL  (le lien) de la dernière vidéo d’Asiatrek n°5 sur You Tube : http://www.youtube.com/embed/MvO7Mvt331E  ; je l’ai également inséré dans http://jmmartin.unblog.fr/2014/06/17/20-000-kms-en-tricycle-couche-n6-bis/  dans la deuxième visite de Chiraz .

 

Cependant, si vous avez bien lu son dernier message, il ne nous parle plus d’aller vers Astana ; mais seulement vers Almaty  (Almaty/Astana ~ 1000 kms)  .

 

Astana (qui signifie « capitale » en kazakh) a été créée de « toutes pièces » en 1998 et ne compte, au grand détriment de Noursoultan Nazarbaïev, qu’environ 700 000 habitants  alors qu’Almaty en compte le double .

  Astana 01 La tour d'observation de Bayterek, symbole d'Astana.

image « A »

 Astana de jour, avec la tour d’observation de Bayterek (« le grand peuplier », représenté par un petit drapeau sur la carte ci-dessous) ; elle est située au centre de « l’allée verte », qui démarre dans …

Astana Bayterek vue depuis le palais présidentiel  carte Astana le boulevard vert 01  Astana avec ses deux tours mtalliques et Ak Orda avec son dôme Bleu 02

…les jardins du président ; le ministère de la défense est sur sa gauche dans l’image « A » ; dans le fond de l’image « A », en forme  de tente, on voit un immense marché commercial contenant également un parc de loisir (capable de contenir 10 stades de football) chargé de rappeler la tente de Khan Shatyr, mesurant 150 mètres de haut,  au bout de Water green Boulevard (voir cartes ci-dessus et ci-dessous en gros plan) .

Astana la tente du Khan Shatyr qui est un immense centre commercial carte Astana le boulevard vert 02

.

Astana – Bayterek  : Ce monument représente le mythe kazakh du Samruk, un oiseau sacré qui pond chaque année un œuf d’or, également symbole du soleil, à la cime d’un arbre de vie gigantesque inaccessible aux hommes .

Astana Bayterek

Astana 02 La tour d'observation de Bayterek, symbole d'Astana.

Ici, de nuit, la tour, avec la boule, mesure 105 mètres et cette boule a un diamètre de 22 mètres ; elle a été crée en 1997 ; elle représente l’oeuf en or pondu par l’oiseau d’or le Samruk .  À l’intérieur, il y a une salle panoramique .  Au centre du salon panoramique, installé dans l’œuf de la tour Bayterek, l’empreinte de la …

Astana l'intérieur de la boule de Bayterek Astana l'intérieur de la boule de Bayterek.jpg 02

…paume du président est gravée dans une plaque de 2 kg d’or massif .  Les visiteurs y apposent leur propre main, les yeux vissés sur le palais présidentiel  (voir l’image ci-dessous) .

 Astana 04 le jour

image « B »

Au premier plan Bayterek, au second plan les deux tours métalliques et maçonniques appelées respectivement Boaz et Yakin ; elles abritent toutes les deux des ministères .

Astana avec ses deux tours métalliques et Ak Orda avec son dôme depuis Bayterek Bleu 03

Astana le palais Ak Orda - la maison blanche en kazakh avec les deux tours métalliques 01

Au troisème plan de l’image « B », le palais présidentiel appelé Ak Orda, signifiant en Kazakh : « maison blanche », a été construit en 2004 .

Astana Ak Orda  01

Au fond de l’image « B », derrière Ak Orda, on voit la pyramide de la paix et de la concorde, …

 Astana la Pyramide de la paix et de la concorde

Astana l'intérieur du palais de la paix   Astana l'intérieur du palais de la paix partie supérieure  Astana l'intérieur du palais de la paix 02

(Intérieur de la pyramide de la paix avec 130 colombes représentant les 130 tribus kazakhes ou nationalités qui vivent au Kazakhstan)

… derrière la pyramide, sur l’image « B »,  on voit la colonne sur laquelle se trouve perché le Samruk, avec en fond la palais de l’indépendance (déjà visible sur l’image « B »),

Astana colonne de Samruk 01

car après avoir pondu son oeuf, il s’envole et va se poser ailleurs, dit la légende .

 

Laurent a pourtant pédalé comme un chef avec des étapes de 200 kms depuis la mer d’Aral (la même allure que Luo Weixiao ; voir : http://jmmartin.unblog.fr/2014/07/23/15-000-kms-en-velo-de-dengchigou-a-espelette/ )  pour arriver à Shymkent alors que je le croyais encore vers Kyzylorda .

carte Kazakhstan Kyzylorda Shymkent  Shymkent -Tachkent

Mais le visa kazakh doit certainement être encore trop court pour lui permettre de faire plus de 2000 kms Aller-retour entre Bishkek-Almaty/Astana-Bishkek, donc revenir à Bishkek (même en train) ce qui entame d’autant le visa Kirghize pour ensuite récupérer le tricycle et rejoindre la frontière chinoise, puis Kashgar  .

Train vers Shymkent 3ème classe  Train à Shymkent 02

Train kazakh en 3ème classe (Rappel : 3ème classe/platskarny : N’existe théoriquement que sur le transsibérien, c’est une voiture dortoir sans compartiment, et donc pas d’intimité .  Le billet coûte la moitié de celui d’une 2ème classe/kupeyny)  .

 

 

Comment pouvais-je deviner le 29 juillet 2014, en voyant cette photo sur http://asiatrek.skynetblogs.be/  et sa légende sur TWITTER, …

 Mosquée de Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan - Shymkent 02  mars 2013.jpg  29 juillet 2014

  »Ce moment où tu imagines @Nadaderien chanter pa la la pap palala bref la musique du cirque » dixit Laurent .

… qu’il s’agissait de la nouvelle mosquée, la plus grande de Shymkent, financée par l’émirat d’Abu Dhabi et ouverte en mars 2013 .

 

 Mosquée de Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan - Shymkent 02  mars 2013

 Mosquée de Sheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan – Shymkent 02  mars 2013

 

 

Shymkent ne signifie pas « ville verte » en kazakh, par hasard .   Elle est en effet renommée pour son agriculture (notamment les tomates, melons et pastèques) et ses parcs .

Souvenez-vous :

étape rafraichissante 29 07 2014

Cette image, prise par Laurent, en date du 29 juillet 2014 …

Mais aussi par ça :

Nursultan Nazarbayev visite le nouveau complexe résidentiel de Shymkent

Nursultan Nazarbayev visitant la maquette du nouveau complexe résidentiel de Shymkent le 16 septembre 2013 .

 

 Shymkent statue de Baydibek Karashauly  1356-1419 compagnon et ami de Tamerlan.jpg 02

 Shymkent statue de Baydibek Karashauly  (1356-1419)  compagnon et ami de Tamerlan au sud de la ville .

Shymkent statue de Baydibek Karashauly  1356-1419 compagnon et ami de Tamerlan

 La statue pèse 9 tonnes et mesurera 10 mètre de haut ; elle sera la plus haute du Kazakhstan .

Shymkent statue de Baydibek Karashauly  1356-1419 compagnon et ami de Tamerlan.jpg 03

Inauguration réalisée en septembre 2012 ; il ouvre ses bras protecteurs sur les nouveaux complexes résidentiels de Shymkent.

.

Mais aujourd’hui, Laurent se dirige vers Bishkek :

 carte Kazakhstan

 Voici les deux dernières photos fournies sur cette route de …

 Highway to Hell

« Highway to hell ! (*) Joli mais roulette russe quand même ! Imaginez l’a1 sur une grosse voie où l’on circule dans les deux sens ! » dixit et photo de Laurent

(*) Traduction : « route de l’enfer » ou « route vers l’enfer » … à vous de choisir !

 

  Les faits-divers - l'effet divers - ou l'effet d'hiver

« Quand les faits-divers roulent ! » dixit et photo de Laurent

Déduction : j’ai éliminé « l’effet d’hiver » trop chaud pour la saison ; seule solution logique : Croisant un français tricycliste, ce paysan kazakh honore sa présence en illustrant la chanson de Zazie (française), magistralement interprétée par notre Johnny national, « Allumez le feu ! »

Autre solution trouvée par « falcone18″ : « Camion poubelle avec système d’incinération automatique » … (pas mal non plus) .

.

 

les soutiens début août 2014

Laurent affiche le nom de ses soutiens sur sa voile .  Nous sommes toujours début août au Kazakhstan .

Allez, une dernière pour la route :

Mercredi 6 août 2014 ; il est 17 h. en France .

dernier repas kazakh mercredi 6 août 2014 .

« Dernier repas Kazakh » (sous-entendu avant la frontière, il y a dix minutes) dixit et photo de Laurent

« Pour se balader au Kazakhstan il FAUT s’enregistrer ; bon, ils ne sont pas chiants à la sortie »  pensée de Laurent

.

Nous allons certainement devoir écrire un n°9 sur le Kirghizstan, avant de revenir terminer le n°8 quinquies sur la balade à Almaty (qui reste l’ancienne capitale, la plus riche sur le plan historique et encore la plus peuplée du Kazakhstan) .

.

Mais demain est un autre jour .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

20 000 kms en Tricycle couché n°8 quater ou rouler au Kazakhstan

Posté par LPBSM le 1 août 2014

Bonjour,

 kazakhs

Voilà maintenant presque trois jours que nous n’avons aucunes nouvelles de Laurent .  Nous sommes le 1er Août 2014 .

Cependant, pas de panique, je vous ai suffisamment fourni de témoignages qui démontrent tous que cette route est déjà assez terrible en 4×4 ; alors en tricycle … .

Dans ces steppes arides voire désertiques, les antennes relais pour internet ne doivent pas être trop fréquentes .

Je vais profiter de cet intermède pour vous fournir un autre témoignage sur la mer d’Aral, afin d’être totalement impartial, que celui fourni dans le n°8 (http://jmmartin.unblog.fr/2014/07/22/20-000-kms-en-tricycle-couche-n8/) :

Production de coton 03  Production de coton 02

Extraits :

« Deux fleuves alimentent la mer d’Aral : la Syr Daria au nord qui se jette au nord de la mer d’Aral au Kazakhstan, et l’Amou Daria au sud, qui se jette au sud de la mer d’Aral en Ouzbékistan. Kazakhstan et Ouzbékistan, deux pays qui faisaient partie de la grande URSS, mais qui ont maintenant des intérêts différents. La grande richesse du Kazakhstan est le gaz et le pétrole, celle de l’Ouzbékistan, le coton qui représente 38% de l’économie du pays. L’ouzbékistan figure parmi les premiers pays producteurs de coton au monde.

Les soviétiques, pour ne plus être dépendants du coton américain, avaient développé des cultures intensives de coton dans les pays d’Asie Centrale, principalement au Tadjikistan et en Ouzbékistan.

Ces cultures ont asséché les deux grands fleuves, provoquant l’assèchement dramatique de la Mer d’Aral.

La Syr Daria et l’Amou Daria drainent la quasi totalité des rivières des massifs du Pamir, du nord de l’Indu Kusch et du Tien Shan à l’ouest de la frontière chinoise.

Le guide Lonely Planet parle de « désastre » et signale les « mares stagnantes » de la rivière maitrisée par les différents barrages.

Nous avons trouvé que ces lacs magnifiques n’avaient guère l’allure de mares stagnantes et tous ces barrages permettent aux maisons les plus oubliées d’avoir l’électricité.

 Sans doute toutes ces lignes électriques qui sillonnent les magnifiques paysages de l’Asie Centrale ne sont pas du plus bel effet, mais qui a le droit de demander à « l’autre » de continuer à utiliser la bougie pour sauvegarder les paysages et l’écologie, alors que l’on a la chance d’avoir l’électricité à discrétion dans notre pays?

Ce sont les mêmes qui vont déplorer la perte d’une certaine authenticité en voyant chaque maison isolée, chaque yourte au milieu de la steppe kirghizse ou mongole, équipée de panneaux solaires et d’une antenne satellite. On apprécie le romantisme du bon vieux temps quand ils ne concernent …. que les autres!

Nous pensons au contraire que ce luxe leur permettra de continuer  plus longtemps leur saine vie nomade au lieu de venir s’entasser dans des villes déjà trop peuplées à la recherche d’une civilisation bien malade….

Mais que pensent les ouzbeks de ce coton qui assèche leur mer d’Aral ?

Nous avons cru comprendre que pour eux, il s’agit de deux choses différentes. Si est reconnu que l’assèchement de la mer d’Aral a mené une population de pêcheurs à l’inactivité, a modifié le climat qui est devenu plus sec avec moins de précipitations, désertification des terres et vents plus violents, la culture du coton ne saurait être remise en question.
Un paradoxe de plus : les régions proches de l’Amou Daria sont grandes productrices de riz. Nous ne connaissons pas grand chose en agriculture mais il nous semble que le riz est lui aussi un grand consommateur d’eau.

Entre 1966 et 1993, le niveau de la mer d’Aral a baissé de 16 mètres et ses rives orientale et méridionale ont reculé de 80 km. Les deux grands ports de pêche, Aralsk au Kazakhstan et Moynaq en Ouzbékistan sont à des dizaines de km de la mer actuelle.

Peut-être aussi les pêcheurs de la mer d’Aral devraient-ils s’adapter à une autre vie car doit-on demander à la population de tout un pays de sacrifier la culture du coton, leur vraie richesse, pour sauvegarder l’économie de quelques familles de pêcheurs?

Tout ceci n’est qu’une opinion personnelle et n’engage que nous. Cette observation est certes très, très subjective… » …

Pour lire l’article en entier :

http://enrouteverslamongolie.over-blog.com/article-l-amou-daria-la-syr-daria-et-le-coton-39298751.html

Cet article est particulièrement bien illustré avec des photos de terrain ; mais il était beaucoup trop long pour le reproduire intégralement .

Il évoque, en outre, le cours du Syr Daria et celui de l’Amou Daria (survolé dans le n°8 ter) .

Pour vous mettre l’eau à la bouche, ou plus précisément dans le « champ » … de votre vision, voici quelques images de l’éclosion du coton de la fleur à l’épanouissement final mises sur ce blog :

Production de coton 04 Production de coton 05 Production de coton 06 Production de coton 07 Production de coton 08 Production de coton 09

 

Faites attention à l’utilisation des graines .

.

Samedi 2 août 2014

« Non, non, non, non, l’père Laurent n’est pas mort

  Non, non, non, non, l’père Laurent n’est pas mort

  Car il … écrit encore, car il écrit encore ! »

.

c'est reparti 02

« Salut à vous tous depuis le Kazakhstan ! Je vous souhaite de passer de bonnes vacances ou une bonne reprise. Asiatrek poursuit son petit bonhomme de chemin avec la traversée du Kazakhstan.

Le dernier épisode est en ligne.  Moins de 10 minutes, c’est un test. J’ai des soucis d’informatique. Mac, c’est bien, mais c’est de moins en moins fiable…

 

Une belle balade. Je me suis rendu symboliquement au point C, Atyrau, sur les bords de l’Oural qui est l’une des frontières de l’Europe. De là j’ai rejoint le point D Kandagash avec le vélo mis en position été : allégé un maximum pour augmenter ma capacité d’emport d’eau.

 Couper

Le gros souci sur ces steppes désertiques est de trouver un « magasine ». Une de ces épiceries que l’on ne retrouve que trop rarement sur la route. Sur les routes les moins fréquentées, elles peuvent être distantes de presque 200 km. D’où l’emport de presque 16 litres d’eau en permanence et l’obligation de se ravitailler dès que possible. Ma consommation d’eau s’élève à presque 14 litres au 100 km par ces températures chaudes (37 – 42 degrés) ne voulant pas risquer des douleurs tendineuses…

J’arrive pratiquement au bout de ce long périple de 1937 km soit la distance Paris Gibraltar. Il me reste une poignée de centaines de km pour rejoindre la prochaine capitale, Bishkek, au point E.

 

steppes

 

Les vents m’aident beaucoup au coeur des steppes. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi un chemin alternatif en profitant des vents de travers qui soufflent au NNO.

J’ai calculé que j’avais roulé à une moyenne de 28.8 km/h, soit moins de 3 mn au km en moyenne avant Shymkent. Le vélo à voile fonctionne très bien sur des allures de largue et de travers. Bien entendu, il ne s’agit pas de se laisser porter uniquement par le vent, je pédale.

asiatrekkz

Je me suis fait surprendre une fois par un orage et j’ai démâté me protégeant dans un creux avec la voile de la grosse pluie qui m’est tombée dessus… Quelques éclairs sont tombés sur les lignes à haute tension qui parcouraient la steppe…

 

orage

 Ô rage, ô désespoir, ô nuages ennemis

Que souhaiter en ces temps, qu’un très bon parapluie …

Loin de l’image tronquée laissée par le film Borat   (*) , le Kazakhstan me plait vraiment ! Loin de la lourdeur administrative qui a semé d’embuches ma balade en Ouzbékistan, le Kazakhstan est un vrai endroit de fraicheur… d’esprit. Ils ont compris le vrai avantage à ne pas emmerder le touriste avec des papiers divers, attestations etc. Chaque nuit passée en Ouzbékistan doit être validée par la possession d’un papier d’enregistrement délivré par l’hôtel où vous avez résidé…

 (*)  http://fr.wikipedia.org/wiki/Borat_%28film%29  Très honnêtement , je n’ai jamais vu ce film ; mais généralement, l’humour américain, peu  subtil, ne me fait pas rire .  C’est une généralité, et comme toute généralité exprimée, non basée sur l’expérience, cette opinion n’est pas à respecter .  Ce n’est donc que l’expression de mes a priori et de mes réticences voire de mes préjugés … rien d’autre .

Symbole national Ouzbékistan Khumo oiseau mythique

 Symbole national de l’Ouzbékistan : le Khumo ( ou Le phénix oiseau mythologique) .

Je ne reviendrai que sur l’histoire des deux derniers jours en Ouzbékistan. Pour retirer de l’argent, il m’a fallu passer par trois guichets, montrer deux fois le contenu de mon sac à dos, deux fois mon passeport, perdre 40 minutes pour rien. La CB ne fonctionnait pas. Lorsque Steeve m’a dépanné avec Wester Union, je suis passé par le même processus : 40 minutes d’attente, montrer mon passeport pour finalement les envoyer paître car vraiment cette cerbère ex soviétisante était trop nulle pour lire mon nom de famille. Même punition dans la seconde agence. C’était le matin,  « vous n’êtes pas enregistrés pour cette nuit. » Bref, plus d’une heure de perdue pour des tracasseries administrative. Même l’achat d’une carte sim est une galère…

 

Loué soit le Kazakhstan et sa vie « facile ».

 aral

Les gouvernement a effectué du bon boulot avec la mer d’Aral septentrionale (*) : elle est sauvée et le niveau remonte. Bien entendu, c’est plus facile lorsque l’on a du pétrole pour financer les travaux, contrairement à l’Ouzbékistan.

 (*) septentrionale = du nord

Un tricycliste du Danemark rencontré sur la route M32   danois en vélo couché

 

J’ai roulé quelques jours avec un Danois, Mikael, et ce fut un plaisir. Grâce à lui j’ai su qu’il y avait un lancement depuis Baïkonour le soir même. Voilà l’image de Soyouz lorsqu’elle a traversé l’atmosphère…

 

Baikonur 02 bis

 

Lors de la prochaine étape Bishkek, je laisserai de nouveau le vélo pour aller visiter Almaty en train. Ma route depuis Bishkek est d’aller vers le sud est et Kashgar, la porte d’entrée vers la Chine. Pour cela, je vais effectuer ma demande de visa dans la capitale Kirghize…

 carte Bishkek Kashgar 01

Bien cordialement »

 

Laurent Houssin
www.asiatrek.eu
twitter instagram : @asiatrek
En direct : bit.ly/1d0TEGD
Une grande balade du Mont Saint Michel au Mont Fuji

Les derniers épisode de la websérie :  http://www.youtube.com/asiatrek1

 

PS : si vous avez besoin de photos ou de vidéos en grand format, n’hésitez pas à me demander…

 

 

Je suis très surpris de la vitesse à laquelle Laurent a parcouru ses derniers kilomètres .  Il a donc dépassé Shymkent (anciennement Tchimkent = « la ville verte » ; autre petit détail, le tronçon de l’A2 qui se trouve au sud de Shymkent va ou provient de Tashkent = « la ville de pierre ») …

A2 à Shymkent vers Taraz  A2 à Taraz vers Bichkek

 

…et a pris l’A2 vers Taraz puis Merke où il prendra la M39 vers Biskek .

M39 Taraz Bichkek  M39 à Merke vers Bichkek

 

Rassurés, vous allez sans doute passer une meilleure soirée ; moi aussi .

 .

.

 P.S. :  Pour tous ceux qui ne sont pas familiers des chansons paillardes qui faisaient partie de l’éducation du            carabin de base, voici l’explication des très courts prolégomènes du samedi 2 août :

« La carrière posthume de saint Eloi, saint très populaire, repose, avant tout, sur l’épisode du trône d’or. Eloi devint le saint patron des orfèvres comme en témoigne la « chanson des trois orfèvres » qui n’est pas un cantique ; c’est une paillarde célèbre, elle n’aurait certainement pas choqué un évêque habitué aux moeurs polygames de Dagobert et de sa cour.

     Un saint populaire draine des foules de fidèles, les orfèvres n’ont jamais été assez nombreux pour un effet de masse. Heureusement pour lui, ses adeptes passèrent de l’or aux modestes ferrailles, il fut adopté par tous les métiers de la métallurgie. Cela commence à faire du monde mais ce n’est pas fini ; c’est avec le métal qu’on laboure la terre et qu’on ferre les chevaux, voilà Saint Eloi invoqué par les agriculteurs qui ont longtemps formé la masse de la population.

     Et aujourd’hui ?

Le culte de Saint Eloi a beaucoup décliné, on n’est même plus vraiment sûr de sa sainteté. Le 1er décembre, jour de St Eloi depuis des temps immémoriaux, est devenu Ste Florence. C’est plus glamour, plus politiquement correct, mais le peuple amateur de traditions ne n’y retrouve pas.

Alors, n’en déplaise au Vatican et à l’entreprise moderne, le peuple des métiers, dans les pays du Nord, est toujours adepte de tous-les-saints-qu’on-boit. Il continue à banqueter en l’honneur de St Eloi et à chanter :

« Non, non, non, Saint Eloi il n’est pas mort !

Non, non, non, Saint Eloi il n’est pas mort !

Car il bande encore , car il bande encore! »

Depuis la culotte du roi Dagobert, nos centres d’intérêt n’ont pas vraiment changé. »

Extrait de :  http://www.jacquelinesimon.com/article-saint-eloi-le-saint-qui-n-est-pas-mort-et-chante-des-paillardes-90638218.html

.

A demain .

J.M. MARTIN pour Tricycles Rennais

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

lasixfr |
synthroidfr |
ciprofr |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Bâtir au Féminin fait son R...
| Les Sportifs-Chasseurs
| Statistiques baseball Ile d...